leral.net | S'informer en temps réel

Audition Pape Samba Mboup-Clédor Sène : Les minutes d'une confrontation à la gendarmerie

Le leader de Claire Vision (Cv), candidat aux législatives de 2017 sur la liste du Cadre de réflexion pour un développement intégral (Credi), Cledor Sène , a été confronte hier, par les pandores de la Section de Recherches de la gendarmerie de Colobane, à l'ancien chef de Cabinet de Abdoulaye Wade, Pape Samba Mboup. Ce dernier a déposé une plainte contre Clédor Sène pour dénonciation calomnieuse et diffamation, après que ce dernier a rendu public une prétendue conversation téléphonique dans laquelle celui qu'on surnomme Alfred, aurait soutenu avoir été financé a hauteur de 500 millions Fcfa par Macky Sall, qui leur a promis 15 postes dans la 13e Législature.


Rédigé par leral.net le Mercredi 2 Août 2017 à 12:46 | | 0 commentaire(s)|

Audition Pape Samba Mboup-Clédor Sène : Les minutes d'une confrontation à la gendarmerie
Audition Pape Samba Mboup-Clédor Sène : Les minutes d'une confrontation à la gendarmerie
Soumis à une confrontation, ils ont passé près d’une heure devant les enquêteurs. Clédor Sène, qui avait à ses côtés son avocat, Me El Hadji Diouf, a déclaré avoir diffusé le son pour éviter le chaos au pays. Il estime avoir rempli sa mission puisque les personnes concernées par la bande, Pape Samba Mboup et Aïda Mbodji notamment, ont perdu aux Législatives.

Dans la bande en question, on entend une voix attribuée à Pape Samba Mboup déclarer que le Président Macky Sall a financé plusieurs candidats aux Législatives comme Aïda Mboup et lui-même (P. S. Mboup).

Cette déclaration de Clédor Sène a mis en colère l’ancien chef de cabinet de Wade. Qui assure que la bande est un montage. Que celui qui l’accuse d’être à la solde de Macky Sall, est un mercenaire dont la religion est l’argent.

Pape Samba Mboup en a profité pour faire de graves révélations sur l’affaire du meurtre de Me Babacar Sèye, le juge du Conseil constitutionnel assassiné en 1993, avant la proclamation des résultats de la présidentielle de cette année, et pour laquelle Clédor Sène a été condamné comme co-auteur avant d’être amnistié sous Wade.

Les enquêteurs ont dû, à plusieurs reprises, demander à Mboup de s’en tenir à l’affaire pour laquelle il est convoqué.

Joint au téléphone après la confrontation, Pape Samba Mboup a versé dans les insinuations douteuses et proféré implicitement des menaces. Il dit : «Je soupçonne les mêmes personnes qui ont commandité le meurtre de Me Babacar Sèye, d’être derrière cet enregistrement parce qu’on a quitté leur parti. Moi aussi, j’ai des lettres que Clédor écrivait à Wade. Wade lisait et me demandait de les détruire mais j’ai tout gardé ».

Ces «mêmes personnes» ne devraient être que les responsables du Pds dont Wade lui-même. Pape Samba Mboup ayant été exclu de ce parti en même temps que Farba Senghor et Wade accusé, puis blanchi, du meurtre de Me Sèye.

Les deux parties se retrouvent  ce mercredi à la Section de recherches pour une deuxième confrontation. Celle-ci s’annonce épique. D’autant que Clédor Sène promet de remettre aux enquêteurs un deuxième enregistrement d’une trentaine de minutes.










Hebergeur d'image