leral.net | S'informer en temps réel

Audits physiques et biométriques de la Fonction publique : Les salaires de 2.000 agents suspendus

Après l'audit des agents de l'Etat qui avait révélé plusieurs cas de contentieux, des mesures ont été prises. Le ministre de la Fonction publique, Mansour Sy, a annoncé la suspension des salaires de 2.000 agents ainsi qu'un changement dans le mode de paiement.


Rédigé par leral.net le Mardi 16 Juillet 2013 à 13:19 | | 5 commentaire(s)|

Audits physiques et biométriques de la Fonction publique : Les salaires de 2.000 agents suspendus
Une réunion ministérielle sur l’audit physique des agents de la Fonction publique, présidée par le Premier ministre Abdoul Mbaye, a réuni le ministre de la Fonction publique, du Travail et des Relation avec l’institution, Mansour Sy, et plusieurs autres ministres dont Amadou Kane, ministre l’Economie et des Finances, Aminata Touré, ministre de la Justice et Abdoulaye Daouda Diallo, ministre du Budget. Étaient également présents des responsables de l’Agence informatique de l’Etat (Aide), le directeur adjoint à la vérification générale, entre autres. Au cours de cette rencontre, tenue hier, les premiers résultats de l’audit physique des agents de l’Etat ont été dévoilés, Mansour Sy a annoncé une suspension des salaires d’environ 2.000 agents et dit engager des procédures pénales pour faire ordre des recettes pour récupérer les salaires indus dont les cas sont remboursés dans le chapitre des contentieux confirmés. En outre, le ministre de la Fonction publique informe que pour ces cas de contentieux, 9.892 des salaires ne seront pas stoppés mais des changements de mode de paiement seront effectués. L'audit physique et biométrique des agents de l’Etat vont débuter dans des régions comme Thiès, Fatick et Saint-Louis le 30 novembre prochain et vont s’élargir dans l’ensemble du Sénégal en décembre.

Fatou Camara



1.Posté par HAAATCHOUUMETISSOLI le 16/07/2013 14:47 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

voila plus d''un an je dis bien plus d''un an que l''etat n''arrive toujours pas a interesser les enseignants qui avaient participé au seminaire du PREMS,C''est vous dire que ces autorites etatiques n''ont aucune considération pour les enseignants car comment comprendre que ces individus ne soient pas en mesure de payer des indemnites s''elevant a 50000f (cinquante mille)par participant et ce depuis plus d''un an que ce seminaire s''est tenu ?Reagissez messieurs les autorites n''attendez surtout que ces enseignants aillent en greve pour vouloir tenter de decanter la situation,

2.Posté par Mathiam le 16/07/2013 15:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Monsieur le Ministre de la Fonction Publique,
Toutes mes félicitations pour la détermination avec laquelle les résultats de cet audit ont été publiés avec comme principal témoin, le Premier Ministre ! Vous disiez ce matin dans une des radios de la place que " Aucun agent ne sera plus payé à ne rien faire". Non, alors ! Beaucoup d'agents considérés comme "réguliers" à la suite de l'audit ne font pas forcément quelque chose au niveau du poste qu'ils occupent légalement ! Le but de l'audit n'était pas de déceler qui fait quoi et qui ne fait pas quoi ! Il faudra un second audit pour pouvoir le dire !
Par ailleurs, pour maîtriser la masse salariale publique, l'audit de la Fonction Publique devrait être étendue aux sociétés d'Etat (Ports, COSEC...), aux etablissements Publics (ISRA, ITA, etc) et aux Agences. Il s'agit là de gîtes où cohabitent toutes sortes d'agents à ne rien faire mais qui gagnent de gros salaires de l'Etat ! Beaucoup de protégés de responsables politiques ! Cette masse salariale pourrait avoisiner celle de toute la Fonction Publique ! Que le Premier Ministre pousse dans ce sens ! Pauvre Sénégal !

3.Posté par Un ami le 16/07/2013 18:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mr le ministre il faudra aussi auditer le corps des internes des hôpitaux de Dakar (ministre de la santé). Il y a plusieurs promo qui ont fini depuis des années mais ils perçoivent toujours leur salaire. Alors que certains travaillent à l'étranger, d'autres dans le privé et pire d'autres sont doublement payés par la fonction publique.

4.Posté par mballo le 17/07/2013 08:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il ya beauccoup de prete-noms dans l'éducation surtout;des enseignants qui ont cédé leur poste à d'autres avec la complicité extreme des IA et qui sont à l'exterieur du pays.

5.Posté par seulaverité le 17/07/2013 21:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mai les infirmiers et sage femmes qui sortent de l'école publique (crfs et endss( et privées sont entrés de faire un boulot remarquable ds les structures de santé sans motivation.alors que l'etat continue de former.avez vs pensé a ces peres et meres de famille,madame la ministre svp ne s reste que d'etre un contractuel au nivo du ministere de tutel c good

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image