leral.net | S'informer en temps réel

Aulas peut-il encore porter l’OL au sommet ?

Jean-Michel Aulas, concentré sur la nouvelle donne sportive de l'OL, n'affiche plus les mêmes ambitions que par le passé. Sans donner l'impression de s'en émouvoir.


Rédigé par leral.net le Mardi 2 Octobre 2012 à 15:48 | | 0 commentaire(s)|

Aulas peut-il encore porter l’OL au sommet ?
L’OL va-t-il revenir un jour au sommet de la Ligue 1 ? Pour cela, il faudra compter sur un Jean-Michel Aulas totalement déterminé à reconquérir un trône qui semble promis au PSG et ses millions. Mais le président lyonnais a-t-il encore la motivation et la détermination nécessaires ? On peut en douter au regard de ses dernières déclarations au Monde. Le JMA ultra-offensif semble avoir laissé place à un homme apaisé, moins focalisé sur les résultats sportifs.

« Ma passion est intacte mais davantage en tant qu’entrepreneur que comme patron de club. J’ai créé un nouveau business model. Par rapport au PSG, on peut dire que l’OL est une start-up. Chercher à remporter la Ligue des champions a représenté une grande motivation. On a toujours conservé une équipe masculine de haut niveau. Notre académie est un gage de ressources à l’avenir. Notre équipe féminine a remporté deux fois d’affilée la Ligue des champions, ce qui est historique. Désormais, je souhaite donner à cette grande entreprise les traits d’une fondation en misant davantage sur l’image et le caritatif. Enfin, accueillir des matches de Ligue 1 puis de l’Euro 2016 dans notre propre arène représente, pour moi, une source de motivation dans les années à venir », a-t-il déclaré dans son interview. A-t-il perdu le feu sacré qui faisait de lui un homme à part dans le paysage du football français ?

Décidé à s’appuyer sur les jeunes et à bâtir un modèle économique viable, il semble avoir fait une croix sur la conquête d’un titre en Ligue des Champions, et assure même qu’une qualification pour la compétition reine ne l’obsède plus. « Pas forcément. On doit au moins participer à la Ligue Europa. Cette saison, la répartition des poules montre que le niveau de la compétition est relevé. Les dotations de l’UEFA à destination des clubs engagés et les fonds de subventions sont plus importants. Je rappelle qu’on entame notre dix-septième campagne européenne d’affilée », a-t-il exposé. Comme apaisé après des années de conquête, Aulas s’est résigné à laisser les autres cadors s’écharper. Faut-il vraiment croire qu’il n’a plus les mêmes ambitions ?

Aurélien Léger-Moëc






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image