leral.net | S'informer en temps réel

Autorisation du meeting du FPDR : Comment Sidy Lamine Niass a désamorcé la bombe

Ceux qui souhaitaient et espéraient une journée tranquille sans courses-poursuites entre forces de l'ordre et militants libéraux, peuvent remercier Sidy Lamine Niass. N'eut été sa volonté, les meubles auraient sans doute carbonisé, ce mercredi. Face à la détermination des protagonistes qui se promettaient mutuellement le feu, il fallait plus que de la réactivité. C'est pourquoi le président-directeur général du Groupe Wal Fadjri n'a pas lésiné sur les efforts.


Rédigé par leral.net le Jeudi 5 Février 2015 à 09:01 | | 15 commentaire(s)|

Autorisation du meeting du FPDR : Comment Sidy Lamine Niass a désamorcé la bombe
En effet, pour renverser une situation aussi tendue qu'imprévisible, Sidy Lamine a mis à profit toute la nuit du 03 au 04 février qu'il a passée à faire la navette entre libéraux et tenants du pouvoir. C'est d'abord avec Me Abdoulaye Wade qu'il va prendre langue. Et c'est avec gaieté de cœur que celui-ci va s'ouvrir à lui. L'ancien président de la République, qui a éconduit de nombreuses personnes qui se voulaient intermédiaires, va cependant prêter une oreille attentive à Sidy Lamine. Entre les deux hommes, les âges n'ont pas altéré la confiance. Ainsi, c'est sans ambages que le secrétaire général du Pds va exprimer ses attentes, après avoir magnifié la démarche de son interlocuteur. Pour Me Abdoulaye Wade, il est question de respecter la Constitution qui autorise les citoyens à organiser des manifestations. Une position largement partagée par Sidy Lamine Niass. Toutefois, ce dernier n'a pas manqué de lui signifier ses craintes quant aux conséquences d'une journée faite de violence.

La discussion ne va pas s'arrêter sur ce point. En effet, après s'être entretenu avec l'ancien chef d'Etat, Sidy Lamine va se tourner vers les autorités. A celles-ci, il fera l'économie des exigences de Me Wade, tout en leur indiquant qu'il était de leur responsabilité de faire respecter la Constitution. Sidy Lamine dira à l'issue de la rencontre avoir été surpris par l'esprit d'ouverture dont ont fait montre les responsables avec qui il a discuté. En indiquant au Pdg de Walf que la manifestation pourrait être autorisée si des garanties sont déclinées, ceux-ci ont presque convaincu Sidy Lamine de persister dans sa dynamique de médiation.

Une conciliation qui va pousser Sidy Lamine à reprendre langue avec Me Wade auprès de qui il va chercher des assurances quant à la tranquillité de la manifestation.

Et de fil en aiguille, Sidy Lamine va parvenir à une entente qui verra toutes les deux parties lâcher du lest. A Abdoulaye Wade, il va expliquer les risques de débordement qu'un rassemblement, à la permanence de son parti aboutissant à la Place de l'Obélisque, pourrait engendrer. Aux autorités qui tenaient à ce que le Pds reporte son meeting de 48 heures pour l'autoriser, il expliquera l'impossibilité d'une telle entreprise.

De concession en concession, les deux parties vont parvenir à accorder leur violon jusqu'à donner une mélodie à même d'assurer aux Dakarois une nuit tranquille.

Un deuxième conflit jugulé par Sidy Lamine Niass,qui avait déjà offert ses services quand la même situation s'est présentée au mois de novembre passé. Pour le Pdg de Walf, qui demandait, dans son dernier éditorial, un dialogue permanent entre pouvoir et opposition, la mission est loin d'être terminée au vu des déclarations pour le moins cavalières de Wade au cours de son meeting.

WalfNet






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image