leral.net | S'informer en temps réel

Avec Idrissa SECK, nous avons choisi l’espoir (Par Abdou KEBE)

Il y a sept ans maintenant, que l’on tentait d’isoler un homme au charisme et à la trajectoire politique sans commune mesure. Il y a sept ans, qu’Idrissa SECK nous apprenait que Wade voulait le détruire lui « le fils d’emprunt » au profit du fils biologique « devenu grand qui veut toute sa place ». Des opposants aujourd’hui à ce funeste projet s’en étaient offusqués plaidant un empressement de la part du maire de Thiès et théorisant le coup d’Etat rampant puis debout. Certain, parmi ces dévoués d’alors de Wade, était allé jusqu’à participer au projet de la dévolution monarchique en lisant, devant les ambassadeurs accrédités à Dakar, un faux rapport de l’IGE.


Rédigé par leral.net le Lundi 6 Février 2012 à 04:47 | | 0 commentaire(s)|

Avec Idrissa SECK, nous avons choisi l’espoir (Par Abdou KEBE)
Mais, on n’arrête pas la mer avec ses bras. Idrissa SECK est resté DEBOUT pour son pays et son peuple. Il a combattu l’injustice et s’est battu pour le respect de nos lois et règlements. Il nous a appris à dire NON à l’incompétence en déclarant que jamais dans son gouvernement ne siégerait un homme de la dimension macabre de Farba Senghor. Il nous a appris à être DIGNE et HONNETE en refusant lors de sa déclaration de politique générale de défendre l’indéfendable. Il nous a appris que « la loyauté n’est pas synonyme de génuflexions » et que même devant la répression, il fallait rester intègre. C’est cet homme que nous avons choisi pour redresser le Sénégal mis à genou par des « grands bandits » à la tête desquels Abdoulaye Wade actuel chef de l’Etat du Sénégal. « Cet illustre opposant devenu chef d’Etat » a choisi de s’agripper au pouvoir contre la volonté populaire et de nous imposer son mal vu de fils biologique. Pourtant, son ancien Premier Ministre lui a rappelé que « la République n’a ni ascendant ni descendant ».

Par ailleurs, le programme politique de candidat Idrissa SECK, « Rassembler. Servir », résumé en quarante quatre (44) points, nous édifie sur sa ferme volonté de trouver des solutions aux problèmes actuels des sénégalais.

Il a choisi de mettre autour de lui des hommes et des femmes vertueux et compétents (nous reviendrons dans une autre contribution sur la qualité de son entourage) pour l’enracinement de la démocratie au Sénégal et pour son redressement économique.
Nous avons choisi d’être comme lui DEBOUT pour la liberté, la justice, la démocratie et le développement du Sénégal. Nous sommes à ses côtés pour ainsi combattre le monstre.

L’espoir est d’autant plus permis que ses réalisations dans sa ville natale confortent. Son ambitieux et réaliste programme de doter chaque région chaque année 100 Milliards pour les infrastructures et le financement de l’entreprenariat local est un signe avant coureur de son engagement à servir tout son pays et à désenclaver Dakar et à développer les régions.
L’espoir est alors permis avec Idrissa SECK à la tête de l’Etat du Sénégal et ma déception de l’alternance que je crie depuis maintenant des années trouve une consolation qui en vaut vraiment la peine. Idrissa SECK est le meilleur parmi les candidats de l’élection présidentielle de ce 26 Février 2012.


Abdou KEBE
Le déçu de l’alternance
cadresenegal@gmail.com






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image