leral.net | S'informer en temps réel

Avec Mimi Touré, l’heure c’est l’heure!

Rédigé le Jeudi 22 Novembre 2012 à 08:30 | | 18 commentaire(s)

Plusieurs journaux sont revenus sur ce qui s’est passé hier au King Fahad Palace où le ministre de la justice devait présider l’ouverture de la 18ème réunion plénière de la commission technique du Giaba.



Avec Mimi Touré, l’heure c’est l’heure!
Arrivée sur place quelques minutes avant 9 heures, Aminata Touré a patienté un bon moment sans que les travaux ne démarrent. D’ailleurs les participants et les organisateurs n’étaient pas encore dans la salle. Considérant que l’heure c’est l’heure et qu’après l’heure ce n’est plus l’heure, elle est tout simplement retournée sur ses pas après 10 minutes. Le ministre a laissé sur place son directeur de cabinet qui s’est chargé de lire le discours à sa place. Une manière pour la Garde des sceaux de démontrer que la ponctualité est une règle d’or que tout donneur de leçon se doit d’appliquer. Surtout qu’elle devait présider une autre cérémonie à Savana à 10 heures, écrit Le Populaire.




1.Posté par Ass le 22/11/2012 08:55 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je vends des costume de classe venant de l italy a des prix soldes .
CONCT 77 954 14 78

2.Posté par FocusActu le 22/11/2012 09:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour à tous! Votre nouveau site d'information est désormais en ligne: focusactu.com. Bienvenue à tous!

3.Posté par Papy1 le 22/11/2012 09:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tres bien fait Madame le Ministre, voila l'un des defauts qui retarde l'Afrique, aucun respect pour l'heure et en plus point d'excuse pour etre en retard. Pourtant quand ils sont en Europe ou aux USA ces pauvres africains sont les premiers a se pointer avant l'heure.
Mais naak Madame acceptez que Abdoul Mbaye moy sa Boss, Jaam nenioye pour votre Patron a vous tous, je veux nommer le PR Macky.

4.Posté par Sophie le 22/11/2012 09:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Envi d'éliminer le stress et la fatigue ?
Laissez-vous séduire par bon massage doux ou tonique, dans un cadre enchanteur et discret !!!
Faites-nous confiance et nous faisons le reste.
Tel: 33 865 25 21 / 70 829 95 95

5.Posté par schwarzeraal le 22/11/2012 09:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ils ont toujours besoin de chaines et fouets pour se mettre au travail.

6.Posté par lifson le 22/11/2012 09:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que Dieu fasse que cette femme devienne presidente du Senegal, car je sens avec elle beaucoup de choses changeront, et on ira de l'avant pour une fois

7.Posté par Kourouss le 22/11/2012 10:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mimi on t'aiiiiiiimeeeeeee !!!!!!!!!!!!!!!!
Vive Mimi Touré !!!!!!!!!!!!!!
Le Sénégal t'aime !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

8.Posté par iss le 22/11/2012 10:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

j'approuve son attitude, il est temps que l'on se prenne au sérieux nous mêmes!!!

9.Posté par SIGUY le 22/11/2012 10:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MERCI MADAME LE MINISTRE

10.Posté par SOCOCIM le 22/11/2012 10:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo Merci Mimi ça c'est du bon boulot

11.Posté par UNKNOWN le 22/11/2012 11:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

I LOVE THIS WOMAN!!!

12.Posté par Timfa le 22/11/2012 11:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pro dans son domaine, Timfa vous propose des séances des massages adaptées à votre demande. Dans un nouveau cadre, calme, propre et discret: venez vous faire bercer par les douces mains de Timfa. Consulter mon blog: www.fatimlamasseuse.skyblog.com pour les infos sur les séances dispensés et tél au 77 035 75 23 pour prendre rendez vous.

13.Posté par sady le 22/11/2012 11:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Aminata Touré face aux députés : Enterrement de première classe pour la CREI
| Article | 2012-11-21 | 09:11 1 Réaction(s)


Le marathon parlementaire est déjà lancé. Les différents membres du gouvernement défilent devant la commission des Finances de l’Assemblée nationale. Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux a profité de son passage devant les députés pour prononcer l’oraison funèbre de la Cour de répression de répression de l’enrichissement illicite (Crei).



L’épitaphe, ‘’ci git la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei)’’ sera bientôt posé. L’oraison funèbre de cette cour, qui défraie la chronique actuellement, a été prononcée hier en commission des Finances par la Garde des Sceaux, ministre de la Justice. Madame Aminata Touré, venue défendre son budget devant les députés, a annoncé la volonté du gouvernement d’offrir à la Crei, un enterrement de première classe. Ainsi, cette cour qui a été exhumée par le régime de Macky Sall de son état de ‘’végétation’’ où elle gisait depuis les années 1980, sera envoyée au cimetière, six mois après sa ‘’résurrection’’. Une décision somme toute compréhensible dans la mesure où, une requête devant le Conseil constitutionnel et la Cour africaine des droits de l’homme, donnerait tort au Sénégal sur la CREI, la ministre de la justice a pris es devants.

A la place, le gouvernement compte installer une Cour contre les crimes économiques et financiers. Autre innovation de taille annoncée par la Garde des sceaux, c’est «le renversement de la charge de la preuve’’. Celle-ci va désormais incomber au demandeur. C’est d’ailleurs le principe en droit. En outre, les justiciables qui seront jugés devant cette nouvelle cour, dont la mission consiste à réprimer les crimes économiques et financiers, auront la possibilité de se pourvoir et d’introduire des recours. Ce qui était loin d’être le cas avec la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), dont les décisions jouissaient de «l’autorité de la chose jugée». Aminata Touré a également insisté devant la représentation parlementaire sur le «respect du principe de la présomption d’innocence». D’autres mesures ont également été annoncées par la Garde des sceaux. Celles-ci vont concerner la lutte contre la cybercriminalité qui gagne chaque jour d’avantage de terrain au Sénégal. Interpellée sur le fait que les sept premières personnes qui seront poursuivies par la CREI sont toutes du même bord politique, Aminata Touré jure, sur les tous saints, qu’il n’y a aucune volonté de s’acharner sur qui que ce soit. En dépit de la présence du procureur spécial près la CREI lors de l’audition jeudi dernier de Karim Wade à la Brigade de recherches de la gendarmerie de Colobane, la Garde des sceaux affirme «n’avoir jamais parlé au procureur pendant toute la durée de l’audition». Mme Aminata Touré a fait face aux députés de la commission des Finances de l’assemblée nationale de 9 heures 30 à 16 heures.

SOULEYMANE KANE

Le Pays au Quotidien
Commentaire de om | 2012-11-21

A VOUS DE JUGER

Souleymane Jules dit maintenant que Macky est son frére, je rappelle ici ce qu'il disait de son frére dans sa chronique du 8 Décembre 2011.

14.Posté par sady le 22/11/2012 11:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

macky est un criminel financier. il sera jugé par cette cour que lui même il a créee pour se venger.

15.Posté par sady le 22/11/2012 11:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Aminata Touré face aux députés : Enterrement de première classe pour la CREI
| Article | 2012-11-21 | 09:11 1 Réaction(s)


Le marathon parlementaire est déjà lancé. Les différents membres du gouvernement défilent devant la commission des Finances de l’Assemblée nationale. Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux a profité de son passage devant les députés pour prononcer l’oraison funèbre de la Cour de répression de répression de l’enrichissement illicite (Crei).



L’épitaphe, ‘’ci git la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei)’’ sera bientôt posé. L’oraison funèbre de cette cour, qui défraie la chronique actuellement, a été prononcée hier en commission des Finances par la Garde des Sceaux, ministre de la Justice. Madame Aminata Touré, venue défendre son budget devant les députés, a annoncé la volonté du gouvernement d’offrir à la Crei, un enterrement de première classe. Ainsi, cette cour qui a été exhumée par le régime de Macky Sall de son état de ‘’végétation’’ où elle gisait depuis les années 1980, sera envoyée au cimetière, six mois après sa ‘’résurrection’’. Une décision somme toute compréhensible dans la mesure où, une requête devant le Conseil constitutionnel et la Cour africaine des droits de l’homme, donnerait tort au Sénégal sur la CREI, la ministre de la justice a pris es devants.

A la place, le gouvernement compte installer une Cour contre les crimes économiques et financiers. Autre innovation de taille annoncée par la Garde des sceaux, c’est «le renversement de la charge de la preuve’’. Celle-ci va désormais incomber au demandeur. C’est d’ailleurs le principe en droit. En outre, les justiciables qui seront jugés devant cette nouvelle cour, dont la mission consiste à réprimer les crimes économiques et financiers, auront la possibilité de se pourvoir et d’introduire des recours. Ce qui était loin d’être le cas avec la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), dont les décisions jouissaient de «l’autorité de la chose jugée». Aminata Touré a également insisté devant la représentation parlementaire sur le «respect du principe de la présomption d’innocence». D’autres mesures ont également été annoncées par la Garde des sceaux. Celles-ci vont concerner la lutte contre la cybercriminalité qui gagne chaque jour d’avantage de terrain au Sénégal. Interpellée sur le fait que les sept premières personnes qui seront poursuivies par la CREI sont toutes du même bord politique, Aminata Touré jure, sur les tous saints, qu’il n’y a aucune volonté de s’acharner sur qui que ce soit. En dépit de la présence du procureur spécial près la CREI lors de l’audition jeudi dernier de Karim Wade à la Brigade de recherches de la gendarmerie de Colobane, la Garde des sceaux affirme «n’avoir jamais parlé au procureur pendant toute la durée de l’audition». Mme Aminata Touré a fait face aux députés de la commission des Finances de l’assemblée nationale de 9 heures 30 à 16 heures.

SOULEYMANE KANE

Le Pays au Quotidien
Commentaire de om | 2012-11-21

A VOUS DE JUGER

Souleymane Jules dit maintenant que Macky est son frére, je rappelle ici ce qu'il disait de son frére dans sa chronique du 8 Décembre 2011.

"

« La seule condition pour que
le mal puisse triompher, c’est que
les bons ne fassent rien »
Edmund BURKE

Ce n’est ni par sentiment de haine ni par esprit de parti. Ce n’est pas non plus par soif de vengeance. Macky Sall a nourri pendant trois ans la horde de plumitifs du journal « Il est midi » qui ont fait déferler leurs baves injurieuses sur d’honnêtes citoyens et sur moi-même. Son homme de main, Ndiogou Wack Seck, dans ses meilleurs jours, avait même bénéficié d’un groupe électrogène acheté par la Primature que dirigeait Macky Sall, qui indiquait lui-même la voie à suivre en s’attaquant à des hommes honorables comme Mamadou Dia et Amath Dansokho. Malgré tout, quand ses frères libéraux se sont vengés de ses attaques et quand Abdoulaye Wade a voulu l’humilier, j’ai été parmi ses plus grands défenseurs, l’enjoignant de quitter le Pds. Je ne peux donc être accusé de parti-pris.

C’est une nécessité qu’arrivés à ce point dans la marche de notre pays, confrontés à des échéances qui seront décisives pour son avenir, nous exigions de chaque prétendant à la Magistrature suprême un minimum de vérité. Le leader de l’Apr en avait lui-même fait une exigence, qui avait convoqué le corps diplomatique accrédité à Dakar dans un hôtel, pour mettre en accusation son prédécesseur à la Primature, en violation flagrante de la présomption d’innocence.

Nous sommes donc effarés de découvrir que pendant qu’Idrissa Seck était inculpé et envoyé en prison, pendant que les missions rogatoires enquêtaient à l’étranger pour trouver les preuves de sa culpabilité, se manigançait un gigantesque détournement de fonds publics sur lequel Macky Sall est aujourd’hui interpellé. C’était en effet pendant la même période de l’année, à l’été 2005, que sept milliards de francs taïwanais destinés aux populations démunies ont été détournés par Pierre Aïm, ami du président Abdoulaye Wade, qui a lui-même avoué qu’il avait mis un milliard de francs dans sa poche et logé le reste dans un compte d’un prétendu ami de Karim Wade, à la demande du chef de l’Etat. Poursuivi par la clameur, le chef de l’Etat avait fini par déclarer, dans un communiqué du Conseil des ministres, qu’un de ses amis lui avait « offert » de l’argent qu’il voulait remettre dans les comptes du Trésor. C’était la première fois que dans l’histoire de ce pays, un communiqué du Conseil des ministres, celui du jeudi 5 janvier 2006, contenait un mensonge aussi grave.

Selon l’explication de Macky Sall, l’argent, celui de Taïwan bien sûr, a été restitué et distribué à différents ministres. Une explication qui ne peut pas suffire. Comment a-t-il été restitué, dans quels comptes, par qui, et pourquoi avoir versé de l’argent d’un obscur ami du chef de l’Etat dans des comptes du Trésor, sans aucune loi de finances rectificatives, sans dire dans quel compte cet argent a été viré ? Quel que soit le bout par lequel on prend cette affaire, il s’agit d’un détournement de fonds publics et Macky Sall ne peut pas s’en laver les mains avec ses réfutations captieuses.

C’est trop gros pour être avalé et la réponse qu’il donne face à une affaire d’une telle gravité est simplement scandaleuse !
Au même moment, toujours pendant l’arrestation d’Idrissa Seck, se déroulait un autre détournement sur lequel des preuves évidentes ont été fournies, au moins concernant le virement de 26 milliards de francs qui ont disparu dans la nature, qui devaient servir à la construction de villas présidentielles elles-mêmes introuvables. Mais là aussi survient un curieux retournement de situation. Interrogé sur la question de savoir s’il allait convoquer Karim Wade dans les mêmes termes, Macky Sall s’est rebiffé, déclarant que s’il devait le refaire, il demanderait l’avis d’Abdoulaye Wade avant de convoquer son fils, ne sachant pas que « c’était si important ». Monsieur ne se donne aucune limite, sur le chemin de la repentance. Il peut même accueillir Karim Wade dans une équipe qu’il va diriger.

Il s’agit d’une absolution choquante. Et quand même on penserait qu’il en voudrait à celui qui lui a causé tant de souffrances, il dit que non. Le président aurait été « abusé ». Monsieur Sall est donc tombé des grandeurs, par ce qu’il avoue être une maladresse qu’il ne répétera plus. Que n’a-t-il pas ajouté un merci à ses bienfaiteurs puisque de ses propres aveux, il n’est redevable des honneurs qu’il a reçus et de sa haute fortune qu’à la bonté des Wade et à leur générosité.
Soit ! Il doit au peuple qu’il appelle à l’élire, des réponses précises sur ses actes de gestion. Les Wade ne nous aideront jamais dans ce sens, puisqu’ils sont les instigateurs de tous ces scandales. C’est le cas de cette licence attribuée aux trafiquants de drogue de Ndangane Samba alors que Macky Sall était Premier ministre et Djibo Kâ ministre de la Pêche. Idrissa Seck a été interpellé sur sa gestion de la plus violente des façons, jeté en prison, alors que la moindre preuve de sa culpabilité n’avait été produite par ses accusateurs. Il serait donc injuste que l’on se taise devant tant de faits accablants et de mensonges évidents.

A Macky Sall, nous demandons la vérité sur cette affaire. Nous ne pouvons déroger à cette règle sans être injustes. Il louait un modeste appartement à Derklé. Il possède maintenant une radio qui vaut 200 millions de francs, un appartement plus coûteux à Huston, une maison qui vaut un milliard de francs dans laquelle il vient de déménager avec un parc automobile que personne ne possède dans ce pays.

Qu’il nous dise comment il s’est bâti cette fortune colossale en six ans. Nous osons aussi lui demander, lui qui a fait nommer sa sœur à l’ambassade du Sénégal à Paris, son frère à l’ambassade du Sénégal en Chine, son beau-frère au Consulat à New-York, s’il ne souffre pas des mêmes maux dont il accable l’actuel régime. Et que ceux qui ont eu la patience de me lire me disent s’ils ont vu dans mes écrits une volonté de nuire ou un souci de vérité. Qu’ils me disent, dans ce qui vient d’être dit, une seule chose qui ne méritait pas d’être sue par mes concitoyens.

Qu’ils me disent ensuite si un homme qui figure dans un rapport d’une institution comme l’Onel, pour avoir voté de force dans une élection, sans pièce d’identité, qui a fait nommer les membres de sa famille dans nos ambassades et consulats alors qu’ils n’ont jamais été diplomates, qui, parti de rien, s’est bâti une fortune colossale en six ans, ne mérite pas que l’on s’interroge sur ses prétentions.

Souleymane Jules Diop

16.Posté par soda marième le 22/11/2012 17:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

merci mme la ministre, je suis d'accord avec vous, les sénégalais doivent changer si tout le monde suivait cet exemple, mais mais mais

17.Posté par eldorado le 22/11/2012 18:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le senegal ne poura jamain avancé san ké la mantalité dé ne change pa

18.Posté par HG4 le 23/11/2012 08:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

PASSEZ ET CONSULTER DES ANNONCES GRATUITES PARTOUT AU SENEGAL SUR http://www.maketbi.com

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site


Hebergeur d'image




Hebergeur d'image