leral.net | S'informer en temps réel

Aveu d’impuissance de l’Etat face à la flambée des prix: Niasse jette un gros caillou dans le jardin de Macky Sall

Rédigé le Dimanche 28 Avril 2013 à 13:56 | | 8 commentaire(s)

La sortie médiatique du Président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, faisant état d’une impossibilité du Gouvernement de faire face à la cherté de la vie, a secoué le pouvoir et fait désordre dans le champ politique.



Aveu d’impuissance de l’Etat face à la flambée des prix: Niasse jette un gros caillou dans le jardin de Macky Sall
Cet aveu d’impuissance sorti de la bouche de la deuxième personnalité de l’Etat au propre comme au figuré- Niasse est la personne la plus écoutée et la plus consultée par Macky-, cache un mensonge d’Etat et une volonté manifeste de ne pas respecter des promesses électorales.En effet, tous les Sénégalais ont vu Macky Sall sillonner les principales capitales régionales du pays brandissant un sac de riz vide et promettant de réduire drastiquement le coût de la vie, durant la campagne présidentielle de 2012.

Ses principaux lieutenants dont un économiste de renommée en l’occurrence Moubarak Lo, ont écumé les plateaux de télévision pour théoriser des formules de baisse des prix des denrées de première nécessité et des produits pétroliers tels le gaz butane et le carburant.

Maintenant, après un an de gestion du pouvoir, si le pouvoir ose faire face aux populations pour leur dire qu’il ne peut pas faire face à la flambée des prix, il y a de quoi se demander si le choix d’élire Macky Sall à la tête du pays, n’a pas été un mauvais choix.

Senego




1.Posté par so le 28/04/2013 14:32 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il fo Etre sérieux personne n a élu macky pour réduire le coût de la vie. On a élu maky parce que ct le meilleur choix des candidats proposes

2.Posté par tala le 28/04/2013 14:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Macky s'était engagé sur les denrées de premières nécessités: le riz, l'huile, le sucre. Ces prix ont effectivement baissés. Ceci dit Niasse a au contraire rendu service à Macky, les prix des produits importés dépendent du marché mondial, que nous ne maitrisons pas. Les prix peuvent être subventionnés, mais dans la limite de nos ressources. Ceci dit, le sénégal n'a pas de petrole. On vit de taxes et d'impots que nous sénégalais ne sommes pas très enclins à payer. Donc la subvention a des limites. La mailleure façon de baisser les prix, c'est de consommer ce qu'on produit et de produire ce que nous consommons. CE que Niasse dit c'est la vérité, l'Etat ne peut pas tout subventionner. Cessons les palabres, et mettons nous au travail; nous parlons trop.

3.Posté par NGAGNE le 28/04/2013 14:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il faut être réaliste l'orientation libérale de notre économie ne nous le permets pas,mais il faut s'inspirer de l'exemple Indien ,ce pays a connu la famine ,ils ont mis en place des stratégies qui leur ont permis de faire face à cette calamité ,de renverser cette tendance meurtriére et de connaître l'abondance ,les salaires sont trés bas en Inde ,mais avec quelques roupies ,le citoyen indien arrive à nourrir correctement sa famille ;iL faut s'orienter résolumment vers l'agriculteur enfaisant confiance et en accompagnant le paysan séngalais,l'agrobusness qui n'est qu'une arnaque pour nous déposséder de nos terres ne pourra pas régler ce probleme

4.Posté par MANIPULATION le 28/04/2013 15:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

votre manipulation est cousue de fil blanc.

5.Posté par babs le 28/04/2013 16:41 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ngagne a raison. Tant que l'essentiel de ce que nous consommons est importé, nous serons à la merci des cours mondiaux. Wade avait dit le kg de riz 60 frs, les plus jeunes ne souviennent pas, est ce qu'il l'a fait?

6.Posté par sareless le 28/04/2013 17:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il faut pas se tromper ou chercher de tromper les citoyens, la chine fait le 1/4 de la population mondiale presque 1Milliard 500 mais a reussie à regler l'auto-suffisance alimentaire grace a l'agriculture, il faut chercher une cooperation avec la chine ou taiwan pour developper et organiser la culture du riz dans la vallèe. De saint louis à matam ya le fleuve navigable toute l'annèe et des terres a perte de vue, comme mimran a fait avec la compagnie sucriere, l'etat senegalais doit encourager ces milliardaires sortis de nulle part à creer une grande entreprise de riz dans les terres de mbane ou rosso bethio pour garantir au senegal une auto-suffisance alimentaire et creer de l'emploi pour les jeunes et produire du riz en quantite pour les populations comme fait la compagnie sucriere.
On ne peut pas developper un pays avec des petits marabouts, des politiciens, des lutteurs, des danseurs et autres tassukates.

7.Posté par Donio YOOOM le 28/04/2013 17:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sou fekke donio impuissant c est a dire yoom, teller book niou wouty ngora king walla viagra.


Olof daffa neh rek impuissant vaut dire yooooom
Et pourtant mame boy wade newomna ak att youmpu amom devant diabar bou bari salagne salagne bou toudou denrees alimentaires ,mame newon na daffa yoom te 19 candidats yem tamit 2mois rek niou yoom, mais 19 niep ne deed niom ay jeunes laniou c est a dire wahamande mais Ydy yom na depuis, Niasse double yoom na, Cisse lo nena momm akka yaaka yomm sa mais dafka rousaanowone wakh mais ndak te Niasse wakhna foook mou wakh.
Wa AFP bakhna na rek de nguen di contredire leggui rek guen yooom yeenit

8.Posté par ibou ngaté le 28/04/2013 19:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Même si à travers ses propos l'on relève que Moustapha Niasse a voulu parler d'une impuissance de l'Etat face à la flambée des prix des denrées de première nécessité, il n'y a rien de scandaleux qui puisse soulever l'ire de certains responsables de l'APR. IL faut simplement ne pas être amnésique et se souvenir de leurs propos de campagne, lorsqu'ils étaient dans l'opposition, par lesquels ils faisaient croire à l'opinion que le régime libéral ne faisait que la bamboula et ne se souciait pas de relever un peu le niveau de vie du citoyen lambda par une diminution signifiante du prix des denrées. Quiconque sera au pouvoir aura pour priorité de faire chuter les prix de nos denrées comme le riz, l'huile, le sucre, le pain et même l'essence, même si les moyens pour y arriver n'existent pas grandement. Mais au prix de quoi une mesure du genre serait-elle effective dans un pays comme le Sénégal qui est quasi-dépendant en matière d'approvisionnement, ne disposant d'aucune ressource naturelle qui puisse aider notre balance commerciale à être moins lourde? Le Pouvoir est aujourd'hui rattrapé par un passé récent où chacun pour des raisons de chasse aux voix, se permettait de bluffer en faisant croire qu'il avait la solution du problème!

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site



TELEVISIONS & RADIO SENEGAL