leral.net | S'informer en temps réel

BAGARRE AUX ALMADIES Deux fils de milliadaire dégainent des flingues

Méridien Ils se passent des choses pas du tout nettes au Méridien Président. Jean-Marc Provis nouveau directeur général nommé par Star Wood qui a racheté le groupe Méridien, est en train de f…le bordel dans la boîte. Dès qu’il est arrivé, il y a deux mois, il a commencé une vaste traque contre les cadres sénégalais. Après le directeur général adjoint et le directeur de la restauration, il veut maintenant s’en prendre au directeur administratif et financier. Suffisant pour que les travailleurs qui suspectent une stratégie pour maquiller les comptes, en direction de la privatisation, tirent la sonnette d’alarme. D’ailleurs, ils comptent organiser une conférence de presse demain. Far west Les habitués de « La Suite », le nouveau lieu de rencontre des branchés du Dakar by night n’en reviennent toujours pas. Dans la nuit de samedi à dimanche denier, il s’est passé une scène pour le moins incroyable. Voilà : deux jumeaux, habitués de « La Suite » étaient dans la boîte gérée par Aby Diallo, ancien mannequin, pour tranquillement trinquer lorsqu’ils ont aperçu les deux fils d’un milliardaire exhibitionniste, Pape et Babacar.


Rédigé par leral.net le Lundi 16 Mars 2009 à 15:39 | | 0 commentaire(s)|

Ce dernier conduisait un bolide unique dans son genre au Sénégal. Lorsque les deux jumeaux les ont aperçus, ils se sont mis à faire le procès des nouveaux riches de l’alternance en balançant des phrases du genre : « Ce qui est scandaleux, c’est que ce sont des gens qui n’avaient rien hier qui se réclament aujourd’hui milliardaires. Le pays est rempli de voleurs ». Un discours qui a courroucé les deux rejetons du milliardaire. Far west (bis) Se sentant visés, ils ont riposté par des injures. La tension monte et pour éviter des casses, Aby Diallo demande aux videurs de faire sortir les deux rejetons du richard et les jumeaux. Mais c’est devant la boîte que les choses vont se corser. Là, les deux fils du milliardaire sortent chacun un flingue et des tazers ! Sans blague alors. Après avoir armé, ils menacent tout simplement d’ouvrir le feu. Les jumeaux, eux, dégainent des armes dernier cri. Non sans continuer de plus belle à insulter les « nouveaux riches ». Sachant qu’ils ont affaire à des durs, les fils du milliardaire se mettent à proférer des menaces du genre : « Si on vous tue, il n’y aura pas d’enquête. Notre père est milliardaire et vous, vous êtes des moins que rien ». Riposte des jumeaux : « Vous êtes des lâches de rien du tout, tirez si vous êtes des hommes ». C’est dans cette ambiance que la foule est intervenue pour calmer les ardeurs. Scandaleux tout de même. Comment comprendre qu’en cette période d’élections, des vandales soit-disant fils de milliardaire se pavanent avec des flingues. Que fait le ministère de l’Intérieur ? Visite Le patron de la Compagnie sucrière Sénégalaise (Css), Jean Claude Mimran est à Dakar depuis samedi dernier. Selon des sources très sûres, il devrait rencontrer dans les prochains jours le président de la République, Me Abdoulaye Wade. Reste à savoir si l’arrivée de Dangote sera du goût du tout puissant Mimran. En effet, après avoir obtenu de l’Etat sénégalais la concession de 40 000 hectares situés à Dagana pour la culture de la canne à sucre, le milliardaire nigérian Aliko Dangoté va construire une raffinerie avec à la base un investissement de 250 milliards de F CFA pour une production annuelle supérieure aux 100.000 tonnes de la Css, en position de monopole depuis plus de 30 ans. Fermeture Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra) a le sang chaud par les temps qui courent. Après avoir mis hors antenne Afia Fm et Oxyjeunes, voilà que Nancy Ngom Ndiaye frappe encore. Selon nos radars et antennes, le Cnra a tout simplement fermé Djoloff Fm, la radio de Aly Ngouille Ndiaye, qui empêche le ministre d’Etat Habib Sy de dormir. Interrogé, notre confrère Amadou Diaw, proche de Aly Ngouille Ndiaye se désole de cette décision et martèle que Aïda Fm, (la radio du ministre des Infrastructures et maire de Lingère) fait, elle aussi, de la propagande de façon éhontée en diffusant à longueur de journée les meetings de Habib Sy, sans veiller à une certaine neutralité.

Auditions Eric Pivot, sa secrétaire, son chauffeur et les filles arrêtées dans le cadre de l’affaire dite de prostitution en ligne seront déférés devant le procureur de la République dans les prochaines quarante-huit heures. Le dossier transmis à la Division des investigations criminelles (Dic), les mis en cause ont été entendus par les hommes du commissaire Adramé Sarr de la Brigade des affaires générales (Bag). Selon nos radars, les étudiantes, parmi lesquelles deux Gabonaises et une Camerounaise, ont assuré qu’elles ne sont pas des prostituées. Selon elles, c’est tout juste pour gagner un peu d’argent qu’elles faisaient de la prospection pour Eric Pivot. En attendant la présentation des mis en cause devant le ministère public, les limiers fouille tous azimuts le net, particulièrement les deux sites que voulait lancer le Français. Dic Restons avec la Division des investigations criminelles (Dic) qui a franchement de la matière ces derniers jours. Pour vous dire que l’affaire du corps découpé sur la Corniche avance. Comme nous vous le disions, le corps a été bel et bien identifié. Après l’identification du corps de la victime (qui habite un quartier populaire de Ndakarou), les premières auditions ont démarré. Pour le moment, les investigations se concentrent sur l’agenda de la victime. Et croyez-en nos radars quand on vous assure que la Dic va coffrer le ou les meurtriers qui doivent avoir de bonnes connaissances en anatomie humaine. Indifférence Franchement le fils de son père, Karim Wade, a du mal à séduire les Dakarois. Après les bordées de huées et d’insultes qu’il a essuyées lors de son premier jour de campagne à Sandaga, il a conduit samedi dernier, sa caravane dans l’indifférence quasi générale des populations. Aux Sicap, à Sacré-Cœur, aux Maristes et aux Hlm où nos radars ont filmé sa calvitie avancée, le leader de la Gc n’a pas été hué, mais il n’a pas été ovationné non plus, comme l’auraient souhaité ses thuriféraires. C’est comme si les populations des quartiers visités s’étaient passé le mot d’afficher l’indifférence à son endroit. Indifférence (bis) Restons avec l’accueil auquel Karim Meïssa Wade a eu droit dans les artères de Ndakarou pour parler du flop du meeting organisé à Sacré-Cœur près de l’Ipg par une certaine Ngoné Fall en l’honneur du leader de la Génération du Concret. Pour tout simplement vous dire que les populations de Sacré-Cœur ont systématiquement refusé de sortir. Ndeyssane, il n’y avait que deux pelés et trois tondus sur les lieux. Pis encore, l’assistance était principalement constituée de mômes qui semblaient s’être déplacés pour les t-shirt distribués par l’organisatrice du meeting. Indifférence (ter) Comme à son habitude, Karim Wade n’a pas ouvert hier la bouche durant tout son périple (à l’exception de l’étape de sa visite au domicile du Pr Iba Der Thiam). Il est resté muet comme une carpe. Partout, c’est son « haut-parleur » Abdoulaye Mbaye « Pekh » qui s’égosillait en ces termes : « Sène doom, sène kharit mo lène seetsi woon. Wakh diotagoul, thi dieuf lanou nekk » (C’est votre fils, votre ami qui était venu vous rendre visite. L’heure de parler n’a pas encore sonné, c’est le moment d’agir). Karim se contentait d’acquiescer avant de lever timidement les deux poings. Débauchage Depuis l’ouverture de la campagne électorale, un nouveau type de débauchage fait rage sur la scène politique de Thiès. Ce sont des investis qui sont décrochés par des leaders politiques et aussitôt ils tournent le dos à la liste qui les ont pourtant investis pour battre campagne pour une autre. Ce phénomène a été noté hier au directoire du mouvement « And dooleel » Abdoulaye Wade (Adaw) qui a décroché un investi de Rewmi et un autre de Sunu Psds. Il s’agit de Boye Amadou Dieng qui était à la 20 ème place de la majoritaire de Rewmi à Thiès-Est et Youga Sène 16 ème sur la proportionnelle de Sunu Psds. C’est à la suite d’un discours tenu lors d’un meeting à la cité Senghor par le ministre Abdoulaye Diop, parrain du mouvement, qu’ils déclarent avoir été séduits et décidés de regagner les rangs du sopi derrière le mouvement Adaw. Décès L’épouse du Président Gabonais, Edith Lucie Bongo, est décédée samedi à Rabat au Maroc. Elle était docteur en médecine et avait consacré sa vie aux œuvres caritatives. Notamment la lutte contre la pandémie du sida et l’amélioration des conditions de vie des orphelins. Née le 10 mars 1964 à Brazzaville (Congo), elle était la fille aînée du président congolais Denis Sassou Nguesso. Elle est devenue l’épouse du président gabonais, Omar Bongo Ondimba en 1990. Au moment de son décès au Maroc suite à une longue maladie, elle était encore le président d’honneur de l’union des femmes du Parti démocratique gabonais (Pdg, au pouvoir). Le bureau politique de ce parti qui a célébré son 41e anniversaire le 12 mars dernier avait placé l’événement sous le sceau du recueillement, de la solidarité, de la méditation et avait demandé au peuple de prier pour le rétablissement de la santé de la Première dame. Mbaye Jacques Comme annoncé dans notre édition du week-end, Me Mbaye Jacques Diop a repris du service. Hé oui, il est allé à la rescousse de la coalition SOpi 2009 à Rufisque. Heureusement qu’il l’a fait, ont dû se dire beaucoup de militants libéraux. Chez les notables où il a commencé ses tournées, Me Mbaye Jacques Diop a dû user de tous ses talents de négociateur (comme lorsqu’il était au Conseil de la République) pour les convaincre. En effet, quand ils ont pris la parole, ils ont clairement qu’ils avaient purement et simplement décidé de sanctionner Sopi 2009 à cause du maire Ndiawar Touré. Et partout où il est passé, à la tête d’un cortège impressionnant Rufisque Seulement, à Rufisque personne n’a compris l’attitude de Gorgui. En partance pour Thiès, Kébémer et Louga, Prézi a pris Ndiawar Touré dans son véhicule jusqu’à la sortie de Rufisque. Ce qui a compliqué les affaires de Sopi 2009. En effet, les Rufisquois disent ne pas comprendre que Wade travaille avec quelqu’un qui est complètement rejeté par toute la ville. Ce qui a mis à l’eau tout le travail entamé par Me Mbaye Jacques Diop depuis avant-hier. Mais, selon son entourage, « frérot Jacques » reprendra son bâton de pèlerin pour prêcher la bonne parole partout où besoins sera. Et le 19 mars (tiens, tiens, tiens), il fera un grand meeting chez lui à Mérina. Exactement là où, le 9 mars 2000, Wade avait organisé le premier meeting du 2e tour. Que de symboles






Hebergeur d'image