BBY : Des partisans de deux ministres de la République s’entre-déchirent à Ouest Foire

Rédigé par leral.net le Lundi 17 Juillet 2017 à 23:09 | | 0 commentaire(s)|

Photo illustration
Photo illustration
La devise de la République du Sénégal connus en ces termes : « un peuple un but et une foi » qui traduit un commun vouloir de vie commune, semble de nos jours mise sous paillasson par ceux-lè même qui disaient en être les porte-étendards.

A vrai dire, il faut le constater pour le déplore,r la violence semble avoir droit de cité. Après l’intifada notée à Grand-Yoff, pour ne s’intéresser qu’au champ politique, mettant aux prises la Coalition Benno Bokk Yakaar et celle de Mankoo Taxawu Senegaal, ce lundi, Ouest Foire a été le théâtre d’un événement malheureux.

Cette fois, ce sont des militants de la même coalition de Benno Bokk Yakaar qui se sont livrés à une bataille sans merci.

Que s’est-il passé ?

Ce lundi soir, Docteur Mohanmed Bolly, Coordonnateur du Comité des cadres de Benno Bokk Yakaar avait organisé à Yoff, un meeting dans le cadre de la campagne législative à Ouest Foire sur l’esplanade de la case des Tout-petits.

Auquel meeting ont pris part Maïmouna Diallo, qui a récemment claqué la porte de l’ACT d’Abdoul Mbaye en faveur de BBY et le ministre Abdoulaye Ndour, ministre et Directeur de l’administration générale et de l’équipement (Dage) à la présidence de la République, par ailleurs responsable politique de l’Apr à Fatick.

A 30 minutes du démarrage effectif dudit meeting, alors qu’on est à la solennité des allocutions, on aperçoit une caravane avec plus d’une dizaine de véhicules dont, à première vue, l’identité nous était inconnue.

Ce n’est qu’à une dizaine de mètres du lieu du meeting, qu’il nous est permis de constater la visite surprise des militants et sympathisant du ministre Abdoulaye Diouf Sarr, qui ont toute suite pris d’assaut avec violence,, les éléments de la sécurité du meeting. C’était le sauve-qui-peut.

La présidente du Mouvement Ndammal Macky, Maïmouna Diallo a du interrompre son discours et se faire évacuer en lieu sûr par ses gardes du corps.

Quant au ministre Abdoulaye Ndour, il a pris la tangente avec son véhicule en compagnie de son garde du corps aussi. Les militants et militantes qui étaient présents, cherchaient chacun de son côté, à se frayer une issue. Des chaises sont envoyées les uns contre les autres et puis jetées en l’air. La violence était bien à son niveau de paroxysme.

Notre curiosité nous a ainsi conduits à interroger un des visiteurs surpris du meeting. Il nous a carrément répondu ceci : « Ouest Foire reste et demeure le fief de l’édile de la ville, Abdoulaye Diouf Sarr et par conséquent, nous ne permettrons aucun responsable politique de quitter Fatick pour venir semer la zizanie dans notre localité ».

Il faut noter que le ministre Abdoulaye Diouf Sarr, en personne, n'avait pas fait le déplacement.

Landing DIEDHIOU, Leral.net