leral.net | S'informer en temps réel

BIGNONA : USAID/EPQ mobilise la communauté autour de l’école.

Le programme américain USAID, dans son volet éducation et dans le projet Education Priorité Qualité (EPQ), déroule la 4ème composante de son intervention dans niane usaidles collèges du Sénégal. Cette 4ème composante consiste à amener les populations à se mobiliser autour du collège pour prendre en charge les difficultés de l’école. Des forums de mobilisation communautaire sont organisés dans tous les collèges où le programme est présent. Le travail consiste à donner l’occasion aux acteurs de l’école d’identifier les problèmes, de connaître les causes, d’envisager des solutions et de prendre des engagements pour la bonne marche de l’établissement.


Rédigé par leral.net le Vendredi 8 Novembre 2013 à 13:39 | | 0 commentaire(s)|

BIGNONA : USAID/EPQ mobilise la communauté autour de l’école.
Cependant, les problèmes identifiés dans certains établissements tournent autour du manque de manuels notamment en français, le quantum horaire non atteint à cause des grèves, au démarrage tardif des cours, à la prolongation des fêtes entre autres. Il faut ajouter à cela les grossesses et mariages précoces ou non désirés, le déficit de table-bancs…
Les solutions ne manquent pas et les populations pensent qu’il faut surtout demander à l’état des faire des efforts pour doter suffisamment les collèges de manuels dans toutes les matières. Il faut aussi que les parents acceptent d’alléger les travaux domestiques aux élèves notamment les filles. Autre solution envisagée, c’est le suivi et l’encadrement des élèves à la maison.
Partout les populations se sont engagées à être présentes aux côtés de l’école pour relever les défis qui sont assez nombreux mais pas insupportables. La mission de USAID/EPQ était Jeudi au CEM de Niamone 2 dans l’arrondissement de Tenghori. Selon Ousmane Niane (photo ci-dessus), responsable du bureau enseignement moyen à l’IA de Ziguinchor, il faut que les populations, qui ont demandé à avoir un collège, se sentent concernées par ce qui se fait à l’école pour terminer le travail que l’état et les partenaires font pour qu’en fin, on puisse relever le taux de réussite dans les collèges.

Mamadou Lamine Badiane/Bignona.xibaaru.com






Hebergeur d'image