leral.net | S'informer en temps réel

BOY NAR SUR LA CRISE DANS L'ECURIE : « A Fass, il y a des hypocrites »

Dans nos colonnes il y a deux jours, Moustapha Guèye tirait déjà la sonnette d'alarme en disant que, si on n'y prend pas garde, l'écurie Fass pourrait disparaître. Depuis lors, il y a une crise supposée ou réelle au sein de l'une des premières écuries de Dakar. Boy Nar, que, nous avons joint hier au téléphone, se prononce pour accuser certains des dirigeants qui, selon lui, ne sont que des hypocrites.


Rédigé par leral.net le Samedi 21 Mai 2011 à 21:45 | | 2 commentaire(s)|

BOY NAR SUR LA CRISE DANS L'ECURIE : « A Fass, il y a des hypocrites »
Ceux qui s'agitent au niveau de Fass allant jusqu'à dire que des lutteurs comme Balla Diouf; Bruce Lee et moi même peuvent s'en aller sont des hypocrites et rien de plus, qui qu'ils puissent être d'ailleurs. Un dirigeant doit savoir être responsable et prendre de la hauteur. Et, en plus, il faut qu'on arrête de nous comparer à Papa Sow car nous ne sommes pas son égal. Papa Sow est notre jeune frère à qui nous souhaitons une carrière élogieuse mais nous ne sommes pas de la même catégorie. Tous ceux qui s'agitent autour de lui, c'est seulement maintenant qu'il a des victoires qu'ils se positionnent. À Fass, il y a de ces dirigeants qui ont raté leur vie et qui veulent se rattraper avec les lutteurs ». Le mammouth de Fass, poursuit en disant qu'aller à la plage de temps en temps n'est pas synonyme de déserter son écurie : «Quel est le lutteur qui, actuellement, ne va pas à la plage pour s'entraîner. Cela ne veut en rien dire que nous avons déserté l'écurie. Moi, par exemple, je reviens d'un accident qui fait que je ne peux plus faire des contacts. Je me limite donc à certains exercices ». Pour terminer, Boy Nar soutient qu'il n'est pas envisageable qu'ils quittent l'écurie qui est la leur: «Personne ne peut nous chasser de Fass. Nous sommes nés à la Médina, nous y sommes et nous y restons; n'en déplaise à certains arrivés qui ne gèrent que leurs intérêts propres. Ils doivent comprendre que défaite et victoire sont indissociables. Bruce Lee, par exemple, n'a pas plus de trois défaites (il n'en a que deux). BaIla Diouf et moi, même si nous sommes quelque peu en difficulté; avons un palmarès quand même respectable. Ce ne sont pas les quelques défaites que nous avons qui vont permettre aux uns et aux autres de raconter des histoires.»

SOURCE : Sunu Lamb Abou NDOUR



1.Posté par pilface le 21/05/2011 22:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le "mammouth" kaye, journalistes yéna sohor,loll ! o lieu d parler à travers la presse laver le linge sale ds la famille mo gueune !

2.Posté par YTYTTY le 22/05/2011 16:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C MECHANT DE PARLER DE MAMMOUTH. BOY NAR EST UN ETRE HUMAIN. SOIS PLUS PROFESSIONNEL TOI LE JOURNALISTE DE MERRRRRDE QUE TU ES. ESPECE DE CONARD ET D INCOMPETENT.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image