leral.net | S'informer en temps réel

Baaba Maal célèbre ses 24 ans de carrière !

Baaba Maal, l’un des plus célèbres chanteurs sénégalais de sa génération et des plus atypiques, a célébré vendredi dernier, ses 24 ans de carrière musicale. Une présence sur scène et sur tout le globe terrestre qui a fait de lui, l’un des chantres de la musique sénégalaise de sa génération.


Rédigé par leral.net le Lundi 4 Janvier 2010 à 16:29 | | 0 commentaire(s)|

Baaba Maal célèbre ses 24 ans de carrière !
C’est devant un parterre d’invités que Baaba Maal a célébré vendredi dernier, ses 24 ans de carrière sur la scène musicale sénégalaise. L’artiste, engagé dans toutes les causes humanitaires touchant de près ou de loin à son pays, a honoré ce fulgurant parcours qu’est le sien.

Avec son groupe créée en 1985, le chanteur a fait le tour de la planète où il a non seulement vanté les mérites de la musique sénégalaise mais aussi montré que les artistes africains pouvaient eux également s’ouvrir aux langues d’ailleurs notamment la langue anglaise dans laquelle il s’exprime couramment.

La soirée a compté la présence de la chanteuse mauritanienne, Tahra Hembera et les membres de Palm Pictures (Islands records - Angleterre).

Lauréat 2008 du prix Djembe de l'intégration, Baaba Maal a par ailleurs exprimé son souhait de voir restituée au continent africain son histoire.

Baba Maal voit le jour en 1953 à Podor au nord du Sénégal, dans une famille de pêcheurs. Il s’acquiert du maniement de la kora et d’autres instruments traditionnels avant de tenter sa chance au sein du groupe Asly Fouta. Peu de temps après, il sillonnera l’Ouest du continent avec Mansour Seck, un ami griot mal voyant. Soixante dix autres musiciens seront du voyage.

Quittant son Sénégal natal pour la France, il découvre Paris où il se rend pour étudier la musique occidentale au Conservatoire. Là, il joue avec le groupe Wandama et fonde en 1985 à Dakar, le groupe Daande Lenol (la voix du peuple en Wolof) avec son acolyte Mansour Seck. Le groupe Daande Lenol met l’accent sur les sonorités traditionnelles et les chants pulars des instruments modernes tels les claviers et la guitare électrique. C’est ainsi qu’ils enregistrent «Wango» en 1988 et «Djam Leeli».

En 1990, une tournée européenne est entamée et c’est à ce moment de sa carrière qu’il rencontre en Grande-Bretagne Peter Gabriel, qui le fera participer à son album «Passion». S’ensuivront entre 1990 et 1993, les opus «Taara», «Baayo» puis «Lam Toro», trois efforts qui lui vaudront le respect et la considération des mélomanes et de ses pairs en Europe.

C’est en 1994 qu’il connaît le succès mondial avec «Firin’ in Fouta» et «African Woman». Après avoir enfin atteint cet objectif : s’être fait un nom sur la scène musicale mondiale, il enchaîne tournées sur tournées à travers le monde, avec en 1996, la première partie de Carlos Santana au stade de Wembley en Angleterre. Cette grande sortie lui vaudra la sortie de «Nomad Soul» en 1998. «Missing You» (Mi Yeewnii), apparaîtra en 2001 fera réapparaitre dans l’album du chanteur des sonorités plus traditionnelles.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image