leral.net | S'informer en temps réel

Baba Diallo, Président de ANTAR : «Je n’ai rien reçu du pouvoir ! »

Baba Diallo, la quarantaine bien sonnée, est le président du mouvement ANTAR (Alliance Nationale pour le Travail et l’action Républicaine) qui a été créé le 15 décembre 2006. Ce mouvement est parvenu à essaimer dans les 45 départements du Sénégal et dans la diaspora. En dépit de sa force de force de frappe politique, ANTAR est quasiment tombée dans un silence assourdissant. Son président Baba Diallo qui était hier dans la capitale sud du pays, dit ici pourquoi et rassure ceux qui croient qu’il se la coule douce avec les faveurs du pouvoir.


Rédigé par leral.net le Vendredi 21 Août 2015 à 16:47 | | 1 commentaire(s)|



Président d’ANTAR, Baba Diallo a à ses trousses ses nombreux camarades. Ces derniers le soupçonnent d’être silencieux depuis quelque temps en raison de « la fortune » qu’il aurait reçu du chef de l’Etat. « Il n’en est rien », s’écrie-t-il. « Il est bien possible que les populations ne nous entendent pas. Mais, nous sommes présents sur le terrain. D’ailleurs, je reviens d’une tournée nationale et il y a également beaucoup d’autres programmes dans notre agenda. Il y a lieu, toutefois, de préciser que nous avons changé de méthode pour cette fois. Nous travaillons sous l’ombre et nous déroulons nos activités sans tambours, ni trompettes », explique Diallo.

Au sujet de son mouvement, il affirme : « Nous avons réussi à implanter ANTAR un peu partout dans les 45 départements du Sénégal et au-delà de nos frontières, dans la diaspora et c’est l’occasion pour moi de remercier tous les Antaristes. ANTAR a fait beaucoup d’actions sociales un peu partout au Sénégal en faveur des populations démunies. Nous avons, dans le domaine de la santé avec des antennes et des journées de consultations gratuites, travaillé beaucoup avec les populations et plus particulièrement les groupements de femmes que nous avons trouvé des financements. La crise scolaire qui gangrène notre système éducatif est l’une de nos préoccupations »
L’école et les Daaras ne sont pas en reste. « Nous avons organisé les enseignants au sein de «ANTAR Education», sans omettre les dons en faveur des Daraas »
Malgré tout, ANTAR qui se réjouit encore des mots de félicitations et de remerciements que le Président Macky Sall lui avait adressés lors du grand meeting de Yoff, le 23 juin 2012 refuse d’abdiquer. « Des remerciements pour notre soutien indéfectible quand il était Premier ministre et directeur de campagne du président Wade ». Et Diallo d’ajouter : « Notre soutien ou notre compagnonnage avec Macky Sall s’est poursuivi jusqu’à son exclusion du Pds et ANTAR était la seule structure viable, bien structurée qui, dés les premières heures, a su porter la candidature de Macky Sall. ANTAR est le seul compagnon fidèle aux avant-postes avant l’APR et les nouveaux alliés ».
A la question de savoir si ANTAR va changer de cap, son président lance : « Ecoutez, ce mouvement est à majorité jeune et notre combat s’inscrit dans la durée, donc ce compagnonnage a été très instructif. Il semble que le président de la République avait donné des instructions pour que l’on nous confie des postes de députés et d’autres responsabilités, malheureusement cela n’a pas été concrétisé pour des raisons que nous ignorons. Cependant, en vrai républicain, notre contrat d’appui et d’aide aux populations prime sur tout ».
D’ailleurs, avec les échéances probables au Sénégal, ce mouvement ne manque de propositions. « Beaucoup de formations politiques se sont rapprochées de nous, mais ANTAR demeure vigilante pour ne pas verser dans des alliances contre nature », explique-t-il annonçant qu’une formation politique fera fusion bientôt avec ANTAR ».






Hebergeur d'image