leral.net | S'informer en temps réel

Baba Tandian sur la naturalisation de Clevin Hannah : « La procédure pour un Américain est très compliquée »

Le meneur de jeu américain, Clevin Hannah, est en passe d’être naturalisé afin de participer à la préparation des Lions du basket au tournoi de qualification olympique (Tqo) de Manille, prévu du 5 au 10 juillet. Un tournoi que Hannah pourrait ne pas jouer. La procédure de naturalisation pouvant prendre du temps.


Rédigé par leral.net le Mercredi 15 Juin 2016 à 10:59 | | 4 commentaire(s)|

Baba Tandian sur la naturalisation de Clevin Hannah : « La procédure pour un Américain est très compliquée »
Le ministre des Sports, Matar Bâ, a indiqué dimanche passé, que le dossier du joueur de Bilbao Basket « est en cours de gestion. Le dossier est au ministère de la Justice. Il doit aller à la Primature, ensuite à la Présidence ».

Mais, Baba Tandian alerte. Selon lui, la naturalisation d’un Américain est très compliquée. Dans un entretien accordé à Senego.com, l’ancien président de la Fédération sénégalaise de basketball (Fsbb) indique : « Quand on naturalise un Américain, il y a des procédures qui sont très longues. Elles peuvent durer 6 mois ou plus. J’en sais quelque chose parce que j’ai assisté plusieurs fois à des naturalisations de joueurs. C’est très complexe ».

Pour un Américain, dit-il, « la naturalisation est beaucoup plus compliquée parce que l’ambassade des Etats-Unis doit normalement entrer en jeu. Le joueur doit déposer, au niveau de l’ambassade du pays où il veut jouer, pour dire qu’il renonce à sa nationalité américaine. L'Ambassade le renvoie au niveau du département d’Etat qui analyse et émet son accord. Et, quand il émet son accord, le ministère de la Justice ou la Chancellerie intervient. A partir de ce moment, ils vont étudier ce dossier pour le naturaliser. Et là, le joueur perd de facto sa nationalité américaine ».

Et, pour éviter cela, Tandian montre la voie. Selon lui, on peut imiter les pays comme le Rwanda qui donnent des « passeports de complaisance » aux joueurs qui, après avoir fait leur job, retournent chez eux pour retrouver leur nationalité. « Si on lui (Hannah) donne un passeport de complaisance comme ça, il n’y a pas de problème. Il va jouer, après il retrouvera sa nationalité. Mais si on le naturalise, il renonce, de facto, à sa nationalité américaine et pour cela il est obligé de saisir l’Ambassade des Usa », soutient-il.

L’ancien président de la Fsbb ajoute qu’il y a une différence entre naturaliser un joueur africain et naturaliser un joueur américain. « Un Africain, sa naturalisation n’est pas compliquée parce qu’il y a des conventions entre les pays africains au niveau de la Cedeao, mais s’il s’agit d’un Américain, ce sera sur la base de demande écrite du joueur, déposée à l’Ambassade du pays où il souhaite avoir la nationalité », renseigne-t-il. Selon lui, il doit d’abord renoncer à sa nationalité américaine pour ne pas se retrouver en porte-à-faux avec la législation américaine parce qu’on n’a pas le droit d’avoir deux nationalités aux Etats-Unis. La législation américaine l’interdit.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image