leral.net | S'informer en temps réel

Babacar Diop de la JDS ouvre le feu sur Macky Sall, Moustapha Niasse et Tanor Dieng

La Jeunesse pour démocratie et le socialisme (Jds) de Babacar Diop, l’initiateur de la pétition pour la sortie du Ps de Benno Bokk Yakkar, a été reçue ce dimanche 13 novembre par la 10e coordination de Grand Yoff, le fief de Khalifa Abbacar Sall. Sous la présence effective du maire de Grand Yoff, Madiop Diop et du maire de la Médina Bamba Fall, Babacar Diop et ses camarades ont enregistré 750 signatures des membres venus acté pour le PS de sortir de BBY et d’avoir ainsi candidat en 2019.


Rédigé par leral.net le Dimanche 13 Novembre 2016 à 22:41 | | 2 commentaire(s)|

Babacar Diop, le président de la Jeunesse pour la démocratie et le socialisme (Jds)
Babacar Diop, le président de la Jeunesse pour la démocratie et le socialisme (Jds)
La 10e coordination du parti socialiste de Grand Yoff qui recevait ce dimanche 13 novembre la Jeunesse démocratique socialiste (Jds) portée par Babacar Diop rejette les résultats brandis par leur camarade ministre Sérigne Mbaye Thiam, issus de la consultation des bases du Parti socialiste.

« Les Pv brandis par Sérigne Mbaye Thiam comportent des éléments tels que prénom et nom, numéros de téléphone, et signature, mais pas l’élément essentiel qui montre l’appartenance au Ps à savoir le numéro de la carte de membre, carte sans laquelle nul ne peut se valoir de la qualité de membre. Au nom de la dignité et de la liberté nous refusons les résultats de sérigne Mbaye thiam qui ne reflète pas la réalité le sentiment de la base ce qui engage la base et le parti et ce sont ces consultations par ce que ces consultations sont démocratiques et populaires et permettent à tous les militantes et militants de s’exprimer librement », a déclaré Babacar Diop de la JDS.

Selon le président de la Jds Babacar Diop, l’objectif de cette pétition vise 200 milles signatures. Cela équivaudrait que 2/3 des membres du Ps sont d’accord pour que le Ps sorte non seulement de Benno Bokk yakkar, mais aussi qu’il ait une liste pour les élections législatives de 2017 et un candidat à l’élection présidentielle de 2019.

« Au soir du 31 décembre 2016, si nous aurons 200 milles signatures, cela signifierait que la direction du parti socialiste n’a plus la légitimité de conduire le parti et qu’il faut forcément et nécessairement aller à un congrès extraordinaire », a fait savoir le président de la Jds, Babacar Diop et d’ajouter : « La direction du parti à travers Ousmane Tanor Dieng veut nous imposer un mariage forcé. Ils ont apporté des colas, des millions et des voitures pour nous forcer à sceller un mariage. Parce avec ce mariage, le ‘’Père’’ Tanor Dieng gagne son intérêt à la tete du HCCT, la ‘’Tante’’ Mme Aminata Mbengue Ndiaye a sa part du gâteau avec le ministère de l’élevage et ‘’Tonton’’ Sérigne Mbaye Thiam y tire son épingle de jeu. Si nous n’acceptons pas ce mariage, eux ils font sceller ce mariage avec l’Apr. Personne ne peut nous forcer un mariage forcé ».

De l’avis de la Jds et de la 10e coordination de Grand Yoff, les résultats de Sérigne Mbaye Thiam ne reflètent ni la réalité ni le sentiment de la base. Selon Babacar Diop, ce qui engage la base et le parti et ce sont ces consultations à travers cette pétition, parce que ces consultations sont démocratiques et populaires et permettent à tous les militantes et militants de s’exprimer librement.

« Donc nous vous appelons à signer cette pétition pour dire à la direction d’Ousmane Tanor Dieng que le parti veut avoir sa liste à l’élection législative de 2017 et son candidat en 2019 et remplacer Macky Sall. Parce que Benno Bokk Yakkar n’existe pas, la République n’existe pas. Ce qui existe c’est le trinôme viral. Le Sénégal est dirigé par un trinôme viral. Et ce trinôme viral c’est Macky Sall au Palais, Moustapha Niasse à l’Assemblée nationale et Ousmane Tanor Dieng au Hcct,martèle Babacar Diop.

Selon Babacar Diop, la vocation de cette pétition ne vise pas simplement la sortie des ministres socialistes du gouvernement, mais elle vise aussi à casser ce système qui entrain de conduit le Sénégal dans la pauvreté absolue.

« Comment se fait-il que pendant où dans ce pays il y a des malades qui peinent à se soigner et l’école sénégalaise qui ne cesse de lister ses maux, on se permet de créer des institutions qui ne servent à caser de la clientèle politique », entonne Babacar Diop.

Landing DIEDHIOU, Leral.net
 






Hebergeur d'image