leral.net | S'informer en temps réel

Babacar Sall, père de Assane tué au Mali: "C'est après son décès que j'ai su réellement qui était Assane"

Babacar Sall, père du sénégalais tué au Mali au cours de la prise d’otages de l’hôtel Radisson de Bamako, s’est confié lors d’un entretien avec « L’Observateur » où il est revenu sur le parcours scolaire de Assane Sall et sur les circonstances de sa mort.


Rédigé par leral.net le Mercredi 25 Novembre 2015 à 01:37 | | 2 commentaire(s)|

« J’ai du mal à trouver les mots qu’il faut pour expliquer ce que je ressens présentement. Assane est mon 2e enfant. Après un parcours scolaire bien rempli au cycle élémentaire, je lui ai payé les études secondaires au Cours privé Seydou Nourou Tall de Pikine. Au terme de ses études secondaires sanctionnées par l’obtention du Brevet. Il est orienté au Lycée Ngalandou Diouf où il obtient le Baccalauréat série S. Comme vous avez dû l’apprendre, il était au Mali pour les besoins d’une réunion avec des partenaires de sa société. Il tenait à rentrer jeudi dernier à Dakar, mais faute d’avoir eu une place dans l’avion, il a été contraint de rester dans l’avion. Le lendemain, vendredi, après s’être acquitté de la prière de l’aube, des djihadistes, qui ont pris d’assaut l’hôtel Radisson où il logeait, lui ont tiré dessus au moment où il tentait de remonter dans sa chambre. Il fait partie des 3 premières personnes qui ont été tuées dans l’hôtel ».

La mort de Assane Sall a agi comme une sorte de déclic chez Babacar, son père.

« Aujourd’hui, j’ai comme l’impression que mon fils n’est assez connu que de son Créateur. A vrai dire, ce n’est qu’à la suite de sa mort que je me suis fait une idée de sa véritable personnalité. Assane ne buvait pas, ne fumait pas et je peux vous dire qu’un fumeur n’osait pas prendre place dans son véhicule. En guise de nourriture spirituelle, il n’écoutait que les prêches de Serigne Abdou Aziz Sy Dabakh, de Hady Niasse et d’Alioune Sall ».






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image