leral.net | S'informer en temps réel

Bac général 2017 : Ça fuite de partout


Rédigé par leral.net le Mercredi 5 Juillet 2017 à 09:28 | | 0 commentaire(s)|

Bac général 2017 : Ça fuite de partout
Le gouvernement et certains syndicats étaient déjà en conflit à propos de fuite aux épreuves anticipées de philosophie. Mais apparemment, le mal ne s‘est pas limité à une matière. Si les informations qui circulent actuellement se confirment, plus qu’une fuite, ce serait alors une pluie de fuites d’épreuves. Des informations font en tout cas état de fuite dans certaines matières. L’histoire-géographie est la plus citée parmi les disciplines.

Des élèves étaient en possession des épreuves le matin, alors que l’examen pour cette matière s‘est déroulé dans l’après-midi. « J’ai un collègue d’histoire-géo qui m’a montré un sms (short message service) dans lequel un candidat lui demande une explication sur un sujet. Quand les épreuves ont sortie, il s‘est trouvé que c’étaient les mêmes questions, les mêmes libellés », indique un enseignant.

Un autre enseignant soutient lui aussi, que son collègue professeur d’histoire et de géographie a vu un de ses élèves lui demander ce que le mot intra-régional voulait dire. Il se trouve que ce vocable figure dans le libellé.

Il s‘y ajoute que, selon certaines indiscrétions, les épreuves du français prévues ce matin connaîtraient également des fuites. Une source indique que pour le commentaire, il portera sur la ‘’la centaine d’Amour’’ de Pablo Neruda publiée en 1995.

S’agissant de la dissertation, elle porte sur une affirmation de Jean Paul Sartre dans son essai : « qu’est-ce que la littérature’’. Pour les mathématiques, il y a une copie d’une épreuve qui circule déjà et dont le code et 17.G22A01. L’exercice numéro 1 vaut 4,5 points. Il commence par : « en l’an 2010, une entreprise a décidé de verser une prime annuelle à chacun de ses employés ».

Trois leaders syndicaux qui ont été contactés, ont tous confirmé avoir reçu les informations à ce propos. Saourou Sène, le secrétaire général du Saems, lui, ne se fait pas dans la langue de bois. « On m’a envoyé le sujet d’histo-geo le matin par sms. Quand les élèves ont composé dans l’après-midi, j’ai vérifié et c’est la même épreuve. J’ai fait exprès d’ailleurs de garder le message. Actuellement, on parle des épreuves de français de ce matin. Ça fuite de partout et ce n’est pas sérieux », s’indigne-t-il.

Son prédécesseur à la tête du syndicat, Mamadou Lamine Dianté, lui aussi, est au courant. "Les informations qui nous parviennent de différents examinateurs de différents jurys, font état de fuite. Ça concerne surtout les épreuves d’histo-géo. Il parait que ça circulait sur whatsapp depuis hier (avant-hier) à 23h. C’est donc le même modus opérandi. Ça arrive de façon séquentielle et les candidats cherchent à trouver des solutions avec les enseignants."

Les propos sont les mêmes chez Ndongo Sarr du Cusems. « J’ai des messages qui me parviennent de partout et qui parlent de fuite sur les épreuves d’histo-géo. Je n’ai pas eu le temps de vérifier. Pour le moment, je reste circonspect », dit-il.


Enquete










Hebergeur d'image