leral.net | S'informer en temps réel

Bacary Camara, coordonnateur APR/Washington: "Nous travaillons à maintenir Macky Sall au pouvoir"

Pour les responsables de l'Alliance pour la République (APR) des Etats-Unis, 2017, c'est maintenant. Ces aperistes travaillent déjà pour la réélection de Macky Sall. Ils ont engagé une bataille de communication pour donner plus de visibilité aux réalisations du président de la République. Dans cet entretien, Bacary Camara, coordonnateur de l'APR/Washington, revient sur l'état actuel du parti aux USA, liste les réalisations du chef de l'Etat et déroule sa stratégie pour la prochaine Présidentielle.


Rédigé par leral.net le Mercredi 28 Janvier 2015 à 11:04 | | 8 commentaire(s)|

Bacary Camara, coordonnateur APR/Washington: "Nous travaillons à maintenir Macky Sall au pouvoir"
Comment se porte l'Alliance pour la République (APR) aux Etats-Unis ?

Tout d' abord, je profite de cette occasion pour féliciter le coordonnateur de la DES, Abou Diallo, qui ne ménage aucun effort pour la bonne marche du parti. Et aussi Omar Diaw Seck pour le travail fabuleux qu'il est en train de faire, dans l'animation de l’antenne de l'Alliance pour la République à la radio « Allo Dakar » à Washington. Mes félicitations aussi à Sassy Fall, Aissatou Ndaw et Khady Sall pour leur exposé pertinent, lors de la séance introductive à la radio sur l'histoire du Sénégal, la promotion des valeurs civiques, la baisse des denrées alimentaires, la baisse des impôts, la couverture maladie universelle et l’action du président de la République sur la nationalité des enfants des immigrés. Pour répondre à votre question, je dirai tout simplement que l'APR au niveau des Etats-Unis et en mouvance. Son principal objectif est la réélection du président de la République en 2017.

Des responsables de l'APR/EU ont été nommés par le chef de l'Etat mais ça semble créer des querelles au sein de votre parti. Qu'en pensez-vous ?

Vous savez qu'il est difficile de gérer la sensibilité des uns et des autres. Dans la vie, il y aura toujours des insatisfaits. La nature humaine est ainsi faite. Tout ce que je peux dire, c’est que le Président a le pouvoir directionnel au niveau des nominations, il a toujours dit qu'il n'y a pas de postes pour nommer tout le monde. Moi, je vois l’APR comme une famille. Dans toute nomination, il doit être de notre ressort d’apporter notre soutien à la personne choisie pour l’intérêt du parti en particulier et pour le Sénégal en général.

Quel bilan tirez-vous des trois années de règne du Président Sall ?

Je ne peux pas faire un bilan parce qu'un bilan est relatif. Je peux plutôt vous faire une évaluation sur les choses concrètes que nous avions vécues depuis l'accession du Président Macky Sall au pouvoir. Mais avant, il faut se rappeler d'abord dans quelle situation le Sénégal se trouvait quand président prenait les reines du pouvoir. Le Président a accepté de travailler avec une coalition où il est très sensible aux désirs et aux frustrations des uns et des autres. Malgré toutes les difficultés, regardez les changements qui se sont opérés lors de ces dernières années dans le domaine du civisme, au niveau budgétaire, dans la rationalisation des dépenses publiques, la baisse et la stabilisation des denrées alimentaires. La réduction des impôts sur les salaires, la discipline dans le travail etc. Nous sentons qu'il y a une véritable rupture dans le pays. Et nul n'ignore que pour accéder à l'émergence, il faut changer les comportements.

Comment l'APR-EU compte-elle travailler pour la réélection du Président Sall ?

Pour l'instant, nous ne sommes pas en campagne électorale. Nous sommes plutôt en campagne de communication. Nous écoutons les Sénégalais pour savoir leurs appréhensions et leurs besoins. Nous avons dressé un programme de travail pour l’année 2015. A l’instant où je vous parle, nous avons un temps d’antenne pour l’APR à la radio « Allo Dakar » de Washington. Nous tenons des séances d'animation tous les lundis et jeudis de 22H à 23H, heure de Washington, pour expliquer le travail que le Président est en train de faire pour l’avenir du Sénégal. Il a conquis le pouvoir, nous l’aiderons à le maintenir.

Entretien réalisé par Leral.net






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image