leral.net | S'informer en temps réel

Bagarre entre drogués à Fass Mbao : Doudou Mb. alias Gally échappe à la mort

Nous vous parlions jeudi 4 août dernier d’une effroyable bagarre au couteau dans la forêt classée des anacardiers de Fass Mbao entre deux jeunes drogués dont l’un, Doudou Mb., alias Gally, apprenti-chauffeur, été sauvagement atteint au cou par son antagoniste, Cheikh « Niaw-niaw » (le vilain). Mais, après quelques jours d’hospitalisation, le blessé au tesson de bouteille de diluant, a recouvré la liberté.


Rédigé par leral.net le Jeudi 11 Août 2016 à 00:55 | | 1 commentaire(s)|

L’apprenti-chauffeur Doudou Mb, alias Gally, (nom de guerre dans le milieu interlope) est sorti indemne d’une effroyable altercation à l’arme blanche avec son compagnon Cheikh «Niaw-niaw» (le vilain), dans la nuit du jeudi 4 au vendredi 5 août dernier, aux environs de 21h, dans la forêt classée des anacardiers de Fass Mbao. Nos sources soutiennent que le jeune garçon a obtenu ce mardi 9 août dernier, vers 22h, son bon de sortie de l’hôpital Fann où il était admis aux services des urgences de l’établissement hospitalier, suite à son évacuation en catastrophe par les sapeurs-pompiers.

Nos informateurs indiquent que l’apprenti-chauffeur qui est en effet sorti saint et sauf de la bagarre au couteau, aurait essuyé deux coups de tesson de bouteille contenant de produit cellulosique (diluant ou guinz), au niveau de la gorge de la part de son protagoniste Cheikh «Niaw-niaw». Lequel a pris peur, à la vue du sang coulant à flots, et a aussitôt taillé la route, abandonnant sur place son compagnon, dans un piteux état. Mais, après quelques jours de lutte contre la mort sur son lit d’hôpital, Doudou a été sauvé de justesse d’une mort certaine.

On renseigne que juste après sa sortie de l’hôpital, il a été embarqué dans un véhicule par son tuteur établi à Yeumbeul qui a décidé de le ramener auprès des siens domiciliés à Mbour. Tous les deux auraient fait mouvement, mardi 9 août dernier, aux environs de 22h, vers la petite côte. Cependant, la police est sur les traces des deux garçons pour les entendre et essayer de s’imprégner des circonstances et du mobile du sanglant pugilat à l’arme blanche dans la forêt classée des anacardiers de Fass Mbao située dans la commune de Diamaguene Sicap Mbao.

Même si les parents du blessé au tesson de bouteille n’ont pas encore déposé une plainte au commissariat de Yeumbeul ou de Sicap Mbao contre le supposé agresseur (Cheikh «Niaw-niaw»), on souffle que les limiers suivent néanmoins de près l’affaire. D’autant que depuis la rixe, le présumé auteur des coups à l’arme blanche a complètement disparu de la circulation. Il fait présentement l’objet de recherches.

Les deux garçons ont commencé leur bagarre à la sortie d’un débit de boisson alcoolisée sis au quartier Moussa Ndiaye de Médina Fass Mbao. Ils étaient tous ivres morts et se battaient dans la rue comme des chiffonniers. Ils ont livré plusieurs rounds de combat avant de se lancer des défis pour ensuite aller solder leurs comptes dans la forêt classée des anacardiers. Des témoins de la scène signalent toutefois que l’origine de la bagarre découlerait d’une histoire de partage de fric et de joints de chanvre indien.

Vieux Père NDIAYE (Jotay.net)






Hebergeur d'image