leral.net | S'informer en temps réel

Bakel: La gendarmerie met la main sur 74 Kg de «yamba»

La densification de la traque menée dernièrement par les pandores, contre les trafiquants de drogue opérant aux frontières porte ses fruits. 74 Kg de chanvre ont été saisis, dans la nuit du 20 au 21 mai dernier, par les éléments de la compagnie de Bakel.


Rédigé par leral.net le Dimanche 24 Mai 2015 à 17:00 | | 0 commentaire(s)|

Bakel: La gendarmerie met la main sur 74 Kg de «yamba»
Le trafic de drogue a pris des proportions inquiétantes dans la région de Tamba où transitent des quantités importantes de chanvre en provenance du Mali. C’est donc pour parer à cette tendance que le Commandement de la gendarmerie a instruit une série d’actions aux frontières pour densifier la traque contre les caïds de ce commerce illicite.

Entré dans la danse, le commandant de la brigade de gendarmerie de Bakel, l’adjudant Amady Diakité, et ses éléments ont investi leur secteur de compétence. Appuyés par leurs collègues de l’Escadron territorial, les pandores ont procédé à des contrôles systématiques de personnes et des véhicules en provenance du Mali et d’ailleurs. Au même moment, les milieux interlopes de la zone sont envahis par des éléments des renseignements en civil. C’est finalement dans la nuit du 20 au 21 mai dernier que la grande offensive a été lancée. Un dispositif spécial est mis en place à hauteur du carrefour, sis sur la route nationale N°1. Vers 4 heures du matin, arrivent sur les lieux deux conducteurs de motos en provenance du Mali. A la vue des gendarmes, trois des quatre occupants de ces motos ont pris la fuite, laissant sur place leur acolyte Mamoudou Dia, 35 ans, pris en tenailles par les gendarmes. Par devers lui, les pandores ont saisi deux sacs renfermant une importante quantité de chanvre, affichant à la pesée un poids total de 74 Kg. Mamoudou Dia est de suite acheminé à la brigade pour les nécessités d’enquête.

Entendu, le caïd avoue son forfait et déclare s’être rendu au Mali, en compagnie de ses acolytes en cavale, pour se ravitailler en chanvre indien.

Placé en garde à vue, Mamoudou Dia a été déféré au parquet de Tamba le 22 mai dernier. Ses trois acolytes en cavale sont activement recherchés par les pandores.

L'Obs






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image