leral.net | S'informer en temps réel

Bakel : un réseau sous-régional réfléchit sur les pratiques sociales et la propagation du Sida

Bakel, 27 juin (APS) - Le Réseau sous-régional de lutte contre le VIH-Sida composé d'organisations communautaires de base (OCB), d'agents de santé, entre autres, de Kayes (Mali) Sélibabi (Mauritanie), Bakel et Tambacounda, s’est réuni mercredi, à Bakel, afin d’échanger sur les effets des pratiques sociales sur la propagation du VIH/Sida.


Rédigé par leral.net le Mercredi 27 Juin 2012 à 19:21 | | 0 commentaire(s)|

Bakel : un réseau sous-régional réfléchit sur les pratiques sociales et la propagation du Sida
La rencontre qui portait sur le thème des ‘’effets des pratiques sociales sur la propagation du VIH/Sida, quelle forme de plaidoyer ?’’, est organisée avec le soutien du Jardin de Cocagne (Suisse), de l’Agence régionale de développement (ARD) et le Réseau sous régional de lutte contre le Sida.

Les participants vont, pendant deux jours, identifier les effets des pratiques sociales sur la propagation du Sida, réfléchir sur la portée des stratégies nationales de lutte contre le VIH/Sida dans la sous-région et élaborer un plan de plaidoyer pour la prise en charge des faiblesses et insuffisances.

Cette action trouve sa pertinence dans le fait que les régions citées sont celles où ‘’les pratiques sociales néfastes sévissent partout, à cause du poids des traditions’’, a noté le coordonnateur du Réseau sous-régional, Mamadou Fadé, responsable départemental de l’ARD de Bakel.

Selon lui, ce cadre d’échange a permis un partage d’expériences et de stratégies pour un changement de comportement à la base. ‘’Une occasion pour les acteurs à la base de revisiter ces pratiques, afin de mesurer leurs effets et impacts sur la propagation du VIH/Sida dans la sous région pour proposer des mesures correctives idoines’’, a-t-il relevé.

L’adjoint au maire de Bakel, Abdoulaye Cissé qui présidait l’ouverture de la rencontre, a insisté sur la dimension sous-régionale que doit prendre la lutte contre le Sida, compte tenu de l’étendue et de la porosité de nos frontières.

‘’Il faut une stratégie de lutte concertée et conjuguée de nos Etats avec l’implication des autorités administratives et locales pour l’atteinte des OMD’’, a-t-il suggéré.

Cette lutte serait ‘’vaine sans une synergie d’actions et de lutte au niveau de la sous région’’, a-t-il estimé, notant la possibilité que le taux de prévalence du Sida soit faible dans un Etat là où elle fait des ravages dans un pays voisin.

Saluant la mise en place du Réseau sous régional de lutte contre le Sida, il a dit qu’il servira de levier pour une meilleure sensibilisation des populations, sur les effets néfastes de pratiques sociales comme l’excision et la scarification sur la propagation du virus.

M. Cissé a appelé à une implication des acteurs de la santé des pays membres du réseau à s’impliquer davantage dans une dynamique de lutte transfrontalière.



SOURCE:BC/ADI/AD






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image