leral.net | S'informer en temps réel

Balayé par Petit Guèye à Sokone, Latif reconnaît sa défaite et salue le "travail remarquable" de son adversaire

Battu par Mamadou Moustapha Guèye dit Petit Guèye dans la course pour la municipalité de Sokone, Abdou Latif Coulibaly, ministre de la Promotion de la bonne gouvernance et Porte-parole du gouvernement, interrogé par la radio Sud Fm, a tenu à expliquer les raisons profondes de sa défaite.


Rédigé par leral.net le Jeudi 3 Juillet 2014 à 15:00 | | 4 commentaire(s)|

Balayé par Petit Guèye à Sokone, Latif reconnaît sa défaite et salue le "travail remarquable" de son adversaire
Pour lui, elles ne sont pas imputables à ses supposés rapports heurtés avec une frange de la population sokonoise. Son adversaire, Petit Guèye confiait au quotidien L’Observateur : «Je ne sais pas ce qui lui est arrivé, mais Latif a construit lui- même les éléments de sa propre défaite dans ses rapports heurtés avec certaines franges importantes de la population de Sokone, notamment les jeunes. Dans son discours également qui n’était pas souvent de conciliation et de consensus, il mettait en place lui- même les pièces qui le conduisaient à l’hécatombe. Je suis un expert en leadership et en voyant cela, ça m’a facilité la tâche. Et à un moment donné, j’ai fait le contraire de ce qu’il faisait et cela a porté ses fruits.»

''Quand vous gagnez, on vous trouve toutes les vertus ; et quand vous perdez...''

Latif aurait fait les frais d’un refus de prise en charge des frais de location d’un appartement au profit des étudiants. Même s’il admet avoir été sollicité dans ce sens, il assure : «Je leur ai gentiment expliqué que ce n’était pas possible.» Il estime que c’est le travail abattu par son rival qui a réellement pesé sur la balance.

«Mamadou Moustapha Guèye est un brillant cadre, qui a fait le travail qu’il fallait faire. Pendant un an et demi, il est présent sur le terrain, il a travaillé. C’est ce qui lui a donné la différence de 83 voix. Vous savez, quand vous gagnez les élections on vous trouve toutes les vertus, et quand vous les perdez on vous trouve tous les défauts que vous n’avez même pas, et l’autre a des vertus dont il ne dispose même pas», assure-t-il sur les ondes de Sud Fm. Avant de conclure : «Dire que les éléments de la victoire tiennent au fait que j’ai des rapports heurtés, c’est minimiser le travail remarquable qu’il a fait.»

Le Quotidien

Le titre est de la rédaction






Hebergeur d'image