leral.net | S'informer en temps réel

Balla Gaye 2 : « Je suis prêt à prendre ma revanche sur Eumeu Séne »

Balla Gaye 2 est-il déboussolé par les multiples déclarations d’Eumeu Séne. L’adversaire de Modou Lô du 30 juin prochain ce cesse de dire à qui veut l’entendre qu’il est l’empereur de la lutte sénégalaise car, il a battu l’actuel roi des arènes après avoir eu le dessus sur Yékini.


Rédigé par leral.net le Jeudi 20 Juin 2013 à 20:00 | | 7 commentaire(s)|

Balla Gaye 2 : « Je suis prêt à prendre ma revanche sur Eumeu Séne »
«Je suis prêt à prendre ma revanche sur Eumeu Séne ! Il n’y a pas d’aller sans retour». C’est ainsi que Balla Gaye 2 a annoncé sur sa page Facebook. Le roi des arènes a, à cet effet, envi de prendre sa revanche sur le seul ténor qui peut se targuer de l’avoir battu. L’adversaire de Modou Lô du 30 juin prochain sera renouvelé juste après sa victoire contre Tapha Tine, le 6 juin dernier : «Eumeu Séne ainsi que Gris Bordeaux, Papa Sow, font partie des lutteurs avec qui je peux et veux lutter maintenant», a-t-il dit



1.Posté par INFOS SUR LA RTS le 20/06/2013 19:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Racine Talla est coutumier des faits. Partout ou il est passé il a été éclaboussé .Groupe Com 7 avec 7 fm ,service éducation pour la Sante , PNUD ,ce délinquant à col blanc est un vrai faussaire . Aujourd'hui qu' il est démasqué nous attendons la suite que le Président Macky Sall va donner à cette affaire. Le procureur de la République doit d’auto-saisir pour tirer au clair ce scandale du siècle . L'ancien tète de liste de la génération du concret à Guediawaye lors des locales de 2009 coaché par Hassane Ba , Abdoulaye Balde et Karim Wade paie pour sa traitrise .

2.Posté par tonton le 20/06/2013 20:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

N'est-ce pas lui qui dit qu'il va plus lutter contre Yekini et maintenant il se permet de dire qu'il ya pas aller sans retour.Eumeu mo bagne dou beuré ak yaw.

3.Posté par Nekh le 20/06/2013 20:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ki dou BG2 xana borom aller bo guiss am na retour...Mdretane mane...Xana ModLo ak Yékini voyage sans retour la wone.Hahahaha BG2 t fort...Eumeu thiakhagoune nala té fecc mom you bess rek laniou si soxla...Donc pas de REthiakhagoune.

4.Posté par Si j''étais Eumeu je refuserai de lutter avec Balla le 20/06/2013 20:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Balla pour qui te prends tu ? tu refuses d'accorder des revanche à Yekini et Modou et tu reclames une revanche Eumeu. C'est pas sportif

Si j'étais Eumeu je refuserai de lutter avec lui tant qu'il n'acceptera pas d'accorder les revanches à Yekini et Modou.

5.Posté par kily le 20/06/2013 22:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

puisque t'es pas Eumeu fermes la un peu

6.Posté par THIAT le 20/06/2013 22:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Opinion : Karim Wade, un prisonnier mal acquis ? (Par Hélène Della CHAUPIN)
Jeudi 20 Juin 2013, 11:00 - 0 Commentaire
Share on facebook Share on twitter Share on print More Sharing Services
On nous a tous fait croire qu’avec son inculpation, les problèmes de finance du pays allaient se résoudre. Ils sont venus le chercher l’après midi du 15 avril dernier, et depuis, …et toujours rien!

Karim Wade, héros fantasmé et préfabriqué soumis au prêt-à-penser de Dame Justice qui l’a choisi et idéalisé comme galant prétendant dans sa traque sélective et goguenarde dite de « biens mal acquis », alors qu’elle peine dans sa valse à trois temps et trie minutieusement ses citoyens justiciables au tempo d’un yokkuté très au ralenti.

Karim, présenté sous les airs d’un détourneur de deniers publics bling bling dans un pays tenu en haut lieu par l’un des plus grands délinquants financiers du siècle, redoutable banquier doublé d’un blanchisseur d’argent hors pair de connivences avec d’anciens Présidents impliqués dans des crimes de guerre, des génocides et des crimes contre l’humanité, qui nous gouvernent depuis l’avènement de Macky Sall au pouvoir.

Karim, détenu dans la passion fougueuse de la traque des biens mal acquis, unique programme présumé du quinquennat de Macky Sall dont la violence de l’appétit du pouvoir et la vanité profonde n’ont d’égales que la profondeur des blessures narcissiques et d’un réservoir pulsionnel présidentiel encore mal élaboré et très mal contenu.

Karim, combleur de bosse politique morale et de faille narcissique de tous ces alliés baroudeurs de circonstance qui ont accroché leur vieux carrousel au galop de la jeunesse de Macky Sall, qui lui tiennent la main au nom de Benno Book Yakaar, et qui titubent tatillonnent et butent avec lui sur un semblant de projet de société pour ne rien nous proposer de concret.

Karim, décrié comme un sorcier blanc à égorger et à dépecer sous l’autel du sacrifice au nom d’une gouvernance « sobre et vertueuse » par notre tout nouveau et tout beau Président bien aimé et bien enrobé, qui enfle des chevilles depuis qu’il est élu et prend grossièrement de l’épaisseur dans ses nouveaux habits. Revanchard, rancunier et ronchonneur intraitable à souhait sur toute forme de critiques, Macky Sall l’est d’avantage lorsqu’il s’agit d’enrichissement illicite, du moment qu’il s’est lui-même déjà servi.

Karim, bouc émissaire d’un Président qui a décidé de faire de ses alliés d’occasion des fantassins d’un terrain politique périlleux, à la tête d’un jeune régime au pouvoir pourtant déjà à bout de souffle et qui vient de faire son propre aveu sur ses incompétences et son incapacité avérée à soulager la souffrance d’une population qui l’a plébiscité à 65%.

Karim Wade sur qui Macky Sall a injustement décidé de bâtir sa légende de prouesse et sa gloire politique.

Karim Wade. Et puis, quoi d’autre?

Karim que l’on veut humilier, anéantir et dont on veut se servir pour se venger doublement de Wade, du père par le fils et pour le fils, sait déjà que le reliquat de son patronyme s’allongera désormais par son ingrat statut de »fils de« , comble de tous ses malheurs présents et à venir, et qu’il paiera au prix fort le droit d’être né différent et d’avoir grandi ailleurs. Le droit d’être Sénégalais, le droit d’avoir des ambitions politiques tout court.

Karim par-ci, Karim par-là, et toujours rien, sinon des milliards astronomiques annoncés en grande pompe qui s’amenuisent! Pour un prisonnier politique de luxe inculpé pour délit d’enrichissement illicite à qui l’on prête des biens et des avoirs estimés à plus de 694 milliards de nos francs, logé, nourri et blanchi avec ses amis aux frais du contribuable Sénégalais, contre qui la machine judiciaire ne peut toujours rien prouver, Mimi Touré, colporteuse occasionnelle de chèques indûment remis, et ses hommes, commencent à frôler le ridicule.

Que tous les Sénégalais épris de justice, qui pensent que notre Justice ne doit pas être qu’un simple instrument politique et une affaire d’autorité, mais un pouvoir à part entière, que tous ceux qui se sont battus pour combattre l’ancien régime, qui sont encore libres et font encore notre fierté, et les observateurs doués de raison, observent la pédagogie du détour et de la démagogie que nous enseigne notre Justice sélective sous l’ère Macky, nous tous qui nous sommes tant battus pour la séparation effective des pouvoirs au Sénégal.

Karim Wade et Cheikh Diallo sont en prison alors que de vulgaires assassins se pavanent encore à l’hémicycle, et que la coalition présidentielle regroupe en son sein les plus grands détourneurs de deniers publics de ce pays, tous comptables abandonniques soit de la dernière gestion de l’ancien régime, soit des quarante années glorieuses du parti socialiste, au nom d’une union d’intérêt et d’un mariage de raison scellé sur le dos du Peuple sénégalais ironiquement dénommé Benno Book Yaakar. Leur Benno, source de tous les maux du Sénégal. Leur Yakaar, cause d’un grand désespoir national !

Que tous parcourent avec moi la grandeur du silence de Karim Wade et de Cheikh Diallo, une fontaine de grâce et de conduite exemplaire que nous pouvons tous savourer de deux citoyens traqués, l’un pour enrichissement illicite, l’autre pour complicité d’enrichissement illicite, comprenez bien, pour délit d’amitié.

Qui donc a donné à Macky Sall le souverain empire de commander et de commanditer notre justice, de la torpiller et d’en faire un support de ses carences personnelles ?

Madame Helene Della CHAUPIN

djiwoba@yahoo.fr

7.Posté par INCONNU le 21/06/2013 09:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

nGUIR YALLA, BAYILEEN MBEURYII AK SEEN LAMB !!!!!!! CA NE VOUS REGARDE PAS. CONTENTEZ VOUS A LES REGARDER A LA TÉLÉ OU DANS L’ARÈNE. ILS ONT LEUR MONDE, LAISSEZ LES VIVRE EN PAIX DEDANS.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image