leral.net | S'informer en temps réel

Bambey toujours dans l’impasse malgré les efforts de sa mairesse

SUBMERGEE PAR LES INONDATIONS ET VICTIME DE LA FAIBLESSE D’UNE ASSIETTE MUNICIPALE

C’est un véritable cauchemar que les populations de Bambey sont en train de vivre, depuis maintenant quelques semaines. Inondées par les récentes pluies enregistrées dans leur localité décrite comme l’une des plus pauvres du Sénégal, ces dernières ne doivent leur salut qu’à leur édile Aïda Mbodji qui a mis la main à la poche pour les sauver du pire. Pendant ce temps, les Bambeyois attendent toujours les 60 millions promis par Wade pour combler le déficit accusé par la commune.


Rédigé par leral.net le Mardi 14 Septembre 2010 à 17:52 | | 9 commentaire(s)|

Bambey toujours dans l’impasse malgré les efforts de sa mairesse
Les derniers 115 millimètres de pluies enregistrées la semaine dernière ont été de trop pour les populations de la commune de Bambey. Placée dans une cuvette, cette commune résiste difficilement aux pluies diluviennes. Routes impraticables, maisons inondées, populations riveraines déplacées, coulées de boue, vivres emportés par les eaux, importantes pertes de matériels électroménagers : voilà le triste spectacle qui se déroule sous les yeux des concitoyens de la mairesse Aïda Mbodji. « C’est une situation difficile puisque d’un décompte portant sur une soixantaine de familles sinistrées, nous en sommes maintenant à près de 150 domiciles déplacés et que nous essayons d’assister avec de maigres moyens », se désole Aida Mbodji, l’édile de la ville.

Selon des témoignages recueillis sur place auprès de certains Bambeyois, devant l’absence de moyens financiers de la mairie qui peinerait à couvrir ses propres dépenses, c’est la mairesse en personne qui aurait déboursé de sa poche d’importantes sommes d’argent pour financer les opérations d’assistance aux personnes sinistrées. Et aidées par les éléments des sapeurs pompiers, des corps des scouts et éclaireurs, les populations de la cité, elles-aussi ont répondu à l’invitation à la mobilisation générale lancée par Aïda Mbodji depuis plus d’une semaine.

Toutefois, le premier magistrat de la commune de Bambey s’est désolé de l’inertie de l’administration territoriale, avant d’apprécier l’effort de solidarité accompli par ses concitoyens. « Nous n’avons pas senti la présence de l’administration à nos côtés pendant ces durs moments. En tant que maire de Bambey, je n’ai même pas reçu un seul coup de fil de la part de l’administration. Cependant, nous sommes à pied d’œuvre, et nous sommes en train de trouver les voies et moyens pour nous sortir de cette difficile situation », a-t-elle indiqué.

Et Aida Mbodji d’ajouter : « depuis le début des inondations et jusqu’à présent, je finance toutes les opérations avec mes moyens personnels, car même le maigre budget voté pour la prévention et la gestion des inondations tarde encore à être disponible, car non encore approuvé par le préfet du département . Signalons que cette situation intervient au moment où les Bambeyois attendent toujours de voir enfin se réaliser la promesse du président de la République qui leur avait promis une enveloppe de 60 millions, afin de combler le déficit dans le budget de leur commune.



Gora KANE l'asquotidien



1.Posté par racine le 14/09/2010 22:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quet Dieu garde Bambey de cette situation catastrophique fruit de ton imagination.Gora t'es pas inconnu au bataillon. au m^meme rang que les piétres Adama ndiaye,El Modou.De grâce un peu de dignité.Si ceux qui ont créé vos organes agissaient comme vous certainement vous n'en seriez pas là à vendre votre âme au Diable.Bambey est bel et bien inondé, des maisons sont sinistrées comme partout au Sénégal.Votre article sur commande s'inscrit dans la logique de combat contre le préfet de Bambey mené par le maire Aïda Mbodji Le Préfet est le représentant de l'Etat dans le Département.Il n'a pas été nommé auprés de Aïda Mbodji.Gora tu ne seras jamais un Latif Coulibaly, Mais tu aurais pu demander à la commanditaire de ton article de rendre compte de la collecte de fonds de l'an passé, de dire pourquoi avec 1500 000 f les canaux n'ont pas été bien curés.Attention à l'expression "Moyens Propres", je me demande même pourquoi la fortune de ta patronne n'a pas encore fait l'objet d'enquête,
Tu sais elle t'utilise pour faire parler d'elle, aprés avoir financé un artcle pour se faire passer pour une grande femme libérale devant les vraies et autnentiques :Aminata tall, Awa Diop,...
personne n'est plus dupe à commencer par le Président Wade. Si tu avez mené une véritable enquête à Bambey, tu aurais honte d'en faire un article

2.Posté par ass le 15/09/2010 09:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c toi qui devrait par contre faire des enquetes car tu parle de choses ke tu ne connai pas. Bambey est inonde comme le reste du Senegal mais Gora n'est pas allé dans tout le pays pour des constats... Sale mecontent

3.Posté par penda le 15/09/2010 09:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bien dit ass... racine tu n'est qu'un sale raciste qui denigre encore les efforts de la mairesse... et en tant que temoin des faits , elle a bel et bien pris ses propres moyens pour financer le dechargement des eaux de pluies contrairemen aux autres maires qui s'en foutraient pas mal

4.Posté par khalil le 15/09/2010 10:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout ce dont je sai est que quand il ya des gens qui dependen de vous il faut les soutenir et les assister et c'est ce que fait cette dame.
Du courage

5.Posté par f le 15/09/2010 12:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

étant témoin des faits la dame devait aller en voyage pour faire son oumra mais voulant partager ce malheur avec sa population elle n'est pas parti et au contraire s'est donnée corps et ame avec ses propres moyens également pour faire sortir sa population de la galère .
Tu resteras notre ministre de la famille.
Ca kaw sa kanam

6.Posté par mame ndeye gueye le 15/09/2010 12:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ya ko yorr dé

7.Posté par saliou le 15/09/2010 13:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais une seule question pour vous tenir en respet. Ou est ce que cette enseignante du prescolaire il y'a juste six ans a pris tout cet argent pour qu'à chaque fois qu'on parle de Bambey la phrase qui suit c'est: "le maire a financé sur ses moyen propres"

8.Posté par xalass- senegal le 15/09/2010 14:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

NEBULEUSE SUR LES 56 TAXIS SKOBA FINANCES PAR LE FPE : Crest Global déclare la guerre au Dg Ndèye Khady Guèye
Écrit par Baba AÏDARA (correspondant USA)
Mercredi, 15 Septembre 2010 14:28

C’est une véritable guerre des tranchées entre la société Crest Global et le Fonds de promotion économique (Fpe). Tout est lié au déroulement d’un programme de dotation de taxi de marque Skoda, à des Sénégalais. Malheureusement, ce qui était présenté comme un programme ambitieux a fini en justice. Avec beaucoup de points d’interrogation…

Comment faut-il qualifier la citation directe que compte déposer Crest Global dès la rentrée du tribunal ? Est-ce un rebondissement, ou une contre-attaque préventive pour éviter des poursuites ? En tout cas, des sources proches du dossier nous ont confirmé, hier, qu’effectivement Crest Global Sa, depuis quelque temps, est en train de préparer une action judiciaire contre Mme Ndèye Khady Guèye, administrateur du Fond de promotion économique (Fpe). Elle a constitué un pool d’avocats composé de Me El Hadji Diouf, Me Baba Diop et un troisième cabinet international. Crest Global Sa a décidé d’adresser, dès la rentrée du tribunal, une citation directe à la patronne du Fpe. Cette entreprise qui est en bisbilles avec le Fpe a fait des accusations à l’encontre de Mme Guèye. L’entreprise reproche à la patronne du Fpe d’avoir emmené son mari en voyage avec elle en République Tchèque et en Angleterre aux frais de la société Crest Global lors des transactions. Mieux, Mme Guèye aurait imposé à Crest Global Sa, lors de la distribution des 56 premiers taxis, que deux taxis soient donnés à un Gie dénommé Jitra où les contrats étaient signés par le sieur Moussa Ngom qui serait… son cousin. Il y a aussi d’autres griefs contre Mme Ndèye Khady Guèye qui ont été confinés dans cette citation directe devant le Tribunal hors classe de Dakar.

Les responsables de Crest Global Sa ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. Car ils ont aussi décidé d’interjeter appel suite à la condamnation de leur responsable par le tribunal toujours dans ce même dossier des 56 taxis.

Le Tribunal avait condamné Crest Global Sa

Ce dossier n’est pas neuf. Car la Mutuelle d’épargne et de crédit (Mec) «Xel Dalna» et la société Crest Global Touba Sa ont respectivement cité, devant le Tribunal correctionnel de céans, Emile Nicholas Chambaz sous préventions d’escroquerie portant sur des deniers publics, de détournement d’avances consenties par l’Etat et d’abus de confiance, ainsi que la société Crest Global Sa en tant que civilement responsable. Finalement, le tribunal a relaxé M. Chambaz des chefs d’escroquerie et de détournement d’avances consenties par l’Etat, mais l’a déclaré coupable d’abus de confiance et condamné à un an d’emprisonnement, dont 6 mois ferme. Sur l’action civile, le tribunal a reçu la constitution de la partie civile de la société Crest Global Touba Sa et de la Mec «Xel Dalna» en leur allouant la somme de 447 400 000 FCfa en guise de remboursement et celle de 10 millions de FCfa, de dommages et intérêts. Il condamne solidairement le prévenu et la société Crest Global Sa au paiement de ces sommes. Le tribunal ordonne l’exécution provisoire, fixe la contrainte par corps au maximum et condamne le prévenu aux entiers dépens.

A la source du contentieux

En fait, Crest Global Touba Sa avait introduit auprès du Fpe une demande de financement pour l’importation et la vente de 56 véhicules de marque Skoda à usage de taxis pour un montant global de 448 millions de FCfa remboursable en 36 mensualités. Le Fpe, qui a marqué son accord de principe, l’a invité à se rapprocher de la mutuelle «Xel Dalna» en vue de formaliser sa demande. Crest Global Sa s’est alors engagée à mettre à la disposition de Crest Global Touba Sa les 56 véhicules. Mais par la suite, il y a eu des retards dans les livraisons et la justice a été saisie. Des sources internes au Fpe révèlent que c’est parce que la chaîne d’intervention a été cassée. Le processus s’établit comme suit : Le Fpe décaisse des fonds, Crest Global Touba importe les véhicules avec cet argent, les distribue aux Groupements d’intérêts économiques choisis. Les membres de ces Gie remboursent les prêts consentis par le Fpe. Seulement, il semble que ce commerce «triangulaire» a fait place à un autre mécanisme, qualifié de «frauduleux». Des véhicules ont-ils été livrés directement à des particuliers, en contournant le système de financement mis en place ? On estime, au niveau du Fpe, que oui. Ce qui justifierait les plaintes déposées et celles à venir. Il faut dire que dans cette affaire qui a atterri aussi à la Division des investigations criminelles (Dic) avant le Tribunal correctionnel, même des noms de marabouts sont cités


9.Posté par pape le 15/09/2010 15:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Yow xalass khana tu reflechis pas, un ministre c pas un nimporte ki quand meme.
On ne pas etre ministre de la famille pendand plus de 3ans et ne pas avoir de relations et d'argent. En plus qui c'est ça peut provenir de son salaire de maire.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image