leral.net | S'informer en temps réel

Banditisme à Louga : 11 personnes interpellées dont trois femmes, deux fugitifs recherchés

La Gendarmerie de Louga a réussi à mettre la main sur la bande qui avait braqué le village de Thiékkène et dérobé la somme de Sept millions à une dame grièvement blessée. Onze personnes dont trois dames sont aux arrêts à la Gendarmerie de Louga, pendant que deux fugitifs sont activement recherchés. Et dans le lot, un homme sous mandat d’arrêt.


Rédigé par leral.net le Dimanche 19 Juin 2016 à 14:38 | | 2 commentaire(s)|

C’est le capitaine de la Compagnie de Gendarmerie Alexandre Dione, flanqué du chef de la Brigade mixte Amar Diouf et de leurs collaborateurs qui ont présenté ce matin la bande qui a perpétré le braquage au village de Thiékkène situé dans l’arrondissement de Keur Momar Sarr.

Les faits se sont déroulés dans la nuit du lundi 6 au Mardi 7 Juin. Cette nuit, les malfaiteurs qui avaient sans doute pisté une dame commerçante qui revenait d’un marché hebdomadaire, se sont infiltrés dans ledit village pour dérober à la victime sa recette et son économie. A une heure tardive de la nuit, ils ont réussi à tenir tout le village en respect avec des armes factices, et avec un arsenal digne de grands malfaiteurs, ont violenté la dame avant de lui arracher les sept millions gardés dans sont armoire.

Les hommes et la traque payante de la Gendarmerie

Après leur forfait, l bande qui croyait avoir réussi son coup s’est replié vers des destinations inconnues. Mais c’était sans compter avec la détermination des pandores de la brigade de Keur Momar Sarr, qui, exploitants certains indices, à mis à contribution la brigade mixte de Louga sous la direction du capitaine Amar Diouf. De fil en aiguille, les protégés du capitaine Dione parviennent à appréhender à Louga une personne, puis quatre autres. Sans démordre, les pandores de Louga appuyés par ceux de Saint Louis se déportent dans la zone de Potou où quatre autres malfrats identifiés tomberont dans les mailles des filets des hommes en bleu. O.S 36 ans), EL.B (23 ans), A.B (22ans), S.S (35ans), C.K qui servait de chauffeur (53 ans), Y.S (56ans), A.S (45 ans) et trois femmes C.S (32 ANS), C.S (18 ans), P.B (50 ans) ont tous été interpellées et poursuivies pour « Vols en réunion commis la nuit avec usage d’armes, Association de malfaiteurs, complicité de vols etc.). Deux d’entre eux habitent Richard Toll pendant que le reste de la bande réside dans le département de Louga.

Dans ce lot figure un bandit sous mandat d’arrêt pour avoir été du braquage de la Poste de Richard Toll le 15 Janvier 2016 pendant que deux fugitifs, identifiés comme membres du gang sont activement recherchés. Soumis aux enquêtes depuis quatre vingt seize heures de garde à vue, tout ce beau monde de malfaiteurs sera présenté au procureur le Lundi matin.

L’arsenal et le modus operandi des malfrats

Les perquisitions effectués sur les lieux de retraite des malfrats ont permis aux gendarmes de découvrir un arsenal impressionnant qui ne peut résister à aucune disposition de sécurité de cadenas ou autres système de verrouillage de portes : Rase-clous, Pinces géantes, Pistolets factices, Cartouche (trouvée sur les lieux après le vol), Cisailles, Sabres, couteaux de tous genres, haches, bref, tout ce qu’on cambrioleurs peut posséder a été découvert sur le gang en plus neuf téléphones portables, sans compter les gourdins qui ont servi à tabasser la femme, lui occasionnant des blessures sérieuses.

L’enquête des gendarmes a révélé aussi que cette bande a pour principale cible les points d’argent : Mutuelles, Banques, gros commerçants, grands magasins. Ce qui les a mis dans le collimateurs de la Gendarmerie qui, dans le cadre de son Plan d’actions pour lutter contre le grand banditisme, a par la voix du Capitaine Alexandre Dione, appelé les populations à une collaboration afin de mettre les malfrats hors d’état de nuire.

LOUGAWEBMEDIAS.COM






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image