leral.net | S'informer en temps réel

Banque mondiale: La supposée sanction de Makhtar Diop est ''une manipulation''

L’information selon laquelle Makhtar Diop aurait été sanctionné par la Banque mondiale pour avoir mené campagne en vue de la présidence de la Banque africaine de développement (Bad) pendant qu’il est en fonction à Washington est une manipulation, fait savoir une source proche du mis en cause.


Rédigé par leral.net le Vendredi 3 Octobre 2014 à 09:42 | | 1 commentaire(s)|

Banque mondiale: La supposée sanction de Makhtar Diop est ''une manipulation''
M. Diop qui a occupé les fonctions de vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique, a été voir le directeur exécutif de l’institution pour « l’informer de sa volonté de se retirer de ses charges ».

Comme réponse, il lui a été proposé de garder son rang de vice-président tout en assumant les fonctions de conseiller spécial du président de la Banque mondiale, indique notre source. Makhtar Diop qui a fait ses preuves, est très bien apprécié au sein de la banque, il « est non seulement bien capé mais également un homme à qui les opportunités ne manquent pas ».

Après son entretien avec le président, notre compatriote a informé son conseil d’administration de ses projets au cours d’une séance « remplie d’émotion avec pleurs, standing ovation pour le faire revenir sur sa décision ».

Finalement, un compromis a été trouvé, M. Diop ayant accepté la proposition de la direction exécutive.« Non seulement, celle-ci lui demande de garder son rang de vice-président mais, en plus, de réfléchir à la possibilité de reprendre ses fonctions au département Afrique, s’il acceptait de rester dans la banque au terme de sa réflexion », ajoute notre source.

C’est pourquoi la source trouve qu’« il n’y a rien de plus ridicule que de penser qu'un fonctionnaire qui a pu être écarté pour manquements à l’éthique de la banque puisse se voir proposer, chose inédite, de reprendre ses fonctions, s’il le souhaitait ». « Loin donc, comme beaucoup d'Africains, de considérer que son poste à la Banque mondiale est une fin en soi, Makhtar Diop envisage tout simplement de prendre le large. Pour mieux se pré- parer à la candidature à la Bad ou pour autre chose ? Ce ne sont pas les possibilités qui lui manquent », ajoute-t-il, « Wait and see, l'avenir nous le dira ».

En tout cas, Mme Sri Mulayni Indrawati, directrice générale et directrice des opérations, qui supervisera désormais la région Afrique, ne tarit pas d’éloges à son endroit. Sous le leadership du Sénégalais, « la région Afrique a obtenu des résultats impressionnants ».

« Sa connaissance profonde de l’économie politique du continent lui a permis d’obtenir la confiance de nos clients et leur collaboration au plus haut niveau. Son travail lui a valu l’admiration et la reconnaissance de nos clients, partenaires et actionnaires et Makhtar Diop est une personnalité respectée sur les grandes questions liées aux défis de développement du continent ».

M. Diop a été le premier ministre de l’Economie et des Finances du régime de Me Abdoulaye Wade, poste qu’il a occupé éphémèrement, tout en laissant l’image d’un homme orthodoxe.

Le Soleil






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image