leral.net | S'informer en temps réel

Bara Sow et Babacar Diagne: Destins croisés et mort tragique de Thiantakounes fanatiques

Les deux Thiantakounes avaient en commun d’aduler le Cheikh au point de le prendre pour Dieu. Mariés, chacun laissant derrière lui une femme et des enfants, Bara Sow et Babacar Diagne ont également eu la même fin macabre, puisque battus par leurs anciens condisciples.


Rédigé par leral.net le Mardi 24 Avril 2012 à 11:55 | | 0 commentaire(s)|

Bara Sow et Babacar Diagne: Destins croisés et mort tragique de Thiantakounes fanatiques
Babacar Diagne e Bara Sow adulaient tellement le guide des Thiantakounes, qu’ils ont fini par l’appeler Dieu. Face à un tel blasphème plusieurs fois répété, Béthio Thioune a fini par excommunier Sow et Diagne qui étaient devenus des parias.

Ainsi Diagne qui avait élu domiciles à Keur Samba Laobé où il avait construit deux pièces a vécu l’une des plus grandes humiliations de sa vie. Lorsqu’il a voulu enterrer un de ses enfants à Médinatoul Salam, comme s’il était banni, Diagne a été confronté au niet catégorique et farouche de ses anciens condisciples qui lui avaient donné l’ordre de s’éloigner. Refusant de les obéir il a été copieusement tabassé et s’est retrouvé 15 jours derrière les barreaux, laissant son bout de bois de Dieu sur place.

Bara Sow, lui aussi battu à mort, a eu son lot de malheurs dans cette secte. Il a quatre fois été arrêté pour avoir dit que Béthio est Dieu. Trois de ses quatre peines ont été purgé à Kaolack. Ancien étudiant à l’UCAD, à la faculté de droit où il n’aurait fait qu’une année, il était brillant dans ses études jusqu’à ce que son chemin croise celui du Cheikh. Ils ont payé de leur vie leur foi inébranlable en Béthio Thioune.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image