Leral.net | S'informer en temps réel



Barack Obama se dit favorable au mariage homosexuel

le 10 Mai 2012 à 14:05 | Lu 679 fois

Il est le premier président américain en exercice à adopter cette position.


Barack Obama se dit favorable au mariage homosexuel
Marquant un tournant sans doute crucial pour la société américaine, Barack Obama a annoncé mercredi son soutien au mariage homosexuel. Il est ainsi devenu le premier président des États-Unis en exercice à adopter une position potentiellement explosive à six mois de la présidentielle. «Pour moi, à titre personnel, il est important d'affirmer que je pense que les couples du même sexe doivent pouvoir se marier», a-t-il expliqué, soulignant toutefois que ce sujet ne devait pas être du ressort de l'État fédéral mais de celui des États américains. Pour les homosexuels, cette déclaration est l'aboutissement d'une longue entreprise de légitimation de leur communauté. «L'opinion du président compte, c'est un jour important pour les gays et lesbiennes, pour nos alliés et pour tous les Américains qui croient que notre pays vaut plus que des slogans politiques bon marché», s'est réjoui John Aravosis, rédacteur en chef de l'influent blog gay «America Blog».

Le président avait longtemps cultivé l'ambiguïté sur le sujet, se déclarant en faveur d'une égalité de droits et des unions civiles «fortes», mais refusant jusqu'à ces derniers jours de remettre en cause la conception traditionnelle du mariage. Mercredi, il a raconté le «long cheminement» qui l'avait amené à changer d'avis, après avoir parlé «à des amis, des membres de (sa) famille et des voisins».


La moitié des Américains favorables
La Maison-Blanche affirme que cette clarification était prévue depuis des semaines. Mais c'est la «sortie de script» du vice-président Joe Biden, dimanche, à la télévision, qui a servi de déclencheur. Ce dernier s'était déclaré «absolument à l'aise» sur le mariage homosexuel, évoquant avec émotion un couple gay avec enfants qui l'avait accueilli en Californie récemment: «Ils m'ont dit: “Que pensez-vous de nous?” J'ai répondu: “J'aimerais que chaque Américain puisse voir le regard d'amour de vos enfants pour vous. Ils n'auraient plus de doute.”»

Embarrassée, l'Administration Obama avait bien tenté de minimiser, parlant de déclarations personnelles. Mais la déferlante d'appels de la communauté homosexuelle à clarifier ses convictions a finalement poussé le président à trancher. «Il ne voulait pas paraître faible», a noté la journaliste de CNN Gloria Borger. L'équipe présidentielle a sans doute conclu qu'une réaction molle démobiliserait la base libérale d'Obama, qui manque déjà d'enthousiasme. Elle a peut-être vu dans ce dossier une occasion de motiver la jeunesse, qui s'était engagée avec passion en 2008 mais semble refroidie. Près de 50 % des Américains seraient favorables à la légalisation du mariage gay (48 % s'y opposeraient). Et cette statistique augmente auprès des plus jeunes. Les multiples séries télévisées à succès, comme Modern Family ou Glee, qui mettent en scène des couples gays vivant en harmonie, auraient beaucoup contribué à lever les tabous.

Bataille des valeurs
Le pays n'en reste pas moins extrêmement divisé sur le sujet, qui suscite une levée de boucliers dans les milieux traditionalistes, où l'on refuse «la nouvelle normalité» mise en scène par Hollywood. La droite américaine, soutenue par les Églises, bataille ferme pour défendre le «caractère sacré» du mariage. Mardi, ses idées ont triomphé en Caroline du Nord, qui a voté à quelque 61 % un amendement constitutionnel interdisant les mariages gay. C'est le trentième État américain à prendre une telle initiative. Le rival d'Obama, Mitt Romney, opposé au mariage homosexuel, défend l'introduction au niveau fédéral d'un amendement du même ordre. Il sera intéressant d'observer comment cette bataille des valeurs influencera les scores des deux candidats dans les dix États tests, où ils sont au coude-à-coude.


Plus de Télé
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:54 Fidel Castro : la fin du voyage