Leral.net | S'informer en temps réel



Barack Obama soutient Hillary Clinton sur Snapchat

Rédigé par Abdoulaye FALL le 31 Octobre 2016 à 19:27 | Lu 652 fois

Déterminé à faire tout son possible pour qu'Hillary Clinton lui succède à la Maison Blanche et que Donald Trump retourne à ses affaires immobilières, Barack Obama brandit cette semaine une nouvelle arme: Snapchat.

Dans ce qui ressemble à un clip de campagne pour "Hillary", réalisé lors d'un déplacement dans l'Ohio, le président américain échange quelques mots avec Peter Hamby, qui anime "Good Luck America", émission politique de Snapchat. Et explique pourquoi la candidate démocrate est, à ses yeux, la mieux placée pour le remplacer.

La séquence de cinq minutes sera diffusée mardi matin, soit à une semaine jour pour jour de l'élection présidentielle américaine. L'épisode restera disponible pendant 48 heures sur cette application qui a connu un croissance météorique.

Le président américain se trouve-t-il marrant? "Je suis plutôt drôle. Pas aussi drôle que Michelle mais plutôt drôle".

Que fera-t-il juste après son départ de la Maison Blanche, le 20 janvier 2017? "Dormir pendant deux semaines...".

Pourquoi son ancienne secrétaire d'Etat réussirait-elle sur des sujets où il a échoué? "Hillary sera peut-être en position de négocier avec certains membres républicains du Congrès sur des choses très simples comme la reconstruction de nos routes, de nos ponts ou de nos aéroports, des sujets qui, dans le passé, n'étaient pas républicains ou démocrates".

Pour la Maison Blanche, l'objectif est clair: mobiliser l'électorat jeune, qui a largement contribué à porter Barack Obama au pouvoir en 2008 mais montre moins d'enthousiasme en faveur de l'ancienne Première dame.

Snapchat revendique plus de 150 millions d'utilisateurs quotidiens actifs, dont 60 millions aux Etats-Unis. La plateforme assure toucher, sur une journée, 41% des 18-34 ans aux Etats-Unis, loin, très loin devant les grandes chaînes de télévision.

Le clip s'achève sur une séquence durant laquelle le président américain apprend à créer son propre message sur Snapchat.

"Salut, c'est Barack Obama", lance-t-il en tenant, un peu maladroitement, son smartphone à bout de bras. "Si je suis capable de comprendre comment fonctionne Snapchat, vous devez être capables de savoir comment aller voter".


voaafrique.com