leral.net | S'informer en temps réel

Barrages Ligue des Champions : un petit LOSC battu et condamné à l’exploit

Lille s'incline à Copenhague (1-0) et s'oblige à réaliser un gros match chez lui sous peine de suivre la Ligue des Champions devant son téléviseur.


Rédigé par leral.net le Mercredi 22 Août 2012 à 09:45 | | 0 commentaire(s)|

Barrages Ligue des Champions : un petit LOSC battu et condamné à l’exploit
Les hommes de Rudi Garcia avaient tiré, à priori, l’un des adversaires les plus accessibles pour ces barrages de la Ligue des Champions. Mais ce soir, les champions de France 2011 sont encore loin, très loin d’avoir composté leur ticket pour la phase de groupes de cette prestigieuse compétition. Dans une rencontre assez ouverte, les deux équipes se sont très vite mises en situation de marquer (Kalou pour Lille 7e, Kristensen pour Copenhague, 8e), mais rapidement les Danois ont pris le contrôle de la partie.

Monopolisant le cuir, les Scandinaves ont profité de l’apathie indigne d’un match qualificatif pour la LdC des Nordistes pour s’installer dans le camp français. Peu attaqués, ils ont multiplié les centres et le trio Jacobsen/Ovierdo/Santin a fait mal aux Dogues. Et pourtant, les partenaires de Mavuba ont bien failli réaliser un hold-up suite à un penalty provoqué par Kalou. Un penalty qu’un Payet peu en verve a tiré et manqué (17e). Une occasion gâchée qui s’est payée cash. Car si Payet et Martin ont tenté leur chance (25e, 31e) sans réussite, le meilleur buteur de Copenhague en championnat, Santin, a profité d’une perte de balle de De Melo pour reprendre de la tête et libre de tout marquage un centre de Jacobsen (1-0, 38e).Une ouverture du score justifiée qui a parfaitement illustré le manque d’engagement lillois et le mauvais match d’un De Melo trop lent et imprécis dans ses enchaînements.

Trop tendres, les Nordistes ont cependant repris peu à peu la maîtrise du ballon au retour des vestiaires. Eux qui n’avaient obtenu aucun corner en première période, ils ont réussi à en tirer cinq en dix-huit minutes, dont deux ont failli être payants pour Chedjou (59e, 64e). Mais en vain. En face, les Danois, soutenus par un public en délire, ont certes vacillé un peu plus, mais ont pu compter sur un Jorgensen impressionnant devant et multipliant les efforts défensifs. Contre cette équipe surmotivée et séduisante dans le jeu, le LOSC, avec son manque d’agressivité et son imprécision offensive, n’a pas pesé bien lourd.

Battus sur le plus petit des scores (1-0), les Lillois sont donc condamnés à l’emporter avec au moins deux buts d’écart chez eux pour se qualifier. Une mission qui, au vu du match de ce soir, ne s’annonce pas comme une formalité. Ambitieux dans son recrutement, fort de son Grand Stade digne des grosses cylindrées européennes, le LOSC débutera-t-il sa saison par une grosse désillusion ? Réponse dans une semaine.

Matthieu Margueritte






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image