leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Barthélémy Dias : «Le Ps et ses dirigeants n’ont pas les moyens de nous mettre à la porte»


Rédigé par leral.net le Lundi 23 Octobre 2017 à 08:56 | | 0 commentaire(s)|

iGFM – (Dakar) Dans une nouvelle vidéo publiée sur sa page Facebook, Barthélémy Dias accuse Ousmane Tanor Dieng et Cie de faux et usage de faux. Le maire de Mermoz Sacré-Cœur affirme que Bamba Fall, Aissata Tall Sall, Khalifa Sall… ne peuvent être exclus du Parti socialiste et donne un ultimatum à son Secrétaire général.

«Je m’adresse à Ousmane Tanor Dieng, que nous respectons mais de qui nous n’avons pas peur. Il a été élu par un Congrès, aujourd’hui, s’il dit qu’il peut nous expulser du parti, c’est des plaisanteries. Je voudrais donc attirer l’attention de l’opinion, des militants du parti et du ministre de l’Intérieur, surtout ce dernier, pour qu’il sache la responsabilité qui est la sienne, il est garant des textes des différents partis.

Ousmane Tanor Dieng a demandé à une personne dont je ne vais pas citer le nom, d’écrire au ministre de l’Intérieur pour lui dire que le Ps a pris des décisions. Ce qu’il a fait s’appelle du faux et usage de faux et de la diffamation. Dans le répertoire de tous les responsables du Ps, il y a des noms devant lesquels il est mentionné D, comme Dissident. Tous ceux qui ne sont pas d’accord avec Tanor Dieng, comme Bamba Fall, Aïssata Tall Sall, Khalifa Sall, moi-même et d’autres… il y a un D devant leur nom, ce qui veut dire que nous sommes considérés comme dissidents.

Je les méprise tellement que je ne vais pas leur répondre. Khalifa Sall est dans les cœurs et les esprits, et il sera au Palais, s’il plait à Dieu. A propos de la lettre que le Secrétaire permanent du parti a envoyée au ministre de l’Intérieur, le Secrétaire permanent n’a pas droit à la parole et ce qu’il a fait, c’est du faux et usage de faux. Je réitère ma candidature, qui est une candidature de principes, de valeurs, une candidature d’avenir. Ousmane Tanor Dieng et ses amis ont choisi le socialisme de caserne, nous avons choisi le socialisme d’avenir. Le Ps et ses dirigeants n’ont ni les moyens humains, ni les moyens politiques et intellectuels de nous mettre à la porte du Ps, pour la simple et bonne raison que le parti est organisé à travers des textes.»

«Je donne un ultimatum à Tanor Dieng…»

«L’opinion personnelle de Tanor Dieng ne nous intéresse pas, je ne suis pas Moustapha Niasse, Souty Touré ou feu Djibo Ka, personne ne peut m’expulser de là où je suis, je connais mes droits. Je donne un ultimatum à Ousmane Tanor Dieng, je lui donne jusqu’au 1er décembre pour organiser les conditions du lancement de la vente en bonne et due forme, des cartes du Ps, qui aboutira à un Congrès. S’il ne le fait pas, on lui fera savoir qu’il ne représente plus rien dans le parti. Et à partir de ce moment, le Secrétariat national à la vie politique dirigé par Khalifa Sall prendra toutes ses responsabilités, comme le stipulent les textes du parti.

Ousmane Tanor Dieng saura qu’il est définitivement minoritaire dans ce pays et dans ce parti. Nous ferons ce que nous avons à faire et cela débouchera sur un Congrès d’investiture. Et je rappelle à l’endroit de tous ceux qui pensent avoir le monopole de la bêtise politique, pour ne pas dire à l’endroit de tous ces idiots satisfaits qui ont choisi de tourner le dos à l’idéologie du socialisme, que le département de Dakar est candidat à la candidature à l’élection présidentielle, à travers la personne de Khalifa Sall.


Et je confirme ici que Khalifa Sall sera bel et bien candidat à la prochaine présidentielle. Vous pouvez continuer à comploter, malheureusement vous n’avez pas de vergogne, vous n’avez aucune honte, et vous pouvez continuer à chercher des voies et moyens pour liquider des camarades de parti. Je vous demande de vous ressaisir, demain il fera jour et vous ne nous mettrez pas à la porte de ce parti, nous sommes le Ps, nous vous invitons à débattre et à discuter, dans le cas contraire, on verra bien qui rira le dernier.»

L’OBS