leral.net | S'informer en temps réel

Barthélémy Dias : "Nous avons décidé de porté plainte contre Tanor pour faux et usage de faux"


Rédigé par leral.net le Mardi 11 Octobre 2016 à 10:32 | | 9 commentaire(s)|

En conférence de presse, hier, en compagnie de ses camarades socialistes de Dakar, le député et maire de Mermoz, Barthélémy Dias, a annoncé sa démission du bureau de l'Assemblée nationale. Et, ce n'est pas la seule décision forte qu'il a prise, puisqu'il a décidé de traîner en justice la direction du Parti socialiste.

"Nous avons décidé de porter plainte contre la direction du Parti socialiste pour faux et usage de faux dans la circulaire qu'ils ont initiée pour saisir les coordinations. Nous avons passé plusieurs mois à demander à la direction du Ps de s'asseoir pour qu'on puisse parler de l'avenir et du devenir de notre parti.

Le Parti socialiste a décidé, à travers sa direction, de ne plus discuter avec nous. La direction du Ps a décidé maintenant que le tribunal de Dakar est devenu une instance du parti", a-t-il expliqué, faisant allusion aux convocations de certains membres du Ps et proches de Khalifa Sall à la Brigade des affaires générales de la Dic. "Et, comme le tribunal de Dakar est devenu une instance du Ps, nous avons décidé de traîner la direction du Ps au tribunal", a martelé Barthélémy Dias.

A propos de cette circulaire, Dias-fils accuse Tanor et Cie d'avoir organisé un peu partout dans le pays des assemblées générales pour dire "Oui" à une alliance Ps-Apr aux Législatives de 2017. "Il y a des coordinations qui se sont enfermées à trois ou quatre dans une chambre et ont décidé, au nom de toute une coordination, pour dire qu'elle vote Oui. Aux Parcelles Assainies, la direction du Ps est coupable de faux et usage de faux. A Yoff, la direction du parti est coupable de faux et usage de faux. A Khombole également. Et je peux continuer à citer", a-t-il indiqué avant d'avertir : "Il est hors de question de laisser à la minorité le soin de vouloir, par des magouilles et tripatouillages, faire croire à une certaine opinion qu'il y a une majorité qui s'est dégagée (...) Ce parti ne sera pas vendu, parce qu'il n'est pas à vendre. Ce parti ne sera pas mis en gage et ne cautionnera pas le bilan de Macky Sall. Et ce parti ne s'engagera pas non plus à soutenir Macky Sall pour un second mandat, parce que c'est à la base, dans son écrasante majorité, de décider".

(avec L'Obs)






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image