leral.net | S'informer en temps réel

Basket- Le coach Cheikh Sarr revient sur le cas Mouhamed Faye : « Ce qu'il a fait est inadmissible »

Le sélectionneur des Lions du Basket, Cheikh Sarr, invité de la chaîne de télévision TFM, est revenu sur le clash avec le joueur Mouhamed Faye, exclu de la sélection lors de l'Afrobasket 2015 en Tunisie.


Rédigé par leral.net le Mardi 15 Septembre 2015 à 13:26 | | 0 commentaire(s)|

«Ce qui s’est passé est, contre le Maroc, nous avons joué le match à fond. Xane D’Almeida n’était pas en forme à cause de ses problèmes au niveau du tendon. Il n’avait pas de rythme. C’était compliqué. Les Marocains faisaient des fautes tactiques pour arrêter le chrono. J’ai repris un temps mort pour dire aux joueurs : « vous êtes cinq et vous êtes tous adroits. Donc, faites tout pour ne pas perdre la balle et chercher une faute pour avoir des lancers francs ». Antoine Mendy me demande qui va garder la balle. Je lui dis, chacun de vous peut le faire », indique le coach Cheikh Sarr qui poursuit: « Gorgui a respecté la consigne. Il a pris la balle et l’a gardée. On a fait une faute sur lui. Mouhamed Faye est parti en contre et a réclamé la balle. Sur le coup, il a pété les plombs contre le fait que Gorgui a gardé la balle et je ne lui ai rien dit. J’ai fait comprendre à Mouhamed Faye que ce n’était pas le moment de montrer des signes de faiblesse. Il s’est énervé et a insulté tout le monde sur le banc. J’ai pris mes responsabilités. Car, ce qu’il a fait est inadmissible. J’ai fait mon rapport en soulignant qu’il ne pouvait pas être dans le groupe », explique Cheikh Sarr.

L'ancien coach de l'Ugb souligne en outre qu' «en équipe nationale, on a toujours mis en place des systèmes de jeu dans lesquels Mouhamed Faye se retrouvait. Lorsque Gorgui Sy Dieng est venu … On n’avait pas de pivot qui puisse scorer. J’ai fait la première option sur lui. Si ça ne marchait pas, ce sont les ailiers qui interviennent. Mais, c’est le meneur qui décide par rapport à la lecture qu’il a du jeu ».

Le technicien a aussi confié qu’après l’incident de Praia (Cap Vert), en 2012, lors du tournoi de la zone 2, il avait décidé de le sanctionner, mais le joueur s’était excusé. Et revenant sur sa décision de le mettre à l’écart, Cheikh Sarr dit : « Quelqu’un comme Mouhamed Faye, quand on le sanctionne en le laissant sur le banc, cela ne fait qu’empirer les choses. Donc, c’est ce qu’il fallait faire. Aujourd’hui, personne ne peut dire que s’il était avec nous jusqu’à la fin, l’équipe allait remporter la coupe. Nous avons gagné des matchs avec lui et sans lui ».

Par ailleurs, le coach a évoqué les 23 secondes du match contre le Nigéria : « Je décide de l’orientation et du choix du jeu. Il peut y avoir des problèmes par rapport à l’exécution. Le principal responsable lorsque ça ne marche pas, c’est moi. On ne devait pas tenter un tir à trois points. La stratégie avait été préparée et répétée ».






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image