leral.net | S'informer en temps réel

Bataille autour d’une affiche (Eumeu Sène / Modou Lô) Est-ce bon pour l’image de la lutte ?

Depuis quelque temps, l’arène vibre au rythme de la bataille autour d’une affiche, et surtout autour d’un seul lutteur mis en cause. Il s’agit du cas Eumeu Sène (Boul Faalé) sur son éventuel combat contre Modou Lô (Rock Energie). Une histoire de 20 millions reçus par son agent Atta a semé la graine de la discorde au point que les protagonistes ont traîné l’affaire à la police.


Rédigé par leral.net le Dimanche 11 Septembre 2011 à 06:07 | | 0 commentaire(s)|

Bataille autour d’une affiche (Eumeu Sène / Modou Lô) Est-ce bon pour l’image de la lutte ?
Genèse de l’affaire

Depuis que le promoteur Luc Nicolaï a annoncé avoir ficelé les combats Yékini (Ndakaru) / Balla Gaye 2 (école Balla Gaye), Eumeu Sène (Boul Faalé) / Modou Lô (Rock Energie), qu’une spirale de règlements de comptes a débuté entre lui et Gaston Mbengue. Le premier cité a fait savoir avec preuves à l’appui lors d’un point de presse, que le lutteur, par l’entremise de son agent Atta, a encaissé une avance de 20 millions sur cachet pour livrer un combat contre Modou Lô. Ce que nia Gaston Mbengue qui a aussitôt animé un autre point de presse pour traiter les autres de nullards et dire qu’il a déjà signé un contrat avec le même lutteur via son manager Ibnou Diop, portant sur deux combats.

Mais le nœud du problème, est que l’agent Atta qui a encaissé les 20 millions sur cachet chez Luc Nicolaï, dit l’avoir fait avec l’aval de son lutteur Eumeu Sène comme il l’a toujours fait même avec Tyson. Malgré cela, les rebondissements ont commencé à faire jour et l’affaire purement sportive au départ, est devenue peu à peu une affaire pénale qui se retrouve à ce jour à la police et peut-être devant les tribunaux bientôt.

Pourquoi cette bataille ?

Mais les amateurs sont tentés de se demander pourquoi Gaston et Luc se battent-ils pour ce combat ? Mais tout simplement, c’est qu’il y a beaucoup d’enjeux. Chaque promoteur ayant son sponsor leader et sa chaîne de télé pour retransmettre les, combats, ne veut pas se laisser faire.

Luc Nicolaï de Mbour qui a déjà monté le choc historique entre Balla Gaye 2 et Yékini est bien parti pour animer la saison et polariser l’attention de tout le public sur son sponsor leader TIGO, sans oublier son partenariat avec la chaîne 2STV. Luc Nicolaï était parti pour frapper un gros coup. Ce que Gaston Mbengue ne veut pas accepter, car zappé au départ sur l’affiche Yékini / Balla Gaye 2, il a décidé de s’accrocher sur le combat Eumeu Sène / Modou Lô, le seul choc significatif qui lui reste.

De son côté, avec son sponsor leader ORANGE et la chaîne nationale RTS avec qui il a signé un contrat d’exclusivité, celui qu’on appelle le Don King de la lutte, ne veut pas lâcher prise. En fait, Luc et Gaston se battent parce que l’affiche est alléchante. Eumeu Sène qui a battu Balla Gaye 2, Bris Bordeaux et fait un combat nul contre Lac 2, n’a jamais lutté avec Modou Lô, l’un des lutteurs les plus populaires de l’arène Sénégalaise. Ce sera donc un choc inédit qui focalisera l’attention du Sénégal, de l’Afrique et peut-être du Monde entier.

Qui est fautif ?

A l’hôtel de police où l’affaire a atterri le mardi passé, les protagonistes ont été entendus et des personnes influentes ont décidé de trancher à l’amiable. Pour cela, il avait été décidé qu’Eumeu Sène livre deux combats. L’un pour Gaston Mbengue, et l’autre pour Luc. Ce à quoi se refuse Eumeu Sène. Le problème stagne donc.

Mais au regard des pratiques antérieures, Eumeu Sène serait fautif pour certaines personnes qui les connaissent et qui suivent l’affaire de très près. Car Atta a reconnu qu’il avait bel et bien été mandaté par le lutteur comme d’habitude pour encaisser l’avance de Luc Nicolaï pour un combat contre Modou Lô. Atta, SG de l’écurie Boul Faalé l’a toujours fait. Même le combat avorté entre Eumeu et Tapha Gaye de Fass, c’est le même Atta qi avait signé. Mais où le SG s’est mouillé, c’est qu’il a dépensé les 20 millions dans l’achat de matériels agricoles, ce qui est mal car c’est l’argent d’autrui. Quant aux promoteurs, Luc semble avoir fauté pour ne pas avoir signé avec le manager d’Eumeu Sène qui est Ibnou Diop, même si Atta est son agent. Tous ces protagonistes semblent tous fautifs dans cette histoire. Même Gaston Mbengue. Espérons que les médiations aboutissent vite pour refermer cette page qui n’honore pas la lutte. Cette affaire d’escroquerie discrédite le sport national et donne un véritable coup de frein à l’engagement des sponsors qui, quoi qu’on dise, injectent chaque année, des centaines de millions dans l’arène.

Par Aby
Source Yekini.com







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image