leral.net | S'informer en temps réel

Bataille pour le contrôle du groupe libéral : Le conflit Wade-Fada soumis à l'arbitrage de Niasse

En présentant, hier, deux listes proposant chacune une composition du groupe parlementaire « Libéraux et Démocrates », Oumar Sarr et Modou Diagne Fada ont soumis à l’arbitrage du bureau de l’Assemblée nationale une véritable bataille juridique.


Rédigé par leral.net le Mercredi 14 Octobre 2015 à 10:01 | | 5 commentaire(s)|

Selon EnQuête, une situation inédite a eu lieu, hier, à l’Assemblée nationale. Scénario inédit. Le Parti démocratique sénégalais (Pds) ayant présenté, hier, deux groupes parlementaires différents, l’Assemblée nationale n’a pu procéder aux renouvellements de certaines de ses instances en même temps que les renouvellements du bureau de l’Assemblée nationale, des secrétaires élus et des questeurs. Depuis sa création, jamais un parti n’a eu à présenter deux listes proposant deux groupes parlementaires différents. Jamais aussi l’Assemblée nationale n’a différé le renouvellement des groupes parlementaires après avoir renouvelé le reste de ses instances.

Le Pds a, en effet, présenté deux listes distinctes : l’une proposant Aïda Mbodj, désignée pour diriger le groupe parlementaire libéral, et l’autre soutenant la candidature de Modou Diagne Fada, président sortant.

Face à une telle situation, le président de l’Assemblée nationale nouvellement reconduit a préféré tout simplement soumettre cette affaire à l’appréciation du bureau qui doit d’ailleurs se réunir aujourd’hui, dans la matinée, au sein de l’hémicycle. « J’ai reçu deux lettres accompagnées d’annexe de la part de nos collègues Oumar Sarr et Modou Diagne Fada me faisant part, au nom, l’un et l’autre, du groupe parlementaire « Libéraux et Démocrates », a déclaré Moustapha Niasse qui souligne qu’« Oumar Sarr, à l’appui de sa lettre, fait référence à l’article 20 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale tandis que Modou Diagne Fada, à l’appui de sa lettre, évoque l’article 22 du même règlement intérieur de l’Assemblée nationale ».

En effet, l’article 20 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale stipule que « les députés peuvent s’organiser en groupes, par affinités politiques, aucun groupe ne peut comprendre moins de dix membres, non compris les députés apparentés, dans les conditions prévues à l’alinéa 2 de l’article 23 ».

Le bureau nouvellement élu tiendra sa première réunion ce mercredi, à 9h30.






Hebergeur d'image