leral.net | S'informer en temps réel

Baye Touty Niass inhumé au cimetière de Médina Baye

Cheikh Ibrahim Mahmoud Niass dit Baye Touty Niass, décédé vendredi à Dakar, a été inhumé samedi un peu avant 19h au cimetière de la cité religieuse de Médina Baye, a constaté l’APS.


Rédigé par leral.net le Samedi 10 Octobre 2015 à 21:48 | | 1 commentaire(s)|

Baye Touty Niass inhumé au cimetière de Médina Baye
Une foule nombreuse composée des membres de la famille, de disciples, des autorités politiques et administratives, a accompagné le défunt jusqu’à sa dernière demeure.

Un peu plus tôt, l’imam de la Grande moquée de Médina Baye, Cheikh Tidiane Aliou Cissé a dirigé la prière mortuaire en présence du Khalife général de la confrérie des Niassènes, Cheikh Ahmad Tidiane Niass, et du grand frère du disparu, Serigne Mahmoud Niass.
Ibrahim Mahmoud Niasse, dit Baye Touty Niasse, une des figures religieuses à Médina Baye (Kaolack), a succombé à ses blessures vendredi à l’hôpital Principal de Dakar suite à un accident, il y a quelques jours sur l’axe Linguère-Matam.

Considéré comme l’un des plus grands représentants de la Faydatou Tijdania à Médina Baye, Baye Touty, fils de Mahmoud Niasse frère de Baye Niasse, avait une soixantaine d’années.

Après la fête de la Tabaski, il s’était rendu dans la région de Matam (nord) pour une série de conférences religieuses dans plusieurs localités. Sur le chemin du retour, son véhicule a dérapé avant de se renverser entre les localités de Nakara et Loumbalana, ont confié ses proches.

’’C’est une grosse perte pour Médina Baye dans la mesure où il était le principal défenseur de la Fayda et de la confrérie de la Tijdania de façon générale. Il était un conférencier émérite aussi bien au Sénégal que sur l’international’’, a confié un de ses bras droits contacté par l’APS.

Très impliqué dans le milieu de la jeunesse, Baye Touty Niasse était la première figure religieuse à prendre la défense de la Fayda ou de la confrérie lorsque celles-ci étaient attaquées ou critiquées.

Il avait bâti sa réputation sur des arguments tirés des écrits coraniques, prophétiques et des savants pour prendre le contre-pied des pourfendeurs de la Fayda.

Ibrahim Mahmoud Niasse prêchait souvent la bonne parole en prônant notamment un Islam de paix. Il avait déclaré dans l’une de ses conférences couvertes par l’APS que l’Islam ’’fait l’objet d’une politique de diabolisation qui ne fera que le grandir’’.

’’Aujourd’hui on pense que la majeure partie des conflits dans le monde sont le fait de l’Islam. C’est méconnaitre les fondements de cette religion que de soutenir une telle assertion (…) C’est même un pléonasme de dire l’Islam et la paix parce que l’Islam c’est la paix’’, avait-il défendu récemment.

APS






Hebergeur d'image