leral.net | S'informer en temps réel

Bayern, Ribéry : "Je préfère gagner la C1 plutôt que la Bundesliga"

Franck Ribéry s'est exprimé sur son désir de remporter la Ligue des Champions et sur sa relation avec Carlo Ancelotti.


Rédigé par leral.net le Jeudi 8 Septembre 2016 à 11:40 | | 0 commentaire(s)|

Franck Ribery a accordé une interview exclusive à Goal. L'ancien international français nous parle de sa vie au Bayern Munich, de son entraîneur Carlo Ancelotti, de son avenir, de ses objectifs pour la saison et également de la Ligue des Champions !

Son état de forme
Je suis en très bonne condition. Je suis à 100% de mes moyens et je me sens très bien. J'espère ne plus me blesser. C'est la chose la plus importante.

Carlo Ancelotti
Carlo Ancelotti est un gars très accessible. Il aime ses joueurs. C'est ce dont on se rend compte. Il cherche le contact, il rigole avec nous et il nous demande comment on est au quotidien. Cette relation est importante. N'allez pas mal interpréter. On n'est plus des gosses, nous sommes expérimentés et nous respectons le coach. Mais, ce genre de relation avec l'entraineur est nécessaire. Il est important qu'on prenne du plaisir ensemble. Quand vous passez beaucoup de temps ensemble, vous ne pouvez pas parler que du football.

Ancelotti est tout le temps positif. Je n'ai jamais entendu un joueur le critiquer. Avoir une bonne équipe et de bons joueurs c'est une chose, avoir une relation de proximité en est une autre. Ancelotti est un champion, dans tous les sens du terme. Autrement, il aurait été impossible de créer une atmosphère harmonieuse. C'est comme ça qu'on obtient du succès ensemble.

Sa conduite violente
En tant que joueur, il m'arrive souvent de se retrouver dans des situations d'un contre un, et c'est pourquoi je subis tout le temps des fautes. Je ne vous dis même pas combien de coups j'ai reçus lors de ces duels, et aussi les nombreuses fois où l'adversaire a cherché à me provoquer. C'est le cas depuis que je suis professionnel. C'est mon jeu que de gagner les duels et de placer mon équipe en position avantageuse numériquement. Je suis reconnaissant envers notre président, Karl-Heinz Rummenigge, qui m'a soutenu dans ce débat. Il a dit :"Franck est parfois attaqué sur quelque chose où il n'est pas facile de maitriser ses nerfs".

Parfois, ces choses-là peuvent arriver. Ça fait partie de mon caractère. Je suis émotif mais ce n'est pas négatif. Quand je suis sur le terrain, j'ai beaucoup d'énergie en moi.

Mais je dois faire attention. Mais ça reste difficile lorsqu'il y a tant d'agressivité dans les interventions que je subis. J'oublie ces choses rapidement. Les gens qui me connaissent savent que je suis un bon gars, avec un grand cœur.

Le retour d'Uli Hoeness

Je suis très content pour lui, sa femme et sa famille. Et aussi pour le club. C'est une très belle issue. Il a connu une période difficile avec ce passage en prison.

Je lui ai rendu visite en prison. Uli a toujours été disponible pour moi. Donc, pour moi, il est clair que je serai toujours là pour lui. Sa porte est toujours ouverte. Je suis souvent allé le voir dans son bureau par le passé. On a même pris un Espresso ensemble.

En prison, il n'y avait pas d'Espresso. Ça a été une vie difficile pour lui. Il ne pouvait rien faire. Toutes ses journées se ressemblaient. Pour moi, personnellement, il m'était difficile de le voir en prison. Mais, comme je m'y attendais, il a su surmonter ça. Aujourd'hui, il a retrouvé sa vie. J'ai beaucoup de respect pour lui. Il est très important pour nous.

Son futur
Peut-être que je suis ici pour deux ou trois autres années. Je ne sais pas ce qui va se passer. Je suis en bonne forme et le reste viendra tout seul.
Rester au Bayern le plus longtemps possible ? J'espère.

Les objectifs du Bayern
Nous voulons tout gagner. Si je pouvais choisir entre la Bundesliga et la Ligue des Champions, je choisirais la Ligue des Champions. Parce que c'est un peu plus spécial, même si la Bundesliga c'est un titre important aussi. J'espère que nous remporterons tous les titres cette saison.

L'Atletico et le groupe de C1
Il n'y a pas de revanche. On a fait du bon travail à domicile (en demi-finale la saison dernière), mais on n'a pas eu de chance.

Notre groupe n'est pas facile mais nous devons gagner tous les matches. C'est important. Je ne suis pas en compétition contre l'Atletico ou Griezmann. Je sais ce que j'ai accompli durant ma carrière. J'ai tout gagné. Nous devons jouer et gagner. Basta !

Ses modèles

Quand j'étais jeune, j'aimais beaucoup Jean-Pierre Papin, un gars à part et qui a marqué beaucoup de buts durant sa carrière.

Coman

Pour Kingsley, c'est bien que je joue aussi au Bayern. C'est un bon gars et qui a fait du très bon travail jusqu'à présent.

Goal

Thierno Malick Ndiaye
(Stagiaire)






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image