leral.net | S'informer en temps réel

Belgique : Une réflexion des Sénégalais sur la cohésion sociale


Rédigé par leral.net le Samedi 30 Mai 2015 à 12:17 | | 0 commentaire(s)|

Belgique : Une réflexion des Sénégalais sur la cohésion sociale
Un panel à la fois intéressant et complexe organisé par l’Association des sénégalais et sympathisants de Belgique (Senebel) à l'Horloge du Sud à Bruxelles a permis de mettre en exergue l’importance la religion en général comme socle devant servir de cohésion sociale et du vivre ensemble dans le Royaume, un pays multiculturel et « droits de l’hommiste ». A en croire Monsieur Emile Turpin, Président de Senebel, l’objectif était de permettre des échanges fructueux entre différents courants dans une perspective interculturelle et de respect aux valeurs du pays d’accueil.

L’exemple du dialogue religieux réussi au Sénégal aura été constamment cité en référence au cours de ce panel. Depuis quelques temps, l’association des sénégalais établie au pays du Roi Philippe allie actions et sensibilisation sur des sujets cruciaux de l’heure. Après une conférence sur la migration ayant permis d’informer les étrangers sur leurs droits et leurs devoirs en Belgique, un panel sur la figure panafricaine à l’occurrence Thomas Sankhara, Tiers-mondiste du Burkina Faso, Senebel a organisé le week end dernier, un riche panel en présence d’invités issus de différentes sensibilités, ethniques et religieuses du pays. Le thème du jour était : « En quoi la religion peut être un vecteur de cohésion dans l'élaboration d'un véritable projet de vivre ensemble ? ».

Ce panel dont la modératrice n’était personne d’autre que Mme Louise Ngandu, Politologue réputée au sein de la diaspora africaine et européenne, Femme de paix en 2012, a vu les interventions brillantes d’éminents religieux et chercheurs. Parmi eux, l’on a noté le Professeur Mohamed Galaye Ndiaye, Théologien licencié de l’université Alazhare, Imam de la Mosquée Al Karam, Père André Brombart, membre de la congrégation des Assomptionnistes, Ababacar Ndaw, formateur à Bruxelles Laïque et enfin Olivier Ralet , Philosophe des sciences, Spécialisation en sciences religieuses, titulaire d'un certificat inter-universitaire en sciences religieuses avec spécialisation sur l’islam.

Au cours des interventions de ces personnalités, y des questions et des débats, les soubresauts actuels : islamisme, Djihadisme, laïcité, dialogue des cultures et des religions, liberté, tolérance etc… dans un monde marqué par une série de violences ont été intelligemment développés, sous des angles contradictoires. Il est ainsi ressorti, dans une dynamique de cohésion sociale et du vivre ensemble, d’œuvrer à la tolérance et aux respects des valeurs humaines et laïques. Dans la mesure où, indubitablement, la religion doit constituer, en tout cas, en Belgique, le pays d’accueil, ou ailleurs, un vecteur de cohésion sociale dans l'élaboration d'un projet de vivre ensemble. Ce panel, souligne Mr Emile Turpin, président de Senebel, a été une réussite totale. Car, l’objectif était de réunir différents courants, des personnalités de visions différentes sur un sujet aussi d’actualité que la religion afin d’instaurer des échanges qualitatifs pour une vision beaucoup plus globale sur le phénomène de la religion.

Toujours selon M. Turpin, l’autre objectif de ce panel a été, pour l’association Senebel, d’impulser la réflexion et la sensibilisation afin de participer à la stabilité, au développement et au vivre ensemble au niveau du pays d’accueil, la Belgique jusque-là considérée comme l’un des pays les plus multiculturels de l’Union européenne. C’est pourquoi, il a remercié tous les participants à cette rencontre et a lancé un appel aux membres de la communauté sénégalaise pour soutenir les nombreuses initiatives du bureau de l’association visant à améliorer le bien-être des sénégalais et la cohésion vis-à-vis des autres communautés.

Comme l’indique son slogan « Les océans ne sont rien d'autres qu'une accumulation de gouttes d'eau », Senebel qui allie désormais les idées aux actions, semble être consciente que la paix et la cohésion sociale devraient motiver les comportements de tous les jours, dans un monde tatoué de complexités que nous sommes appelés à quitter un jour pour un autre monde qui n'est point terrestre.

Jamil Thiam






Hebergeur d'image