leral.net | S'informer en temps réel

Ben Arfa, Nasri, la vie du groupe : les vérités de Yohan Cabaye

Décidément, les joueurs de l'équipe de France ont le don de faire plus parler d'eux pour leurs écarts de conduite que pour leurs performances ballon au pied. Le groupe tricolore a une fois de plus déçu, avec Hatem Ben Arfa et surtout Samir Nasri en ligne de mire. Yohan Cabaye tente d'expliquer les problèmes rencontrés par les Bleus.


Rédigé par leral.net le Mardi 26 Juin 2012 à 10:40 | | 0 commentaire(s)|

Ben Arfa, Nasri, la vie du groupe : les vérités de Yohan Cabaye
L’équipe de France est sortie du Championnat d’Europe des Nations la tête basse, avec en guise d’au revoir une prestation des plus insipides devant l’Espagne. Mais plus que le goût amer laissé par cette rencontre, c’est bien le comportement des Bleus qui reste en travers de la gorge de tous les amoureux du groupe tricolore. Entre un Nasri se distinguant deux fois par des insultes proférées à l’encontre des journalistes, un Hatem Ben Arfa préférant pianoter sur son téléphone plutôt que d’écouter son coach dans les vestiaires et un climat globalement délétère dans l’équipe... Difficile de trouver une source de satisfaction.

Sur les ondes de RMC, Yohan Cabaye a accepté de revenir point par point sur ces différents points chauds. Le milieu de terrain évoque ainsi le cas de son coéquipier à Newcastle, HBA : « J’ai discuté avec lui hier. Il était bien. Il a son caractère. C’est vrai qu’il n’est pas toujours facile. Mais il a de l’ambition. Sur le coup de l’énervement, il a peut-être dit des choses qu’il regrette aujourd’hui. Mais voilà, ça s’est passé. Malheureusement pour Hatem, on va encore le pointer du doigt. Il est arrivé dans cette compétition avec d’énormes ambitions et l’envie de très bien faire. Mais lorsque je l’ai quitté, il avait le moral et il était bien dans sa tête ». Si le gaucher semble donc bien supporter tous ces maux, qu’en est-il de Samir Nasri ? Agaçant tout son monde, le milieu de terrain doit-il poursuivre l’aventure chez les Bleus ?

Cabaye refuse de donner son avis sur la question, détaillant toutefois le comportement de son partenaire : « Jamais de la vie je ne me prononcerais sur ça. Samir est comme il est. Il a son caractère. Sur le terrain, c’est un joueur important parce qu’il a d’énormes qualités. Tout se passe bien avec lui. Le jour où j’aurais quelque chose à lui dire, j’irais le trouver pour lui dire directement. Mais je n’ai aucun problème avec Nasri. Après, je comprends que les gens puissent être choqués parce qu’on représente le pays. On joue pour les 60 millions de Français. C’est important de montrer une image positive. Le moindre pas de travers peut prendre d’énormes proportions. Il faut être bien dans sa tête et dans son comportement ».

Être bien dans leur tête et dans leur comportement, voilà tout ce qui a manqué aux joueurs de l’équipe de France dans cet Euro. La guerre des égos a-t-elle eu raison de l’intérêt supérieur du groupe ? « C’est compliqué de vivre avec tout le monde parce que chacun a son caractère et ses idées. Mais le but, c’est d’être tolérant et de faire l’effort. Chacun a ses problèmes. Un mois et demi, c’est assez long. Mais tout le groupe avait l’ambition d’aller plus loin dans cette compétition. On s’est fait sortir en quarts. Mais il y avait une bonne ambiance dans l’équipe. Rien de ce qui peut se dire à côté ne s’est passé. Je ne sais pas d’où ça sort et pourquoi les gens ont envie de raconter ça. Ça fait partie du truc. Mais il ne s’est vraiment rien passé ». Il n’y a pourtant pas de fumée sans feu a-t-on coutume de dire...

Khaled Karouri






Hebergeur d'image