leral.net | S'informer en temps réel

Bénin : la BAD apporte 16 milliards de FCFA pour mettre fin aux coupures de courant


Rédigé par leral.net le Mercredi 19 Avril 2017 à 10:37 | | 0 commentaire(s)|

Les coupures de courant, inhérentes à beaucoup de systèmes d’électricité en Afrique, n’épargnent pas le Bénin. Alors que le pays se bat pour se débarrasser définitivement de ces perturbations énergétiques à l’horizon 2019, avec l’acquisition d’une centaine de mégawatts d’origine solaire et 400 mégawatts d’origine thermique, la Banque africaine de développement (BAD) vient de lui accorder un appui budgétaire d’un montant de 16 milliards de Fcfa pour booster le secteur de l’énergie. Cet investissement s'inscrit dans le cadre du programme d'appui budgétaire (PASEBE1), financé sur l'enveloppe de l'allocation pays du Fonds africain de développement (FAD-13) du Bénin. Un système d'allocation basé sur la performance. Cet appui financier cible principalement, selon l'agence de presse Xinhua, le sous-secteur de l'électricité. Dans l'immédiat, la priorité est de permettre au pays de disposer d'une capacité provisoire additionnelle de 310 MW. Sur le long terme, ce financement va permettre d'assurer la continuité dans l'approvisionnement en combustibles aux unités de production en location auprès de producteurs indépendants pour une capacité totale de 150 MW. Pour fournir correctement les béninois en électricité, 60 MW additionnels seront également importés du Nigéria. Le bénin autosuffisant en électricité en 2020? Parallèlement, des actions structurelles doivent être entreprises pour renforcer la capacité nationale qui doit disposer d'au moins 335 MW supplémentaires à l'horizon 2019-2020. Cette enveloppe vient compléter les centaines de milliards de Fcfa récemment mobilisés par le Président du Bénin Patrice Talon, auprès de plusieurs groupes d'investisseurs internationaux. « En quelques mois nous avons réussis à avoir l'expression d'intérêt avéré de plusieurs groupes internationaux qui vont investir plus de 500 milliards de francs CFA dans le secteur de l'énergie », a déclaré le Président Béninois au cours de l'émission de Radio France International (RFI) dont il a été invité ce dimanche. Une bonne gestion du secteur, l'autre défi Si cette volonté d'indépendance énergétique est motivée par le besoin de vouloir sortir les béninois de l'obscurité, elle est également liée aux baisses de l'apport de ses traditionnels fournisseurs d'électricité que sont le Nigéria, le Ghana et la Côte d'Ivoire. Aussi, il faut noter l'importance d'instaurer une gestion sobre dans le secteur de l'énergie au Bénin. Les gouvernements qui se sont succédés dans ce pays ont tous buté sur cet handicap. Toutefois, avec tous ces projets et une accalmie relative après les coupures intempestives observées notamment au mois de janvier dernier, l'espoir d'une autonomie énergétique se rapproche.










Hebergeur d'image