leral.net | S'informer en temps réel

Benno Bok Yakaar s'incline devant les mémoires de Fatoumata Moctar Ndiaye et du taximan Ibrahima Samb


Rédigé par leral.net le Mercredi 23 Novembre 2016 à 18:17 | | 1 commentaire(s)|

Réuni, en séance ordinaire, le 22 novembre 2016, le SEP de BBY s'est particulièrement ému  du décès tragique de Mme Fatoumata Moctar NDIAYE, militante de l'APR, membre de Bennoo Bokk Yaakaar, cinquième Vice-présidente du Conseil économique, social et environnemental. Sa mort a plongé tout un pays dans l'émoi.
 
Le SEP s'incline devant sa mémoire et présente ses condoléances attristées à ses parents et amis, à ses camarades de parti et de BBY, de même qu'à la Présidente du CESE ainsi qu'à tous ses collègues du Conseil, mais aussi à toute la nation Sénégalaise avec à sa tête, le Chef de l'Etat Macky SALL.
 
Le SEP confond dans ses condoléances la famille du défunt Ibrahima Samb, taximan de son Etat tué il y a de cela trois semaines ainsi que les citoyens disparus dans la dernière période du fait de la monstruosité de l'homme.
 
Cette série de meurtres gratuits méritent réflexion de la part de tous les citoyens de la République. Ils appellent à l'introspection et à la réflexion pour interroger le socle de valeurs sur lequel est construite la nation sénégalaise.
 
Autant, il est des questions qui interpellent la responsabilité régalienne de l'Etat, en termes de politique sécuritaire, de moyens humains et matériels à la hauteur de l'enjeu de la protection de l'intégrité physique des hommes et de leurs biens, autant les comportements et attitudes du citoyen doivent être interrogés.
 
Certes, le gouvernement a posé des actes concrets, à travers le recrutement de personnel de  sécurité et la modernisation d'équipements adéquats comme en témoigne à l'occasion  du défilé du 04 avril dernier, le déploiement de matériels militaires et des agents de sécurité tous corps confondus (militaires, policiers, gendarmes, douaniers, gardes forestiers, etc.)
 
Il s'y ajoute la prévision budgétaire annonçant récemment le recrutement de 4000 agents de police et de gendarmerie, en vue d'étoffer davantage les corps de sécurité de notre pays. Pour cela et pour tous les efforts fournis traduisant une volonté politique réelle du Président de la République de répondre aux besoins dans ce domaine, le gouvernement doit être félicité.
 
Le SEP, tout en encourageant l'Etat à poursuivre dans cette dynamique, demande celui-ci à renforcer la politique de l'emploi des jeunes et surtout à persévérer dans la réalisation des programmes de croissance économique et de développement social inclusif du PSE (plan Sénégal émergent), avec le PUDC (programme d’urgence de développement communautaire) et le PUMA (programme d’urgence de modernisation des axes frontaliers) afin de créer les meilleures conditions de lutte contre le chômage, la pauvreté et le désarroi.
 
Par ailleurs, le SEP lance un appel solennel à l'ensemble du peuple sénégalais, toutes tendances confondues, pour une réappropriation de nos valeurs humaines, démocratiques, culturelles et religieuses permettant de renforcer la tolérance, le commun vouloir de vie commune, la paix, l'amitié et la fraternité. Valeurs qui ont toujours caractérisé le peuple sénégalais, socle de construction des remparts à notre sécurité individuelle et collective.
 
DIEU GARDE LE PEUPLE SÉNÉGALAIS !
Dakar, le 23 novembre 2016
le SEP DE BBY






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image