leral.net | S'informer en temps réel

Benno dans tous ses éclats : Après le Ps, la Ld en guerre ouverte avec l'Apr

Le glas serait-il en train de sonner pour la coalition présidentielle Bennoo Bokk Yaakaar ? En tout cas, force est de noter qu’à moins de deux années et poussière de la prochaine présidentielle (si bien entendu le Président Macky sall réduit son mandat), la guéguerre entre partis membres de la mouvance présidentielle se poursuit de plus belle. Après les attaques frontales et répliques acerbes entre le Ps d’Ousmane Tanor Dieng et l’Apr (parti du chef de l’Etat), c’est au tour de la Ligue démocratique d’entrer dans la confrontation ouverte avec le parti au pouvoir.


Rédigé par leral.net le Mardi 28 Avril 2015 à 11:31 | | 5 commentaire(s)|

Benno dans tous ses éclats : Après le Ps, la Ld en guerre ouverte avec l'Apr
C’est la guerre déclarée à Bennoo Bokk Yaakaar, diront certainement les esprits les plus alarmistes, au lendemain de la nouvelle crise qui guette la mouvance présidentielle. Et pour cause, La Ligue démocratique de Mamadou Ndoye et l’Apr du Président Macky Sall ne se font plus de cadeaux depuis la dernière sortie des « Jallarbistes » samedi dernier. Une sortie au cours de laquelle Mamadou Ndoye et cie ont fustigé ouvertement certains actes posés par la gouvernance Macky. Parmi ceux-ci, la Ld dénonçait la caution donnée à la transhumance politique par le président Macky Sall, lors de sa tournée économique dans le Centre du Sénégal, et précisément, lors de son face-à-face avec la presse à Kaffrine.

Dans la même optique, les « Jallarbistes » s’étaient également attaqués « à l’implication de la famille présidentielle dans la gestion du pouvoir » et à l’incapacité du nouveau régime à apporter les réelles ruptures attendues dans la pratique politique.
Apparemment, l’Alliance pour la République (Apr) a eu du mal à digérer cette sortie d’un des ses principaux alliés au sein de la coalition présidentielle. Une sortie taxée d’ « inélégante et inacceptable ».

Le député Abdou Mbow, porte-parole adjoint du parti au pouvoir, est ainsi monté au créneau hier, lundi, pour dézinguer Mamadou Ndoye et cie. Et le vice-président de l’Assemblée nationale de déclarer sans ambages : «La LD est un politique qui, à chaque élection, se positionne à côté du candidat le mieux placé pour demain bénéficier de privilège non pas pour le Sénégal mais pour eux et pour leurs partisans. Ce qu’ils disent aujourd’hui, ils ne l’avaient pas vu hier ». Disqualifiant ouvertement les « Jallarbistes », Abdou Mbow a tenu à re-préciser que «le président de la République n’a jamais fait l’apologie de la transhumance ». Pour lui, le chef de l’Etat Macky Sall « a dit clairement à tout Sénégalais qui pense que la manière dont il gère le Sénégal est conforme à sa vision, de venir l’accompagner pour qu’on puisse travailler à ce que le pays aille vers l’émergence». En somme, un appel à l’ouverture et au consensus autour du Pse et non au ralliement politique. Au citoyen de juger !

En tout cas, force est de noter que ce sent de plus en plus le roussi au sein de Bennoo Bokk Yaakaar où les anciens partisans ne se regardent plus seulement en chiens de faïence mais plutôt en adversaires déclarés, dans l’optique de la présidentielle de 2017. Après le Ps d’Ousmane Tanor Dieng, c’est maintenant la Ld qui entre en rébellion contre le parti au pouvoir et son chef de file. Macky Sall. Prélude certainement d’une implosion annoncée sous tous les cieux mais qui attend encore son point de non retour !

Sud Quotidien






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image