leral.net | S'informer en temps réel

Benoit Sambou: "Nous avons payé cher nos ambitions égoïstes à Ziguinchor"

L’Alliance pour la République (APR, au pouvoir) et ses soutiens de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar (BBY) ont perdu les élections locales de dimanche à Ziguinchor (sud) à cause des « ambitions égoïstes », des acteurs concernés, a estimé samedi leur tête de liste Benoit Sambou.


Rédigé par leral.net le Samedi 5 Juillet 2014 à 23:13 | | 2 commentaire(s)|

Benoit Sambou: "Nous avons payé cher nos ambitions égoïstes à Ziguinchor"
"Oui, les Ziguinchorois n’ont pas compris que là où Benoit Sambou passe pour délivrer un message, d’autres repassent pour dire autre chose », a dit M. Sambou, par ailleurs ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Promotion des Valeurs civiques.

« Aujourd’hui, nous payons lourdement notre manque de vigilance, notre manque d’être ensemble et nos ambitions égoïstes », a-t-il ajouté à l’occasion d’une assemblée générale (AG) destinée à tirer « un premier bilan » de la participation de la mouvance présidentielle aux élections départementales et municipales de dimanche dernier à Ziguinchor.

« Comment pourrions-nous gagner quand les alliés du président de la République ont choisi de battre campagne contre la liste qu’il a lui-même validé, tout en se réclamant de sa confiance et de sa légitimité? », s’est demandé Benoît Sambou.

Il a cité le ministre Ali El Haïdar (Pêche et Affaires maritimes), l’ancien maire de Ziguinchor Robert Sagna et le ministre-conseiller Amsatou Sow Sidibé, soulignant que des leaders investis par le camp présidentiel ont soit battu campagne en solo, soit cherché à conforter leur leadership, s’ils ne se sont pas tout simplement abstenus de battre campagne.

« Nous avons tout fait pour que d’abord nous soyons unis, pour que nous battions campagne ensemble, pour que nous ayons un programme commun et un projet de ville commun », a-t-il dit.

« Malheureusement, a ajouté M. Sambou, ce que nous avons fait ici depuis plus d’un an, passant tout notre temps à nous taper dessus, nous a rattrapé pendant la campagne et a pesé lourdement dans les résultats que nous avons pu avoir ici même ».

Toutefois, Il a dit que son camp n’avait « nullement le sentiment d’avoir perdu les élections locales à Ziguinchor ». « Nous n’avons pas réussi à reprendre la mairie des mains de l’opposition. Mais, ce n’est pas pour autant que nous allons nous décourager », a-t-il indiqué.

« Nous continuerons à œuvrer pour la réalisation de projets majeurs dans la région », a assuré le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Promotion des Valeurs civiques.

« Après les élections locales de 2009, l’opposition contrôlait presque toutes les collectivités. Aujourd’hui, sur 30 collectivités, 15 ont décidé de rejoindre la mouvance présidentielle. C’est une belle victoire, une belle avancée de la mouvance présidentielle dans la région de Ziguinchor », s’est-il félicité.

A en croire Benoit Sambou, la mouvance présidentielle a remporté « une éclatante victoire » en réussissant à contrôler plus de 475 communes et 30 départements à travers le Sénégal. « Si le parti s’était donné tous les moyens, il aurait pu remporter beaucoup plus de communes et de départements », a-t-il fait valoir.

Analysant les scores obtenus par la mouvance présidentielle de 2009 à 2014, il a révélé que le maire sortant Abdoulaye Baldé avait pu renverser la vapeur en remportant le scrutin avec plus de 10. 000 voix.

« Nous n’avons pas encore fini d’analyser les chiffres. Mais toujours est-il que dans l’histoire politique, je n’ai jamais vu une telle progression d’un parti dans un délai très court et entre deux élections », a-t-il indiqué, tout en réaffirmant ses félicitations au vainqueur.

« Ma conviction est qu’il s’est passé des choses peu conventionnelles. Mais, nous avons tout le temps de disséquer les choses, de regarder le fichier (…) pour voir si nos camarades ont reconnu ceux qui ont voté », a-t-il expliqué.

« Beaucoup de camarades m’ont dit qu’ils ne reconnaissaient pas les visages des gens qui ont voté dans leurs bureaux de vote », a encore déclaré Benoît Sambou.

(Avec Aps)






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image