leral.net | S'informer en temps réel

Benoît Sambou sur la brouille entre l'Apr et le Ps : "C'est un combat d'arrière garde qui n'engage que ceux qui le portent"

Il faut dire que la sortie de la coalition présidentielle Macky2012, demandant au Ps de retourner dans l'opposition, même s'il est approuvé par certains membres de l'Apr, installe un malaise dans le Benno Bokk Yakaar. Et des responsables apéristes ne se cachent pas pour exprimer leur gêne face à une telle situation. Benoît Sambou est du lot de ces derniers qui estiment qu'il faut traiter les alliés avec respect, car ce sont des partis souverains qui ont leur propre fonctionnement.


Rédigé par leral.net le Samedi 27 Décembre 2014 à 11:12 | | 2 commentaire(s)|

Benoît Sambou sur la brouille entre l'Apr et le Ps : "C'est un combat d'arrière garde qui n'engage que ceux qui le portent"
"Il y a des débats qui ne participent pas à installer un climat de confiance entre alliés et qui nous éloignent des préoccupations du chef de l'Etat. Le Président Macky Sall nous a toujours appelés à la générosité et au renforcement des bases du partenariat avec les partis de la mouvance présidentielle. De ce point de vue, je considère que ces passes d'armes entre certains responsables de l'Apr et du Ps sont inutiles et indisposent au plus haut niveau. Il faut que les uns et les autres comprennent que les élections locales sont derrière nous. C'est un combat d'arrière-garde qui n'engage que ceux qui le portent. Le pays a besoin de sérénité", a dit Benoît Sambou dans un entretien accordé à EnQuête.

Sur les reproches faites au chef de l'Etat en ce qu'il prend fait et cause pour les alliés, l'ancien ministre de la Jeunesse explique : "Le Président Macky Sall est convaincu de la nécessité de construire le Sénégal avec toutes ses forces vives et, pour cela, il faut s'élever au-dessus des contingences politiciennes. Il clair que dans un compagnonnage aussi large, il y a un besoin permanent d'équilibrage et d'arbitrage. Les positions de certains partis ou de responsables peuvent évoluer en fonction du contexte et des ambitions des uns et des autres. Le mérite du Président Macky Sall est d'avoir de la considération et du respect pour tous. Notre devoir est de le laisser se concentrer sur la gestion du pays".

Par contre, le ministre conseiller ne cautionne guère les flèches lancées par ces mêmes alliés contre la politique gouvernementale. Reconnaissant qu'il y a eu à un moment donné un déficit communicationnel entre les coalitions Macky2012, Benno Bokk Yakaar et l'Apr, que le Président s'efforce de corriger avec les séminaires tenues il y a quelques jours, il constate pour le déplorer : "A ce niveau, ce qui est gênant, c'est de voir des alliés prendre le contre-pied de la politique du gouvernement. Cela pose un problème de cohérence et de cacophonie. Il faut faire les arrangements nécessaires et renforcer notre communication avec les alliés pour qu'ils soient au même niveau d'information et d'implication".






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image