Leral.net | S'informer en temps réel



Berlusconi et la mineure marocaine: nouvelle frasque sexuelle ou coup monté?

Rédigé par (Plus d'informations demain sur leral .net) le 29 Octobre 2010 à 03:50 | Lu 1852 fois

Incitation à la prostitution: c’est pour ce crime qu’est placé sous enquête l’entourage de Silvio Berlusconi. L’entrepreneur télé Dario «Lele» Mora, et Emilio Fede, directeur d’un des journaux de Mediaset, le Tg4, sont au centre des enquêtes menées dans le cadre des déclarations d’une mineure d’origine marocaine, explique Il Corriere della Sera. La jeune fille a raconté avoir participé à des fêtes avec des filles et des hommes politiques, dans la résidence de Silvio Berlusconi.


Berlusconi et la mineure marocaine: nouvelle frasque sexuelle ou coup monté?
La mineure avait été arrêtée pour vol en mai 2010, mais alors qu’elle se trouvait à la Préfecture de police, un coup de fil de Palazzo Chigi, la résidence d’Etat, et elle est relâchée. Elle serait la nièce de Hosni Moubarak, le président égyptien, l’un des chefs d’Etat les plus puissants du Moyen-Orient, raconte la Repubblica. Ce qui est évidemment faux. Quel est le rapport entre la présidence du Conseil italien et une voleuse? Et pourquoi quelqu’un au gouvernement ment sur son identité? se demande le quotidien italien, qui explique que «les anomalies ne se terminent pas là».
C’est en effet à ce moment qu’entre en scène un nouveau personnage: Nicole Minetti, assistante dentaire de Berlusconi, qui a eu son moment de gloire quand, à 25 ans, elle est élue au conseil régional de Lombardie. C’est elle qui vient chercher Ruby, la mineure d’origine marocaine, à la Préfecture de police.
«Il faut maintenant comprendre quels sont les rapports entre Ruby et Silvio Berlusconi, et ce n’est pas facile», continue la Repubblica: c’est ce que tente de faire une enquête judiciaire qui doit faire la part entre la vérité et les mensonges de ce que raconte Ruby. Aucune enquête ne vise le président du Conseil italien, mais Lele Mora, Nicole Minetti, et Emilio Fede, oui. Le Cavaliere pourrait même devenir victime dans cette histoire, (d’un chantage, d’un mensonge, voire d’une extorsion).
Ruby nie avoir eu des rapports sexuels avec le chef du gouvernement italien, explique La Repubblica. Elle avoue lui avoir menti sur son âge: elle lui aurait dit avoir 24 ans, et pas 17. Mais d’après la jeune fille, Nicole Minetti et Lele Mora étaient au courant de son vrai âge. Ruby raconte ses trois visites à la villa d’Arcore, résidence personnelle de Sivlio Berlusconi. Elle aurait participé à des fêtes avec des dizaines de jeunes femmes, connues et non, et des escorts. La mineure parle aussi d’un rituel sexuel, le «bunga bunga», que Berlusconi aurait emprunté au leader lybien Kadhafi.
Au cours de sa première visite à la villa Arcore, Rudy n’aurait pas dormi sur place, et Berlusconi lui aurait offert une robe de Valentino. La deuxième fois, elle serait restée dormir, mais on ne lui aurait fait aucune avance sexuelle. C’est lors de cette visite qu’elle aurait assisté au «bunga bunga», où Rudy aurait été la seule fille habillée. La troisième fois aurait été un simple dîner, où, d’après la jeune fille, il y avait aussi George Clooney et sa copine Elisabetta Canalis.
«Il y a sûrement quelque chose de faux», affirme la Repubblica: malgré la légendaire générosité de Berlusconi, tous les bijoux et les promesses dont parle Ruby apparaissent disproportionnés. Cela dit, quelques affirmations de Ruby ont été avérées: son téléphone portable est localisé vers la villa d’Arcore le 14 février. Et parmi les bijoux qu’elle possède, certains ont été achetés par Silvio Berlusconi.
Les avocats du président du Conseil italien parlent d’un «colossal coup monté», explique La Stampa.
Photo: Anche tu brinda con « papi », ciupix via Flickr CC Licence By
slate.fr


1.Posté par cheikh fadilou le 29/10/2010 09:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bel exemple de démocratie vivante et sauve pour Abdoulaye Xade qui fait emprisonner ou libérer qui il veut, sur simple déclaration publique de soupçon de culpabilité ou d'innoncence présumée !!!

Bel exemple de presse professionnelle et non alimentaire, contrairement à nos journaleux qui sont (presque) tous des lâches qui broutent dans les mains des politiciens ou riches commerçants sénégalais !!!

Mais il est vrai que quand les journalistes sén,égalais se partagent les sous de l'aide à la presse (qui sont des fonds publics) au lieu de la consacrer à leur formation et à leur professionnalisation, nous ne pouvons pas attendre grand chose d'eux.

CORED, SYNPICS et autres autres Forum Civil, de grâce, aidez-nous à assainir cette presse sans laquelle notre démocratie ne sera que de façade !

2.Posté par pisco milan le 29/10/2010 14:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Povera Italia.Berlusca ce l'ha piccolo pero,bello duro.Allellouia.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site