leral.net | S'informer en temps réel

Bibo, Mbaye Ndiaye et Pape Abdou Diassé vers la liberté provisoire : Leurs comptes et biens saisis

La liberté provisoire est quasi acquise pour les complices présumés de Karim Wade. Mais également l’ancien directeur général des Aéroports du Sénégal, Mbaye Ndiaye, malade et interné avec eux, au Pavillon spécial. Seulement pour ne pas leur donner le temps d’organiser leur insolvabilité ou faire disparaître des preuves, la Crei a ordonné « la saisine de tous les biens identifiés ainsi que leurs comptes bancaires ».


Rédigé par leral.net le Mardi 28 Mai 2013 à 12:47 | | 3 commentaire(s)|

Bibo, Mbaye Ndiaye et Pape Abdou Diassé vers la liberté provisoire : Leurs comptes et biens saisis
Même si leur demande de liberté provisoire ne peut pas être refusée continuellement, la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), par le biais de sa commission d’instruction, s'est voulu prévenant en prenant des mesures conservatoires avant de faire humer l’air de la liberté à Bibo Bourgi, Mbaye Ndiaye et Pape Abdou Diassé. Selon La Tribune, les textes prévoient qu'un détenu, dont l’état de santé est incompatible avec la détention, puisse être mis en liberté avant que l’irréparable ne se produise et d’arrêter ainsi toute possibilité de poursuites de la personne accusée. C’est justement pour ne pas courir le risque que l’action publique ne s’éteigne pour le directeur général d’Aviation handling service et d’Eden Rock, celui d’Abs et pour l’ex-directeur général des aéroports du Sénégal, que la Crei a estimé nécessaire, explique notre source, de se pencher sur leur liberté provisoire sans que cela ne puisse bloquer la procédure en cours. En fait, Bibo Bourgi et Diassé sont considérés, dans la mise en demeure servie à Karim Wade, comme des maillons importants du dispositif qui lui a permis de commettre le délit qu’on lui reproche.

Pour rappel, Bibo Bourgi est considéré comme un prête-nom de Karim Wade dans la mise en place de la société Ahs, mais aussi dans la gestion de l’immeuble Eden rock où les appartements sont vendus à un prix d’or. A l’appui des récriminations à son encontre, indiquent nos confrères, il a été découvert que Bibo se faisait passer jusqu’à son arrestation, en avril dernier, par son vrai nom en tant que directeur de Eden Rock et par Abraham Rosandal à handling aviation service.



1.Posté par schwarzeraal le 28/05/2013 16:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

hihihihi ces tapélékates ont reussi leur coup, mais tant que leurs biens et comptes sont saisis ils pourront rester á la maison et continuer de jouer au mor lam avec leurs femmes.

2.Posté par constat le 28/05/2013 18:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au sénégal on peut piller un pays entier et beneficier de la liberté provisoire. c'est une logique imparable. La justice n'existera jamais en afrique mais yalla geumoul nopioul

3.Posté par Alternosseur le 29/05/2013 16:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Yalla nelowoul

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image