leral.net | S'informer en temps réel

Bienvenue Monsieur le Président de la République dans l’espace de la prestigieuse Université Cheikh Anta Diop de Dakar


Rédigé par leral.net le Vendredi 31 Juillet 2015 à 09:15 | | 9 commentaire(s)|

Le Personnel Enseignant et de Recherche (PER), le Personnel Administratif, Technique et de Service (PATS) et les étudiants des différentes facultés, Ecoles et instituts sont très enchantés de vous accueillir dans cet espace de la prestigieuse Université Cheikh Anta Diop de Dakar, dans ce Temple du savoir, du savoir faire et du savoir être, ce Temple où vous avez été formé et bien formé puisque vous êtes aujourd’hui le Président de la République du Sénégal, après avoir occupé de haute fonctions étatiques.

Vous êtes la fierté du corps enseignant et technique de l’UCAD. A travers vous Monsieur le Président de la République et l’essentiel des membres de votre gouvernement diplômés aussi de notre institution, le PER est fier du niveau et de la qualité de ses enseignements.

La nécessité de réformer notre enseignement supérieur est loin de signifier qu’il est globalement mauvais. C’est l’évolution naturelle des sciences et techniques, la nouvelle approche de la gestion des entreprises, l’irruption des TIC dans les activités humaines, la mondialisation, le réchauffement climatique, la nécessité de produire plus pour vaincre l’insécurité alimentaire notamment qui nous imposent de réformer notre système éducatif. Cette dynamique de changement de l’enseignement supérieur est planétaire et aucun pays ne peut s’y soustraire.

Monsieur le Président de la République, vous avez compris dès votre accession à la magistrature suprême que notre système éducatif a besoin de profondes réformes pour être phase avec les impératifs de développement et c’est pourquoi en 3 ans vous avez organisé un Conseil Présidentiel sur l’Enseignement Supérieur et les Assises nationales de l’éducation et de la formation. Votre visite à l’UCAD, la visite de tous les espoirs, participe à l’accélération de la cadence de l’application des réformes bien identifiées de notre enseignement supérieur.

Votre visite de notre Temple du savoir sera l’occasion de parler avec tous les acteurs de l’espace. C’est l’occasion de lever tous les malentendus, de faire sauter tous blocages et verrous et avancer à bonne allure dans la mise en place des réformes incontournables pour un Sénégal développé.

Monsieur le Président de la République, votre visite est historique. Après 30 ans passés dans les salles de classes et TP à l’ESP, je ne me souviens pas avoir accueilli un président de la république dans cette espace d’excellence, dans les conditions consensuelles du 31 juillet 2015.

La communauté universitaire de l’UCAD fonde beaucoup d’espoir sur votre visite, c’est la visite véritablement de tous les espoirs. Je ne doute pas, Monsieur le Président de la République, que vous connaissez les problèmes de notre université mais permettez moi d’en rappeler les plus saillants.

Surpopulation. L’UCAD a dépassé depuis très longtemps ses capacités d’accueil sur le plan pédagogique et hébergement des étudiants. Le PER travaille dans des conditions humainement insoutenables. Quant aux étudiants, leurs conditions d’études ne permettent pas des taux de réussite conformes aux normes minimales. Le taux d’échec à l’UCAD est insupportable pour les parents et mais aussi pour l’Etat qui met beaucoup de ressources dans l’enseignement supérieur. Il n’est pas acceptable de continuer à sacrifier de jeunes sénégalais à cause de ce dépassement de capacité. La surpopulation est le problème n°1 de l’UCAD. Vous l’avez bien compris, Monsieur le Président de la République, en lançant la construction de nouvelles universités, fonctionnelles à partir de 2017. Il faut poursuivre cette politique après 2017. Il nous faut beaucoup d’autres universités pour que nous ayons un nombre d’étudiants conformes aux normes FAO.

Equipement des laboratoires pédagogiques. En visitant les Facultés, vous allez constater de visu le caractère obsolète de nos équipements pédagogiques. Pour un enseignement moderne aux normes, il faut renouveler au plus vite les équipements des laboratoires pédagogiques de l’UCAD.

Budget de l’UCAD : Le budget actuel de notre institution est très loin de correspondre aux besoins de l’UCAD. Pour maintenir ce Temple au summum des universités francophones d’Afrique et améliorer son bon classement au niveau mondial, nous avons besoin, Monsieur le Président de la République que votre gouvernement nous dote d’un budget adapté à nos besoins.

Recherche : Les enseignants du Supérieur sont aussi statutairement des chercheurs. Leur carrière dépend de leurs productions scientifiques. Le PER, toujours brillant au CAMES, souhaite un appui plus conséquent de votre gouvernement pour ses activités de recherche. La dernière session du CAMES de ce mois de juillet 2015 a encore vu l’UCAD briller, en particulier l’ESP qui a eu 100% de réussite, tous grades confondus. L’ESP, la première Ecole d’ingénieurs du Sénégal en nombre d’étudiants et spécialités enseignées, voudrait fêter ses lauréats avec vous Monsieur le Président de la République.

Santé : Le personnel de l’UCAD rencontre énormément de difficultés pour se soigner ou soigner les membres de sa famille. L’insuffisance du budget de l’UCAD me semble être la cause principale de cette situation très préoccupante. Le personnel fonde beaucoup d’espoir sur vous à l’occasion de la visite du 31 juillet 2015.

Construction : L’espace UCAD est sursaturé en construction de diverses infrastructures. Pour arrêter la dégradation de notre cadre de vie, il est temps d’arrêter les constructions à l’emporte pièce dans l’espace universitaire. A mon avis, il est maintenant envisageable de construire les cités dortoirs des étudiant hors de l’espace UCAD. C’est une façon d’éviter une trop grande concentration d’étudiants sur un espace réduit, engendrant souvent une violence difficile à maitriser.

Office du Bac : L’Office du baccalauréat est dans un état de délabrement qui dérange toute la communauté universitaire. Ce service stratégique joue un rôle éminemment important dans notre système éducatif et mérite d’être réhabilité au plus vite. La communauté universitaire et les parents d’élèves apprécieraient toute action dans ce sens.

Rectorat : Le bâtiment qui abrite le Rectorat est hors normes pour notre très prestigieuse université. Le PER et le PATS souhaite pour notre Rectorat un local plus moderne, plus fonctionnel. A mon avis, le Rectorat devrait sortir de l’espace UCAD pour sa sécurisation notamment

Direction du COUD : Le Campus des étudiants a beaucoup changé depuis votre arrivée au pouvoir. C’est le lieu de féliciter les 2 directeurs du COUD sous votre magistère. Il y a une réelle amélioration des infrastructures dédiées à l’hébergement des étudiants. Cela est à mettre à l’actif de votre gouvernement. L’offre étant toujours inférieure à la demande, les étudiants souhaitent que l’Etat continue à augmenter le nombre de lits mis à leur disposition.

Bourses : Le retard dans le paiement des bourses des étudiants est toujours source de tension dans l’espace universitaire. La communauté universitaire souhaite une sécurisation des fonds destinés à payer les bourses des étudiants à termes échus.

Orientation des nouveaux bacheliers : Avec Campusen, il y a une amélioration nette dans la recherche de solution à ce problème qui empêche les parents d’élève de dormir. Un bachelier non orienté dans une famille est une catastrophe surtout en milieu rural où beaucoup de parents hésitent encore pour envoyer leurs enfants à l’école. Campusen doit être évalué en vue de prendre des mesures correctives afin de limiter les ratés de ce logiciel qui portent préjudice à beaucoup de jeunes sénégalais.

Salubrité de l’UCAD : Le cadre de vie dans notre espace se dégrade à vue d’œil. Partout ce sont des dépôts d’ordures, des herbes, des arbres et arbustes sauvages, des nids de poules partout, des grilles de clôtures (IFAN, Rectorat, Agence comptable) rouillés et qui tombe en ruines. Le personnel vous sollicite, Monsieur le Président de la République, pour un renouveau de notre cadre de vie à l’occasion de cette visite de tous les espoirs.

PATS : Lors de votre discours de politique général en 2004, en tant que député, je vous avais déjà parlé de ce Personnel Administratif, Technique et de Service. Les conditions de rémunérations et de travail de ce corps ont été significativement améliorées. Comme le PER, ce personnel, discret et efficace, souffre comme nous enseignants de la surpopulation estudiantine de notre université. La poursuite de l’amélioration des conditions de travail de ce corps est de nature à rendre l’UCAD encore plus performante.

Mobilité des étudiants : La formation des étudiants dans les filières techniques nécessite des sorties fréquentes. C’est nécessaire pour une adéquation Formation-Emploi. L’ESP ne peut plus organiser des visites d’entreprises faute de véhicules adaptés et en état de rouler. A l’occasion de cette visite de tous les espoirs, l’ESP compte sur votre générosité pour régler la mobilité de ses étudiants.

L’Institut des Sciences de l’Environnement. C’est une école d’excellence de la Faculté des Sciences et Techniques qui forment les cadres opérant dans le secteur de l’environnement. L’ampleur que prend le secteur de l’environnement
dans la qualité de vie des hommes, des animaux et des végétaux nécessite que cette école monte en puissance.

Actuellement, elle est dans des locaux tellement exigus que cette montée en puissance est inimaginable. C’est une école qui a besoin de locaux plus adaptés pour mieux répondre aux besoins de formation de cadres pour la protection et la gestion de l’environnement.

La communauté universitaire de l’UCAD a l’immense espoir qu’après votre visite du 31 juillet 2015 rien ne sera plus comme avant :
- les étudiants vont percevoir leurs bourses à temps ;
- les PER et PATS seront payés comme les autres agents de l’Etat ;
- les syndicats et les autorités vont régler les sources de problèmes et de conflits par le dialogue et la négociation, sans qu’il soit nécessaire d’aller en grève.

Bienvenue Monsieur le Président de la République et bonne visite.

Pr Demba Sow
Ecole Supérieure Polytechnique de l’UCAD







Hebergeur d'image