leral.net | S'informer en temps réel

Bilan à mi-mandat du régime : Cheikh Yérim Seck liste les bons et les mauvais points de Macky

Ayant occupé l'espace médiatique dès sa sortie de prison avec la création et l'officialisation de son mouvement C221, baptisé au cours d'une grande cérémonie au Grand Théâtre national, Cheikh Yérim Seck avait disparu des écrans de télévision et des ondes radiophoniques. Mais, avec le lancement de la 3e saison de "Un Café avec...", le journaliste est de nouveau présent au-devant de la scène. Il s'est confié, dans un entretien à bâtons rompus avec Le Quotidien, sur les sujets brûlants de l'actualité.


Rédigé par leral.net le Vendredi 31 Octobre 2014 à 11:13 | | 25 commentaire(s)|

Bilan à mi-mandat du régime : Cheikh Yérim Seck liste les bons et les mauvais points de Macky
A nos confrères qui lui demandent ses impressions sur le bilan des deux ans de Macky Sall au pouvoir, Cheikh Yérim Seck livre une analyse mitigée : "Moi, je pense qu'il y a du positif comme du négatif. Je ne suis pas nihiliste. Il faut dire que la façon de gouverner a changé, c'est évident. La gouvernance de Macky Sall est beaucoup plus sobre que celle de Wade. Les mallettes d'argent ne sortent plus du Palais pour alimenter des lobbies religieux, syndicaux ou partisans, ça c'est un fait. Deuxièmement, les dépenses de l'Etat ont été réduites. Par exemple rien que sur le téléphone, c'est plusieurs milliards qui ont été économisés, ça, il faut le dire. Donc, de ce point de vue, du point de vue de la qualité de la gouvernance, de la modernité du leadership, il y a des pas qui ont été franchis incontestablement. Cela dit, les problèmes des Sénégalais restent intacts. On ne mange pas mieux à sa faim au Sénégal, on n'est pas mieux traité quand on est malade au Sénégal, l'éducation ne se porte pas mieux. La preuve, on sort d'une année blanche ou on est en train de s'acheminer vers une année blanche. Donc, les problèmes de fond sont encore intacts. Donc, la symbolique, la forme a changé, mais le fond reste inchangé. De mon point de vue, c'est un bilan plus que mitigé".






Hebergeur d'image