leral.net | S'informer en temps réel

Birahim Seck sur la démission de Me Ousmane Ngom : "C'est une aubaine pour la Justice et l'Ofnac"

Me Ousmane Ngom a déposé, hier, sa démission de l'Assemblée nationale pour certainement être cohérent avec lui-même. En effet, il dit avoir appelé à voter Oui alors que le courant libéral dont il faisait partie a voté Non. Mais, si d'aucuns voient dans cette décision une voie pour lui d'intégrer le gouvernement de Macky Sall, d'autres, comme Birahim Seck du Forum civil, y voient une aubaine pour la justice et l'Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac).


Rédigé par leral.net le Jeudi 24 Mars 2016 à 09:20 | | 14 commentaire(s)|

"D'un non événement, la démission de Me Ousmane Ngom de l'Assemblée nationale devient une aubaine. Au-delà du jeu politicien funèbre qui continue, il ne jouit plus de l'immunité parlementaire. L'occasion ne s'est-elle pas présentée pour que la justice et/ou l'Ofnac de le mettre en examen sur le marché irréguliers de passeports numérisés d'un montant de 118 milliards qu'il a signé le 03 septembre 2007 ?", s'interroge Birahim Seck dans une déclaration parue dans La Tribune. Ce membre du Forum civil estime que Me Ngom doit également s'expliquer sur la gestion surréaliste du "Projet Securiport" dont le rapport est entre les mains du président de la République. Loin d'en avoir fini, M. Seck d'enfoncer le clou : "Que dire aussi du deuxième "premier Lingot d'or", entre autres dossiers. J'espère juste qu'on ne nous servira pas la formule Dilma Lula (nommer ministre un présumé fraudeur). Et je pense aussi que c'est une aubaine pour la Crei".






Hebergeur d'image