leral.net | S'informer en temps réel

Biscuiterie de la Médina : l’art contemporain dans tous ses états

Plusieurs expositions allant de la sculpture à la photographie, en passant par la peinture et le dessin se sont rencontrées à la Biscuiterie de la Médina dans le cadre de la partie ‘’Off’’ de la biennale de l’art contemporain, a constaté l’APS.


Rédigé par leral.net le Dimanche 13 Mai 2012 à 22:41 | | 0 commentaire(s)|

Biscuiterie de la Médina : l’art contemporain dans tous ses états
Les immenses salles de la Biscuiterie servent de cadre aux artistes sculpteurs comme Marc Montaret, et artistes peintres comme Ndary Lô, pour révéler la beauté de leurs œuvres.

C’est sous le thème de l’Afrobeat que le sculpteur français Marc Montaret, passionné par l’art africain, expose les trésors de la culture africaine. Utilisant les matériaux tels que le bronze, la résine ou la céramique, il rappelle les masques africains notamment ceux du Nigéria et du Mali.

‘’Je pense que le patrimoine artistique de l’Afrique est encore largement sous-estimé. Il renferme une source inépuisable de plaisir et d’inspiration pour nous tous’’, a soutenu Montaret qui a passé 10 années entre la France et le Sénégal.

Les artistes peintres sénégalais Cheikhou Ba, Soly Cissé, Camara Guèye et Ndary Lô sont aussi au rendez-vous du Dak’Art 2012.

Cheikhou Ba dévoile, dans ses tableaux, des visages en noir et blanc qui reflètent plusieurs sensations.

Soly Cissé, diplômé comme Cheikhou Ba, de l’Ecole des beaux arts de Dakar, exprime la dure réalité du monde moderne mais aussi des dessins exprimant les influences animistes.

Les œuvres de Camara Guèye sont ‘’une promenade citadine, dans ces quartiers que l’on habite, faute de mieux, mais où s’entassent, pêle-mêle, grande misère et petites joies, laideurs et vertiges, violences et tendresse en un kaléidoscope improbable’’, selon Souleymane Sankaré.

Enfin Ndary Lô, lauréat de la Biennale de 200,8 revient avec une forme artistique plus environnementaliste intitulé ‘’Windows’’. L’une des grandes salles de la Biscuiterie a été transformée par des jets de capsules en plastique multicolores atteignant le plafond, poussant ainsi les visiteurs à se perdre dans ce panorama.

De grosses bouteilles d’eau remplies de capsules et non d’eau sont empilées de façon étanche pour créer un mur d’une immense beauté qui joue avec les yeux et les sens.

L’agence de design DB Agency, en partenariat avec Lord Aladjiman, exposé aussi ‘’My baobab’’, symbolisant, ses responsables, ’’les différentes branches du passé, du futur, de la tradition et de la modernité.

Chaque visiteur peut, au pied de l’arbre, écouter plusieurs genres musicaux.

Il y a aussi la participation de l’exposition photo ‘’Chronique d’une révolte’’ illustrant une saison de protestation, d’activités sociales intenses qui a abouti à une issue pacifique et démocratique, en allusion à la récente élection présidentielle au Sénégal.

Cette exposition ‘’Off’’n du Dak’Art se tiendra jusqu’ au 9 juin prochain



SOURCE:P.-S.
MF/AD






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image